Marseille - Cassis par les Calanques

Auteur : - [ test-materiel-outdoor ]

Deux jours de randonnée exceptionnelle, avec un dénivelé conséquent et des pas exposés (en général équipés de chaînes). Peut éventuellement se faire en une longue journée. L'itinéraire décrit me semble le plus beau et le plus varié. Il existe des variantes intéressantes dont je parlerai dans le cadre des sorties attenantes. A faire de préférence d'octobre à mai.

| Avertissements et © Droits d'auteur |

Calanque du Devenson.

  • Difficulté :

    Difficile

  • Dénivelé :

    1300 mètres

  • Durée :

    2 à 4 jours

Itinéraire

  • Carte : IGN Série Plein Air "Les calanques de Marseille à Cassis" au 1/15000

1er jour

  • Montredon - Callelongue - Col de Sormiou - Calanque de Morgiou
  • 15 km environ - dénivelé 500/600m environ
  • 4à 5h de marche

On commence de Montredon par le sentier du Président, marqué blanc/rouge et parfois rouge. Quelques petits pas amusants. On laisse partir à gauche, le sentier bleu et le sentier marron, et on prend un peu de hauteur pour déboucher sur des collines pelées, ravagées par d’anciens incendies avec une belle vue sur la mer au large des Goudes. Un Pas de désescalade un peu délicat après le col du Brès, avec possibilité de contournement fléché. Suivre le sentier jusqu’au petit port de Callelongue (Bar-navette pour rejoindre Montredon).

De Callelongue, prendre en face du bar-restaurant, direction la calanque de Marseilleveyre, grande classique du dimanche pour les Marseillais, les roches sont donc patinées. On monte sous l’ancien sémaphore, puis on revient au bord de mer, on traverse la caractéristique calanque de la Mounine puis le sentier devient paisible en arrivant à Marseilleveyre (bar).

Ensuite, le sentier est plus sauvage. Après la calanque de Podestat (fameux coin de pêche aux calmars), je propose de prendre la variante du sentier vert n°5, elle descend en bord de mer (sauvage - désescalade facile), puis emprunte une corniche aérienne, un brin exposée (câble). Descente dans le bois des Walkiries par une désescalade (câble). On rejoint le GR au dessus de la calanque de Cortiou (collecteur de la station d’épuration) par une belle remontée. Puis on rejoint le col de Cortiou.

>> Si on ne prend pas cette variante, on poursuit le GR, bel itinéraire moins difficile.

On quitte le massif de Marseilleveyre, pour entrer peu à peu dans celui du Puget. Descente vers le col de Sormiou où l’on traverse la route, puis on traverse un long plateau avec des vues intéressantes sur la calanque de Sormiou. Du col des Baumettes, on peut soit descendre à la calanque de Sormiou, soit économiser du dénivelé en prenant le sentier bleu jusqu’au col du Renard. Si l’on descend, on passera au port (joli) et on franchira les pentes qui rattrapent le sentier bleu sur les crêtes.

Du col du Renard, vue exceptionnelle sur l’itinéraire du lendemain, Sugiton, le socle de la Candelle, Le Devenson, Castelviel...

On peut rejoindre la calanque de Morgiou pour cette fin d’étape (Bar/restaurant, pas d’eau courante mais on peut acheter des bouteilles) et rentrer par la route ou tenter le bivouac, celui-ci est maintenant interdit dans les calanques et dans le projet de Parc National. Mais certains le pratiquent quand même en respectant des conditions importantes.

" Dans notre esprit faire un bivouac dans les calanques consiste à partir à deux ou trois (surtout pas en groupe) pour profiter pleinement du calme et de la nature. Evidemment pas de feu, pas de bruit et pas de déchets laissés derrière. "

Attention aux moustiques, la nuit ils sont assez virulents.

2° jour

  • Morgiou - Sugiton - Oeil de Verre - Val Vierge - Devenson - En Vau - Port Pin - Port Miou - Cassis.
  • 15km environ - dénivelé : 700m environ
  • 4 à 6h00 de marche

De la calanque de Morgiou, longer le quai du bar et franchir 2 pentes pour rejoindre un petit col (vue superbe), contourner l’Aiguille de Sugiton (un petit pas en rocher glissant) puis atteindre les échelles métalliques pour rejoindre Sugiton (superbe ambiance).

De Sugiton, on peut éventuellement prendre le risque de traverser la calanque des pierres tombées (interdite, mais superbe endroit fréquenté par des naturistes), et remonter après la calanque chercher le GR par un couloir facile à trouver à gauche, balisé par de vilaines marques rouges (quelques pas d’escalade faciles. Attention : petite portion du bas expo aux chutes de pierres sur 10 mètres).

Sinon, on remontera le vallon par le balisage rouge / rouge et blanc au pied de la falaise des Toits, pour rejoindre un itinéraire bétonné (où ont été tournées des scènes du salaire de la peur). On arrive alors à un col (vue superbe sur l’Aiguille et le large) où le GR part à droite en épingle.

