Pérou

Le Pérou est une destination fascinante pour tout amoureux de nature et de montagne : Cordillère Blanche, pics de plus de 6000m mais aussi Macchu Picchu et chemins de l’Inca vous marqueront à jamais.

David, agent local Evaneos nous en dit un peu plus sur les treks au Pérou. Quand partir ? Quelles sont les précautions à prendre avant de partir ? Quels sont les meilleurs itinéraires ? Toutes les réponses dans cet article.

Trek au Pérou : quand partir ? Quelle est la meilleure période / meilleure saison ?

La meilleure période pour un trek au Pérou est durant la période sèche, d’avril à novembre.

Quelles sont les possibilités de treks ou de randonnées dans la Cordillère Blanche (Nord du Pérou) ?

Il existe de nombreuses possibilités de trek ou de randonnées sur la région de Huaraz qui comprend la Cordillère Blanche, mais aussi la cordillère Huyahuash, moins connue mais plus sauvage.

Au cœur de la cordillère des Andes, la ville de Huaraz est la capitale du département d’Ancash. La proximité de la ville avec les majestueuses cordillères blanches et noires lui confère une situation privilégiée pour pratiquer l’Andinisme et tout simplement s’oxygéner.

Il existe donc de nombreux itinéraires de trekking et d’ascension de plus hauts sommets.

La beauté des paysages de montagne y est de renommée mondiale. La possibilité de trek long et difficile en fait un haut lieu de randonnée au Pérou. Située à des altitudes élevées, il est nécessaire de réaliser une bonne acclimatation à l’attitude, de 3 ou 4 jours, avant d’entreprendre n’importe quel parcours. Les treks de la région se divisent en deux cordillères :

La Cordillère Huayhuash

La Cordillère Huayhuash (mesurant environ 25 km de long) est considérée comme étant une des plus belles randonnées du monde. Il existe des parcours de quelques jours - trek du mini Huayhuash (3 jours) - et jusque plus d’une dizaine de jours pour les amoureux des treks au long cours.

Pour les plus aguerris, il est possible de tenter des ascensions techniques avec six sommets qui dépassent les 6 000 mètres d’altitude. Réservé aux experts bien entendu.

La Cordillère Blanche

Beaucoup de treks possibles également dans cette région (de quatre à 11 jours) : le plus connu est le trek de Santa Cruz (de Cashapampa à Yungay) avec des biouvacs possibles au pied d’une des plus belles montagnes du monde : l´Alpamayo.

Au pied de l'Alpamayo

Quelles sont les possibilités de treks / ascensions près de Cuzco et d’Arequipa ?

Sur Arequipa, le trek majeur est celui de Colca, 3 jours pour descendre au fond du canyon, accessible uniquement à pied.

Il existe aussi des ascensions faciles, sans technique d’escalade, comme le Misti (5822m) - sur deux jours, en passant une nuit au camp de base à 4 500 mètres d’altitude., ou le Chachani(6075 mètres).

Cusco, est une destination très touristique au Pérou pour le trekking.

Les treks les plus courus de cette région sont bien sûr les treks avec comme objectif la découverte duMachu Picchu. Le plus connu d’entre eux est bien sûr le chemin des Incas. C’est le seul itinéraire qui permet d’arriver directement sur le site. L’accès se fait par la porte du soleil et offre une vue panoramique du site. Cette entrée est différente de celle empruntée par tous les autres voyageurs, qui accèdent par la partie inférieure. Ce trek est par contre soumis à l’obtention d’un permis limité à 500 personnes par jour (trekkeurs, porteurs, cuisiniers, guides…). En haute saison (juillet et août) la réservation doit être effectuée environ 6 mois en avance. Il existe deux versions en 4 jours et en 2 jours, la première étant le choix préféré des trekkeurs. Heureusement il existe des alternatives au chemin des Incas.

Le trek de Lares se fait en quatre jours.
Il se situe sur les hauteurs de la vallée sacrée.
Le départ se réalise depuis les bains thermaux du village de Lares jusqu’au village d’Ollantaytambo. La difficulté du trek est le passage, le deuxième jour, d’un col à 4400m d’altitude. Le parcours passe à travers les villages typiques des communautés Huayruro, spécialistes du tissage. Ce trek peut remplacer le chemin des Incas dans un voyage complet sans modification du nombre de jour.

Le trek de Salkantay, se fait en cinq jours.
Il se situe au sud du parc archéologique de Machu Picchu, qu’il contourne. Ce trek passe d’un paysage de montagne, avec vue sur le pic enneigé du Salkantay, à un paysage végétal de jungle haute. La difficulté majeure de ce trek est le passage d’un col à 4600m. Le parcours permet d’arriver à pied au village d’Aguas Calientes, ce qui rend ce parcours plus économique que le précédent.

D’autres parcours plus spécifiques et surtout beaucoup moins fréquentés sont aussi disponibles :

  • Choquequirao  : Ce site archéologique est une grande citadelle située sur un éperon rocheux au dessus du canyon de la rivière Apurimac. Fort connu du public français, dut à de nombreuses expositions réalisées à Paris, la visite du site se mérite. L’Accès se fait donc via un trek de 4 jours aller et retour. Il est également possible de relier Choquequirao à Machu Picchu en 8 jours.
  • La région de l’Ausangate  : Pour les trekkeurs à la recherche de parcours de montagne. Cette région est située à plus de 4000 m, rendant la marche difficile. Parcours possible de 3 à 6 jours (et plus).
  • Possibilité quasi unique au Pérou de réaliser ce parcours avec des nuits en refuge tout confort.
    Enfin il existe deux treks en Lodge confortable, un autour du sommet de l’Ausangate et l’autre sur le parcours de Salkantay.

Quelques conseils pour préparer au mieux son trek au Pérou ?

Nous recommandons d’arriver à Cusco au minimum deux à trois jours avant le départ de trek afin de s’acclimater à l’altitude.
Les personnes souffrant de problèmes cardiaques ou respiratoires doivent IMPÉRATIVEMENT consulter leurs médecins traitant avant le départ.
Il est aussi conseiller de se munir d’uns sac de couchage avec un confort de -10ºC pour les fraiches nuits Andines

Quelques conseils de base pour prévenir le Mal Aigu des Montagnes au Pérou.

Avant de débuter le trekking il est impératif de prévoir une période d’acclimatation à l’altitude, de manière à s’adapter à ce nouvel élément. Cette période est à déterminer par vos soins. En effet il n’existe pas de règle générale, et la réaction de chaque organisme est différente face à ce processus. Il est cependant indispensable d’arriver au moins 48 heures en altitude (plus de 3000 mètres) avant le trekking. Il est également important de prendre un temps de repos (1 journée) après un long trajet en avion ou en bus avant de commencer un trek.

Un trek que tu recommanderais, un itinéraire randonnée trekking incontournable.

Le chemin de l’Inca est l’incontournable de la région. Cette randonnée permet aussi d’en apprendre un peu plus sur la culture Inca.

Les topos à découvrir

Difficulté : Facile / Familiale

Difficulté : Moyenne

Difficulté : Difficile