2 jours dans le Beaufortain

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
Non renseigné
Durée :
2 jours
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Deux jours dans ce superbe massif du Beaufortain au pied de la Pierra Menta et du lac d'Amour. Au programme, 2 bivouacs, 2 cols, la sieste, l'apéro et une bouffe quelque peu spartiate.

Accès

D’Albertville prendre la direction de Moutiers (30kms) puis Aime (15kms).
D’Aime, prendre la route qui monte en lacet sur Le Granier (10 kms)puis continuer sur le hameau de Laval (6kms). Se garer au parking.

Itinéraire

L’amie Cam ne pouvant nous proposer qu’un petit We, nous optons finalement pour le Beaufortain proche de Chambéry (on remettra à plus tard la traversée de Belledonne).
On la chope à la Gare de Chambéry, et direction le Beaufortain.
Les discussions enflammées sur l’autoroute nous fond louper la sortie d’Albertville.
Que diable, on montera par Aime (ce qui s’avérera au final être un bon plan).
On pose la caisse à Laval (1650m), un peu au dessus de Granier, vers 20h30. Les 400m de dénivelée à venir nous impose une arrivée en nocturne pour notre plus grand bonheur.
On remonte le chemin (Tour du Beaufortain) et passons devant la cascade plutôt pas mal.
On finit dans un accès de folie de quitter le chemin, ce qui nous amène au Chalets du Cormet (en dessous du Cormet d’Arêches et du refuge de la Coire). Après quelques tergiversations, on finit par se poser sur un bon promontoire qui domine le tout.
Les nuages menaçants nous obligent à un montage de tente en 4° vitesse. Le temps de rentrer les sacs, et d’abriter le réchaud, on se prend une bonne ondée.
On s’aperçoit que l’on a qu’une gamelle pour 3. ça rapproche.
On espère que le lendemain sera plus propice aux éclaircies.
Cam nous fait découvrir quelques arguments de poids comme sa cagoule de nuit.
Coucher à 1h du mat, et lever 9h30 : cela donne le ton du We. On va profiter un max. Objectif glande, profiter du paysage, parler un brin et à l’occasion marcher un peu.


On lève le camp à 11h direction le col du Coin (2398m). Piero, tel le bouquetin, sautille, le pas léger et agile. Nous on respire fort derrière.
Col du coin atteint : superbe vue sur la Pierra Menta. On décide de rejoindre le lac d’Amour et d’y poser la tente. On traverse des bons petits névés pour la saison : Cam sort ses guêtres au dessus du short : original et saillant.
La tente posée, la sieste s’impose.
Puis départ pour le col du Bresson (2469m), en laissant les sacs au bivouac.
Traversée à flan pour rejoindre une montée à moitié en névé. Superbe vue sur la Pierra Menta (autre face) puis arrivée au col (Vue sur le col du Grand Fond) et le refuge de Presset.
Retour au camp.

L’abruti de Vince, voulant récupérer de l’eau pour la popote, laisse échapper la seule et unique gamelle dans le torrent qui se perd sous une masse de névé.
Après 45 min de travail harassant pour creuser, on finit par laisser tomber.
On fera la bouffe dans un couvercle. S’ensuit une dizaine de fournées de quelques pâtes. Chapeau bas cuistot.
On fait un petit feu avec des gentianes ramenés à dos d’homme (Piero jouant au sherpa pour l’occasion). Ambiance sous un soleil couchant magnifique.
Nuit un peu froide.


On se lève à l’heure habituelle (9h30), la journée s’annonce courte et tranquille.
Le ciel est laiteux, on décide de repartir coté Col du Coin. Retour sympa ponctuée de poses et de traversées de névés.

Dernière modification : 27 mai 2018
Mont Coin (2539m) en boucle

La carte du topo « 2 jours dans le Beaufortain »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « 2 jours dans le Beaufortain »

Départ de Laval, le soleil disparait On va s'en prendre une bonne .... Réveil en fanfare : ciel bleu Traversée de névés La Pierra Menta de l'autre face Vue du Col du Bresson (2469m) Bivouac royal devant la Pierra Menta Et un feu mes cocos ! Retour tranquille vers le col du Coin