Aiguille Dibona (3131m) - Arête N (voie normale)

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1550m
Durée :
1 jour

La fameuse Dibona ! Connue dans le monde entier avec sa forme unique de pointe de crayon ! Ascension par l'arête nord qui est l'actuelle voie normale pour atteindre cette aiguille. – Auteur :

Accès

Départ des Etages (1597m) 3 km avant d’arriver à la Bérarde.
Compter environ 25 km du Bourg-d’Oisans.

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : PD+ (deux longueurs en 3b/c et une longueur en 4a).
  • Engagement : II (arête aérienne avec escalade mais bien équipée et voie relativement courte et fréquentée)
  • Approche longuette avec 1500m D+
  • Un gros névé peut être présent dans la combe sous les Aiguilles du Soreiller et peuvent nécessiter les crampons s’il est béton, mais contournable par les dalles à droite (II). Se renseigner des conditions au refuge !

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN TOP25 3436 ET Meije - Pelvoux.
  • Altitude minimum : 1594m - Les Étages
  • Altitude maximum : 3131m - Aiguille Dibona
  • Période : en été/début automne
  • Équipement et matériel : 3 longueurs avec 3 spits à chaque longueur et relais équipés béton. Prendre corde 2x50m, longe double, 4 dégaines et descendeur.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Introduction

La Dibona est une aiguille mondialement connue pour sa forme incroyable de sa face sud ! Beaucoup de voies d’escalade y sont tracées et elle est très fréquentée !
L’arête nord est certainement sa voie la plus facile mais elle est déjà bien aérienne et grimpante !
Un sommet mythique en quelque sorte.
Une courte mais grandiose escalade, incontournable

Le parcours

  • L’approche : Du Hameau des Étages au pied des Clochetons Gunneng

Du panneau d’entrée au Hameau des Étages (1597m), prendre le chemin qui monte vers la Combe d’Amont ; ça monte sec tout de suite, pas le temps de s’échauffer.

Le sentier monte au milieu des rhododendrons. Un névé (reste d’avalanche) peut parfois subsister en début de saison ; il rejoint ensuite la combe d’Amont dont il enjambe le ruisseau.

Après un court passage raide, on aperçoit enfin l’Aiguille Dibona (3131m) mais il est encore difficile de distinguer le refuge au milieu des rochers.

Un faux-plat arrive enfin à la sortie de la combe.

Suit ensuite quelques lacets raides qui permettent de rejoindre le Refuge du Soreiller (2719m).

Ce refuge se situe littéralement à l’aplomb de la Dibona, l’impression est incroyable et semble inaccessible !

Pour accéder à l’arête nord de l’aiguille, monter à l’W par une sente bien marquée à part au début dans les blocs.

On passe devant une croix (2760m environ) puis on monte à main droite dans les blocs et les éboulis plus haut.

Remonter le vallon entre les Aiguilles Occidentale et Centrale du Soreiller (névés jusqu’en août.

Sous un ressaut plus raide (3000m environ) partir franchement à droite et gravir une rampe d’éboulis raides puis aboutir à une petite combe.

De cette combe l’arête nord ainsi que les Clochetons Gunneng se dévoilent !

Traverser à plat vers ces clochetons et parvenir à l’aplomb de ceux-ci au niveau de la grande vire traversant vers l’arête nord de l’Aiguille Dibona.

On s’équipe à cet endroit !

  • L’arête nord : partie technique

Commencer par traverser cette sublime vire jusqu’à la brèche (3048m) entre les Clochetons Gunneng et la Dibona ! Ensemble de II/II+.

L’assurage est inutile sur cette partie.

L1 : 4a, 20m, 4 spits : Gravir cette sublime longueur pas si facile que cela à cause du rocher un peu patiné ! Le relais est équipé au niveau de la terrasse au-dessus.

L2 : 3b/c, 17m, 3 spits : Une splendide longueur très aérienne sur le fil avec des prises style fissure, la plus belle de cette voie !. Relais toujours très confortable au niveau d’une terrasse...

Terminer ensuite l’ascension par le fil (II) et aboutir au sommet assez exigu !

Une terrasse se situe en contrebas sur l’arête S, une bonne place pour se restaurer...

Point de vue du sommet

Panorama de folie sur les hauts sommets de la Bérarde : Plaret, Plat de la Selle, Soreiller, Fétoules, Vallon des Étages, Lauranoure, Olan, Étret, Les Rouies, Ailefroide, les Bans, etc...
Du sommet la vue sur le Vallon du Soreiller est plongeante !

Le retour

La descente s’effectue en rappels par l’arête nord jusqu’à la brèche 3048m.
Deux rappels de 25m sont obligatoires ou alors un seul rappel de 50m si on dispose de 2x50m...

Dernière modification : 8 août 2018
Aiguille Occidentale du Soreiller (3280m) par l’arête est

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 18 ans, à 1000% de sports montagne & nature ! J'ai découvert la montagne à 14 ans, avec mon père. "La Montagne ça vous gagne" se confirme pour mon cas puisque je suis de plus en plus mordu… Arpentant tous les terrains en toutes saisons, on ne peut plus s'en passer. Une belle addiction ! Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 25 juillet

Topo publié le 8 août

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !