• Randonnée

Tête de Malacoste (3216m) - Tête de Gandin (3155m)

Ambiance désertique au de la Tête de Gandin : la Tête de Malacoste et à droite, le Mont de Salsa.

  • Difficulté Difficile
  • Dénivelé (en mètres) 1400
  • Durée 1 jour
Voir le tracé de l'itinéraire

Randonnée dans des paysages variés, riants en vallées, lunaires en altitude. Nombreux bouquetins sur les crêtes. L'étrange Vallon de la Bouteille est à ne pas manquer.

Avertissements et Droits d'auteur

Accès

Remonter la vallée de l’Ubaye jusqu’au parking avant Maljasset. La traversée du hameau étant interdite.

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3637OT
  • Tracé IGN
  • Distance : 25 Km
  • Départ : 1910m
  • Heure de départ : 5h45
  • Tête de Malacoste : 9h30

Tête de Malacoste

Du parking, traverser Maljasset. Après la Chapelle de Maurin, prendre à droite la piste qui descend pour traverser l’Ubaye.

Du pont, suivre la piste sur 400 mètres jusqu’à une bifurcation. Prendre à gauche la direction du Col de l’Autaret (pancarte). Le sentier presque plat, remonte l’Ubaye par sa rive gauche jusqu’au magnifique Plan de Parouart que l’on remonte donc sur la rive opposée à celle qui mène au Bric de Rubren. Autant la rive droite est rocailleuse, autant la rive gauche est boisée.

Le sentier s’engage alors vers l’est dans le ravin de Chabrière. Il remonte tout de suite le versant nord pour contourner un ombilic, sort de la forêt, traverse plusieurs ravins, redescend pour franchir le torrent (pas de passerelle) et se dirige vers la Bergerie de Chabrière.

A la Bergerie, on laisse le sentier du Col de l’Autaret, pour pénétrer à gauche (nord-est) dans le Vallon de la Gavie. Plus de sentier, remonter le vallon par la droite. Le Pic du Pelvat nous domine. Dépasser un gros rognon rocheux sous le Pic et arriver sur un replat.

Chercher alors à droite, l’origine du couloir. Dans l’ombre du petit matin il n’est pas facile à repérer. Des traces, des cairns, plusieurs cheminements sont possible dans ces pentes raides de terre et de pierrailles.

Le couloir surmonté, on arrive au Plan de Gandin, avec son lac en général à sec. Un long vallon suspendu se découvre et il va falloir le traverser vers le nord-est pour rejoindre le Col de Malacoste et le sommet par une trace bien visible.

Immense panorama sur la France et l’Italie jusqu’au Mont Blanc, aux Ecrins, au Grand Paradis ainsi que les massifs proches de Chambeyron, Rubren, Mont Viso, Font Sancte, Pic de Panestrel etc.

Descente

Plusieurs options

- 1 Retour par l’itinéraire de montée.

- 2 Plus difficile et plus aventureux : redescendre en longeant la crête jusqu’au Col de Malacoste où commence l’arête nord de la Tête de Gandin. Suivre une trace avec quelques rares cairns qui passe sous l’arête dans la face ouest de ce sommet.

D’abord presque horizontale, la sente se redresse fortement jusqu’au pied d’un court et raide couloir de terre, légèrement au sud du sommet. Remonter ce couloir et suivre la courte arête sommitale par des rochers instables qu’il faut impérativement tester. Ce passage est exposé et demande légèreté et finesse dans le geste.

Du sommet descendre alors pleine pente vers le Vallon de la Bouteille. Presque plat au départ, la pente s’accentue. Plus bas, il faut descendre de belles dalles lisses mais peu inclinées. Puis par des pentes herbues, on arrive dans le Vallon de Chabrière et le sentier du Col de l’Autaret.

Le Vallon de la Bouteille est d’une étrange beauté en raison de la diversité de ses roches aux multiples couleurs. Ocres, noires, sol à dominante verte... Origines volcaniques ? Pour un géologue ce vallon doit être un régal.

Descendre le Vallon de Chabrière sans remonter à la bergerie, prendre une sente qui traverse le torrent et en rive gauche, va rejoindre l’itinéraire de montée.

- 3 Redescendre en direction du lac à sec du Plan de Gandin, et monter au Pas de Gandin (peu de dénivelé), col très visible entre le Pic du Pelvat et la Tête de Gandin, le franchir et faire ou non l’ascension de cette dernière (150m de dénivelé). Ensuite descendre le Le Vallon de la Bouteille. J’ai parcouru l’option 2, mais c’est celle-ci que je recommande.

Autre possibilité

Pratiquée par un groupe d’Italiens. De la Tête de Malacoste, prendre une trace qui traverse toute la ligne de crête jusqu’au Pas de Mongioia. Ensuite descente par le Vallon de Rubren, ou passer la nuit au refuge Boerio, pour faire le lendemain, l’ascension du Bric de Rubren.

Commentaires

  • par Romainle 24 septembre 2012 à 21h48

    Bonjour Alain, et merci pour ce topo,
    si nous l’avions trouvé avant d’y aller, ça nous aurait évité 2 heures de galère à chercher "le couloir" dans les éboulis.
    C’est toutefois une très belle rando, qui vaut le détour.
    En espèrant que ça attire d’autres sportifs curieux...