Le sentier va devenir sauvage sous le socle de la Candelle (plusieurs gros arbres morts en travers), puis étroit au dessus de l’eau, pour arriver à la calanque de St-Jean de Dieu (baignade possible par mer calme). A cet endroit se trouve une portion du GR expo aux chutes de pierres. Avec l’érosion cela ne s’arrange pas (voir photos). Soyez rapides à cet endroit et évitez les lendemains de pluie.

On attaque ensuite la longue et belle remontée du Val Vierge. Le pas du Rocher Club (ou de l’Oeil de Verre) demande de l’attention, 15m, équipements en place, une corde peut sécuriser les randonneurs qui souffrent du vertige. On poursuit le tracé rouge dans un univers particulier et on prend 400m de dénivelé. Les cheminées du Diable (2 pas d’escalade peu difficiles) permettent de sortir du Val Vierge. On reprend la direction de Cassis pour arriver au col des Charbonniers, puis on descend les longues crêtes du Devenson qui réservent des vues impressionnantes sur l’Aiguille de l’Eissadon et la côte très sauvage.

On remonte ensuite un vallon qui conduit au Puits de l’Oule, puis on descend par des itinéraires plus larges à la magnifique calanque d’En Vau (arrivée théâtrale, entourée de falaises de 100m de haut). Il y a une navette bateau que je n’encourage pas, mais qui peut servir en cas de problèmes.

L’itinéraire se poursuit par la gauche de la calanque en regardant la mer, le sentier toujours tracé, gravit une falaise avec quelques pas d’escalade faciles mais glissants. On traverse le plateau du Cadeiron, pour arriver à la familiale calanque de Port Pin, puis on longe la calanque de Port Miou (port de voiliers), la seule sur la commune de Cassis.

Au bout de la calanque, on trouvera une buvette.

La marche n’est pas terminée, car le bus est à l’autre bout de Cassis. C’est long !

Remonter jusqu’à la gendarmerie, puis trouver l’arrêt de bus qui conduit à la place Castellanne (Marseille).

Notes :

- dès les premières chaleurs d’avril/Mai, se renseigner sur la "rue" une plante à ne pas toucher sous peine de brûlures au 3° degré.

- la fin de la floraison générale se produit en juin, tout est ensuite grillé. La flore particulière des calanques s’observe de janvier à Mai. Asphodèles, romarin, chèvrefeuille, lin, valériane, cystes, et aussi la rue...

Accès

A Marseille, il faut se rendre au terminus du bus n°19 à Montredon, le long de la côte, après la pointe rouge. Pour ce faire : de la gare St-Charles, prendre le métro jusqu’à Castellanne. Puis le bus n°19 jusqu’au terminus. De là, part sur la gauche le tracé blanc et rouge du GR.

Commentaires

  • par mariele 12 septembre 2012 à 16h33

    Merci pour votre descriptif qui est vraiment bien fait !
    Seul bémol, les estimations de temps 4h 1er jour, 4h deuxième jour !!! Mon copain et moi sommes de bons marcheurs, je dirai plutot 6h 1er jour et 7 h deuxieme jour et encore, c’est en ayant un bon rythme. C’est une superbe rando mais tout même très sport !

  • par le 12 septembre 2012 à 18h16

    vous avez suivi l’itinéraire décrit ? Il est possible que je me sois un peu mélangé les pinceaux, pourtant je l’ai fait x fois...

  • par laetle 25 avril 2013 à 22h00

    bonjour
    très beau topo mais ou peut on dormir entre les 2 étapes ?

  • par le 25 avril 2013 à 22h49

    effectivement 8 heures de marche pour 30 km, ça me parait bien rapide. Je l’ai fait
    également mais dans l’autre sens.

  • par le 26 avril 2013 à 08h35

    Historiquement on bivouaque dans un des nombreux emplacements présents sur le parcours ou dans une crique. Mais avec la réglementation actuelle, le bivouac est interdit dans les calanques. Cette interdiction pénalise gravement le parcours, car il faudrait aller dormir à l’hôtel et revenir. Tout ce que je peux dire est personnel ; le réchaud est vraiment à proscrire...

  • par le 26 avril 2013 à 08h36

    Concernant l’horaire, j’ai fait Luminy - Callelongue en 4hoo (ajouter 1 hoo pour la Madrague) ; et Luminy- Cassis en 4hoo
    mais compter 10hoo.

  • par le 26 avril 2013 à 08h39

    Un dernier point : la remontée par la calanque des pierres tombées par une brèche marquée de rouge est de plus en plus dangereuse en bas sur 20m (blocs en suspension). On peut soit continuer vers le tonneau et remonter par des tous petits sentiers vers la corniche du GR, soit remonter par le vallon de Sugiton et reprendre le GR (piste assez large).

