Conseils pour le choix de la pointure d’une chaussure de randonnée.

Je vais acheter mes prochaines chaussures de rando, et on me dit tout et son contraire. Faut-il prévoir une pointure de plus ou la pointure des chaussures de ville est-elle suffisante ?

La réponse de Rémi d’Expé :

  Bonjour,   Même si choisir la bonne pointure paraît évident, quand il s’agît de chaussures de randonnée, c’est toujours plus compliqué. Une randonnée peut vite tourner au cauchemar si un mal de pied survient du fait d’une chaussure trop petite, ou si à chaque butée en descente, vos orteils viennent s’écraser contre la paroi avant…

Pour des chaussures à tige haute, à condition qu’elles ne soient pas trop souples, il vaut mieux prendre une demi-pointure de plus, voir une pointure entière, car les pieds gonflent en marchant. Par contre, si elles sont trop grandes, vous manquerez de maintien et risquerez d’avoir des ampoules.

Pour les chaussures à tige basse ou souples, prenez votre pointure voir une demi-pointure au dessus, car elles s’étireront légèrement avec le gonflement de votre pied et se détendront un peu au fil des sorties.

Si vous n’êtes pas sûr de votre pointure et chaque marque ayant ses spécificités (chaussant plus ou moins large) n’hésitez pas à essayer vos chaussures en magasin et à demander conseil aux vendeurs spécialisés. Ceci est conseillé au moins pour vos premières paires, afin de trouver le meilleur chaussant adapté à votre pied. Mais n’oubliez pas que plus la chaussure est rigide, plus il vous faudra prendre une marge.  

Petite astuce : Le Click and Collect présent sur de plus en plus de sites vous permet maintenant de réserver en ligne et de passer essayer vos chaussures au magasin proche de chez vous. Quoiqu’il en soit, pour toute première rando avec des chaussures neuves, n’oubliez de mettre au fond de votre sac une petite boite de protections anti-ampoule du type seconde peau qui vous sauvera en cas de frottements trop douloureux !

Commentaires

  • par Claudele 28 septembre 2014 à 21h13

    Pas d’accord avec vous. La première paire je l’ai prise plus grande et j’ai souffert plusieurs années ... J’ai fini par arrêter de les mettre alors quelles n’étaient même pas abîmées ni usées ... Ensuite j’ai pris ma taille et je n’ai plus eu de problèmes. Alors mon conseil est de prendre sa pointure habituelle (sous réserves que le modèle ne chausse ni trop petit ni trop grand bien sûr ... Le vendeur doit le savoir et vous le dire et vous devez aussi vous sentir bien dans les chaussures ..) et mettre des chaussettes pas trop grosses au départ. Les pieds ne gonflent pas au point de prendre une taille au dessus !! Et pour éviter les ampoules de frottements mettre de façon préventive 8 jours avant de la pommade Akileine Sports Nok ou Pedi-Relax et ensuite aussi tous les soirs pendant le séjour de randonnée. Elle va renforcer l’élasticité et l’hydratation de la peau et limiter les ampoules.
    Je l’avais même dans le sac à dos pour le cas où ... Ainsi que des Compeed en cas d’urgence.

  • par Pierrele 28 septembre 2014 à 22h27

    en tout cas c’est vrai que nok est extra pour la préparation de votre peau avec ou sans chaussures neuves !

  • par Arnaudle 29 septembre 2014 à 11h30

    Bonjour

    Perso, concernant à minima les chaussures un peu rigides, 1 pointure supplémentaire est indispensable. La dernière fois que j’ai acheté des chaussures avec seulement 1/2 pointure de plus j’ai du les revendre au bout de deux sorties. Montée nickel, descente insupportable.

    Je pense en revanche que la largeur du pied joue pas mal. Pied large = pied mieux tenu dans la chaussure par le laçage = moins besoin de marge pour la descente. Peut-être.

    Ciao.

  • par Claudiale 25 mars 2015 à 18h11

    Pour moi les compeed n’ont jamais été efficaces ! En plus ils se décollent au bout d’1/2 heure de marche (ou alors je n’ai jamais sû m’en servir...) !
    Mon astuce, après avoir essayé un certain nombre (voir un nombre certain) de choses et différentes marques :
    1° je mets du talc dans les chaussettes, en absorbant au fur et à mesure l’humidité cela évite que les pieds n’enflent trop (merci à mon kiné pour l’info ;-) ), ça marche aussi pour les danseurs invétérés !
    2° on trouve dans le commerce (y compris en grande surface) de la bande anti-frottement (appelé aussi seconde peau) - on la trouve en rouleau, elle est auto-déchirable - que je mets avant d’enfiler les chaussettes (prévoir une longueur suffisante sinon cela se décolle sur les bords), ça marche même avec les nus-pieds (sans chaussettes bien sur), comme c’est couleur chair, ça reste discret
    Voilà, bonne rando ;-)

  • par oliverle 4 juillet 2015 à 15h41

    @Claude : Rémi a raison, il faut 1 taille au dessus pour les chaussures de randonnée, sinon bonjour les dégâts en descente. Il faut bien sûr tenir compte de la "chausse" pointure du fabricant. Le problème dans les vêtements et chaussures, est que beaucoup d’hommes se grandissent psychologiquement et prennent des tailles supérieurs à leur taille réelle. J’ai rencontré une personne prétendant chausser du 43 (taille de ces baskets toutes tassées à l’avant car 3 cm de vide) alors qu’il faisait du 40, comme moi (nous avons comparé nos pieds). Il avait donc pris des chaussures de rando faisant du 44, et ce fut "amploules land". Il en est de même pour les vêtements techniques, si vous prenez un voire 2 tailles au dessus, ils seront beaucoup moins efficaces. Claude, je pense que vous estimez la pointure de vos pieds 1 taille au dessus de leur taille réelle, mais vous n’êtes pas le seul.

  • par le 4 juillet 2015 à 16h02

    Une dernière chose très importante. J’ai constaté aussi que de nombreux randonneurs n’apportent pas suffisamment d’importance au laçage de leurs chaussures, bien souvent pas assez serrées. Après 1 heure de marche, il faut les resserrer un peu car le chausson s’est tassé. Et ne pas oublier qu’il faut un peu plus les serrer en descente. Les problèmes arrivent car les beaucoup trop de randonneurs ne considèrent pas cette activité sportive comme technique, et que le 1er outil de sécurité est la chaussure.

  • par Sebabordeauxle 1er octobre 2015 à 11h49

    Expériences vécues : - chaussures à ma pointure : parfaites en montée et précises sur rochers... Mais les descentes eurent raison de mon engouement : les ongles de deux orteils (dont un gros) arrachés (saignement puis tombés au bout de quelques semaines). Donc chaussures inadaptées. En réaction, achat d’une paire de chaussures trop grandes ! Quasi deux pointures au-dessus de ma pointure car ayant été refroidi par l’expérience précédente ! Résultat : pas de bobos mais aucune maîtrise du godillot ! Résultat : revente. Aujourd’hui, j’ai acheté "ma" bonne pointure : en essayant en magasin. Une pointure au dessus de ma pointure de ville. Vécu.

Poster un nouveau commentaire ?
Nous vous conseillons de vous connecter !     pourquoi ?