  • par le 24 septembre 2012 à 23h33

    Bonsoir Romain
    Je me suis appliqué pour faire un tracé aidant trouver le couloir. Mais il y a une raison.
    Parti, comme d’habitude, tôt le matin, je ne l’ai pas vu ce fameux couloir, ayant le Soleil dans les yeux.
    Je suis arrivé à quelques mètres d’un sommet que j’ai pris pour la tête de Malacoste, étant quand même un peu surpris par la rapidité de mon ascension.
    Dans l’atmosphère un peu brumeuse, cela s’éclaircira par la suite, j’ai vu une crête qui me dominait alors qu’elle n’aurait pas dû être là.
    En étudiant ma carte, je me suis rendu compte que j’étais à la Baisse de la Gavie et je voyais la cote 3123, à l’ouest de la Tête de Malacoste.
    Descente, traversée du cirque pour rejoindre le pied du couloir etc....
    a+
    alain

  • par le 3 octobre 2012 à 22h39

    Comme quoi nos histoires ne sont pas très éloignées : partis très tôt, le soleil encore dans les yeux, et nous avons été un peu induits en erreur par la carte IGN qui donne un itinéraire farfelu, deux topo guides vagues, et une série de cairns à l’entrée du couloir du milieu (il y a trois casses parallèles). Nous sommes montés dans le cirque jusqu’à environ 3000 mètres en ayant trouvé une sente de chamois (un peu au dessus du couloir le plus haut), puis nous avons abandonné car ça devenait trop craignos pour nous (il faut savoir où sont ses limites, parfois). En nous retournant, avec la hauteur, nous avons vu nettement le passage le long du couloir le plus bas (au pied du pic du Pelvat). Donc redescente, et remontée, en maudissant les topos infoutus de décrire clairement que le couloir se trouve au plus près du Pelvat.
    Mais bon, on apprend aussi comme ça ! ;-)

  • par heremele 4 octobre 2012 à 12h28

    Une image des dalles de la Bouteille :

    http://bbmazas.perso.neuf.fr/Ubaye/...

  • par le 25 août 2013 à 12h30

    pour se rendre à la bergerie de Chabrières, éviter le sentier qui suit la rive gauche : sentier long, pas toujours bien balisé, au profil désagréable (montées et descentes) et qui longe le torrent (quel bruit), à éviter !!

  • par le 26 août 2014 à 17h41

    J’ai fait la Tête de gandin par le vallon de la bouteille, belle randonnée, vallon magnifique...
    Par contre, présence de chiens de bergers menaçants à la bergerie de Chabrières

  • par le 26 août 2014 à 17h45

    Pour monter à la Tête de Gandin, on peut rejoindre la crête au-dessus du Pas de Gandin, cela permet d’éviter un ressaut rocheux et de passer par une pente moins raide.

  • par le 10 août 2016 à 11h46

    Bonjour,

    Je suis déjà passé par là, l’été dernier.Tête de Malacoste et Vallon de la Bouteille... bienvenue sur la planète Thétys !
    Sauf que n’ayant pas trouvé la trace... je suis descendu jusqu’au chemin qui passe à peu près vers 2500m côté italien pour rejoindre Grange Sablus puis le Col de Malacoste.
    Du coup, j’ai une interrogation sur le cheminement côté italien depuis la Tête de Malacoste... Serait-il possible d’avoir quelque précisions.
    Je suis parti du magnifique Bivouac Boerio pour passer côté France sous le Mont Guiep puis sur l’arête à partir du pas côté 3055. Au bout d’un moment, c’est tellement détritique qu’il m’a semblé tout à fait impossible ou/et vraiment trop scabreux de suivre cette arête jusqu’au sommet.
    Là on est ds un petit cirque au pied du sommet. Il m’a semblé voir des traces aux env de 3000m qui passaient la crête entre Malacoste et la Punta Maït.
    Est-ce bien de cette trace dont il s’agit ? Et comment débouche-t-elle au sommet ?
    Vu du sommet, il me semblerait qu’il faille aller jusqu’au Col de Malacoste.

    Merci pour votre aide.
    Jean-Luc

  • par le 17 août 2016 à 12h58

    Bonjour
    Lorsque j’ai fait ce sommet, des Italiens sont arrivés par le col de Malacoste et ont entamé la traversée vers le col de Rubren.
    Je ne sais pas si l’itinéraire reste sur l’arête ou contourne des difficultés.

  • par le 9 septembre 2016 à 22h45

    L’itinéraire de la crête de Mongioia de la Tête de Malacoste au pas de Mongioia est escarpé à son début, quelques passages bien raides sous la crête en versant italien mais rien de bien technique (Trace et quelques cairns). La suite de la crête vers son point bas est facile et plus large. Ensuite la trace passe dans le dévers versant français du Monte Guiep et continue vers le pas de Mongioia. Compter plus ou moins une heure pour la traversée.

Poster un nouveau commentaire ?
Nous vous conseillons de vous connecter !     pourquoi ?

Sorties associées

Voici les dernières sorties réalisées sur ce topo : l'occasion de découvrir encore mieux ce secteur à travers les récits et photos des derniers randonneurs à y être passés.

Si vous venez de faire cette randonnée, n'hésitez pas à venir l'épingler ici !

→ Ajoutez votre sortie...

Publicité

  • Soldes jusque -80%

    Tentes de rando

  • Raquettes

  • Chaussures de rando

  • Sacs à dos

Topos en relation

Voir tous les topos en relation

Dossiers conseils