  • par mapiele 10 mai 2013 à 12h10

    Bonjour,
    Nous venons de faire cette superbe rando(8 et 9 mai 2013) au départ de Luminy jusqu’à Cassis, nuit au Camping de Cassis et retour par la crête. En effet plein les yeux mais pour ce qui est du temps plus proche de 9 heures (car avec un sac à dos équipé pour le camping plus lourd) avec une pause mais le passage en bas de la grande Candelle avec 400 m de dénivelé !!! dur dur ; Il y a un tronçon très raide et non équipé contrairement aux autres signalés par un triangle sur la carte, prévoir une corde si nécessaire.
    En ce qui concerne le Camping, pas possible de réserver mais ils gardent toujours des places pour les piétons (ouf...) qui ont une petite tente à poser. Le retour s’est fait par la crête plus roulant sauf la petite grimpette au départ et quelques descentes au niveau de la grande candelle (encore elle) . Et puis pensez à prendre de l’eau on en a jamais trop... En tout cas superbes paysages, plein les yeux...

  • par le 1er juillet 2013 à 19h20

    dernière nouvelle : le magnifique pin de la photo 21 "GR vers l’œil de verre" est tombé sur le chemin ;-((

  • par Richardle 20 janvier à 17h54

    Sinon, il y a les îles du Frioul pour des randos plus simples dans un paysage semi-désertique impressionnant. D’ailleurs je crois qu’il y a une application qui propose des balades avec la possibilité de découvrir la faune et la flore. voilà : www.ecobalade.fr

  • par Seble 13 mai à 23h39

    En courant ça peut de faire en combien de temps ? Merci !

  • par le 14 mai à 08h46

    A toi de nous le dire Seb. Il y a peu de portions où l’on peut vraiment courir. Mais c’est intéressant d’avoir un retour sur le parcours en trail...

  • par Catherinele 11 juin à 16h22

    Merci pour vos précieux conseils.
    Nous avons suivi l itinéraire pour le premier jour. Aucun regret d avoir choisi le chemin 5. En revanche on aurait du eviter sormiou : des centaines de personnes, du bruit. Ça gache tout. Puis la remontée fut difficile à cause de la chaleur.
    Nuit à morgiou.
    pour le second jour nous sommes passé au dessus, en suivant le gr puis le chemin bleu.
    Magnifique vue depuis le col de la candelle.
    vraiment une belle randonnée. Difficile et je rejoins les commentaires le premier jour on a marché sept heures.

  • par boissle 18 juin à 14h39

    Personne n’a eu trace gps à fournir ??

  • par le 18 juin à 14h49

    une trace GPS ?
    Ici sur mon site, http://www.alidade.eu/rando/calanqu...

  • par Michellele 5 août à 14h00

    Un très bel itinéraire ! Cependant, il manque des informations sur les sentiers et les balades que l’on peut faire en chemin.

    Heureusement, je vous ai trouvé toutes les infos :
    LES CALANQUES DE MARSEILLE http://www.calanque.org/calanques-d...
    LES CALANQUES DE CASSIS : http://www.calanque.org/calanque-de...

    En vous souhaitant un beau petit voyage !

  • par le 23 août à 16h58

    Superbe Rando que l’on a fait en 2 jours :
    1er) Marseille - Morgiou (Luminy pour rejoindre le bus)en 7h
    2e) (Luminy) Morgiou - Cassis en 9h
    Nous l’avons fait début juin , il faisait très chaud, veillez à prévoir vraiment assez d’eau !!
    Nous avons suivi l’itinéraire de cette publication à la lettre, itinéraire suffisamment détaillé mais carte IGN cependant indispensble.
    La calanques des pierres tombées est vraiment éprouvante d’autant plus que les marquages sont délaissés mais pas insurmontable.
    Je vous recommande cette rando !
    Merci au rédacteur de cet itinéraire.

  • par fredle 30 août à 21h23

    Compter environ 5 heures pour faire Madrague Cassis en suivant le GR en rando course. 30kms avec quand même de nombreux kms où on peut courir.

Poster un nouveau commentaire ?
Nous vous conseillons de vous connecter !     pourquoi ?

Sorties associées

Voici les dernières sorties réalisées sur ce topo : l'occasion de découvrir encore mieux ce secteur à travers les récits et photos des derniers randonneurs à y être passés.

Si vous venez de faire cette randonnée, n'hésitez pas à venir l'épingler ici !

→ Ajoutez votre sortie...

Topos en relation

Un des plus beaux sommets des Alpes

Sauvage et grandiose, il exerce une véritable fascination sur le randonneur qui le gravit.

Vous allez en prendre plein les yeux >>

Une rando spéciale « enfant »

Vous voulez initier vos enfants à la rando en montagne, et vous ne savez pas quelle rando choisir ?

pourquoi celle-là est inévitable … >>

Spécial amoureux

Vous voulez emmener votre cher(e) et tendre en montagne ?

Enfin une rando glamour ! >>