Aiguille Occidentale du Soreiller (3280m) par l’arête est

Difficulté :
Alpinisme PD
Dénivelé :
1700m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Escalade peu difficile au cœur du Massif des Ecrins. Le panorama sur l'Aiguille Dibona est inoubliable.

Accès

Départ des Etages (1597m) 3Kms avant d’arriver à la Bérarde. Compter environ 25 Km depuis le Bourg-d’Oisans.

Itinéraire

Présentation du sommet

Sur la carte IGN, cette aiguille fait partie du Massif du Soreiller, composé également de l’Aiguille Centrale du Soreiller (3338m), de la Pointe d’Amont (3338m) et de l’Aiguille Orientale (3380m).

Du Refuge du Soreiller (2719m), ce massif forme un cirque fermé au nord par ces trois aiguilles, à l’est par le Plaret (3563m), le Pic Gény (3435m) et la Tête du Rouget (3418m) et à l’ouest par l’ Aiguille du Plat de la Selle (3597m) .

Au centre trône majestueusement l’Aiguille Dibona et ses 3131m.

Cette ascension permet donc d’avoir une belle vue sur le Soreiller. Au nord se rajoute un beau panorama sur le Râteau (3809m) et la Meije (3983m) ainsi qu’une vue plongeante sur le Vallon de la Selle. Au sud on aperçoit de grands sommets du massif des Ecrins comme la Tête des Fétoules, les Rouies ou l’Olan. Le Dôme des Ecrins est également visible à l’est.

Cette ascension est sans doute la plus accessible du secteur. L’arête peut se pratiquer corde tendue la plupart du temps malgré trois pas plus délicats (3e degré). Les escalades comme l’arête sud de l’Aiguille Occidentale, de l’Aiguille Centrale ou de l’Aiguille Dibona sont beaucoup plus sérieuses et plus verticales.

Cette arête est plutôt pratiquée à la descente en général par les alpinistes effectuant la Traversée de l’Aiguille Occidentale.

Renseignements pratiques

  • Carte : IGN TOP25 3436 ET Meije - Pelvoux.
  • Orientation : Sud.
  • Difficultés : arête assez exposée dans du rocher sain. Elle peut se pratiquer corde tendue mais trois pas sont plus délicats et verticaux (3e degré). Recherche d’itinéraire et du meilleur cheminement. Cotation PD.
  • Matériel : une corde de 30m suffit. Casque, baudrier. Sangles et dégaines. Un jeu de coinceurs pour les passages plus délicats.
  • Hébergement : on peut effectuer la course dans la journée (ce que nous avons fait mais la journée est alors assez longue) . Sinon le grand et confortable refuge du Soreiller (2719m) .
  • Horaires : de 2h30 à 3h pour monter au refuge. 1h30 à 2h pour le Col occidental du Soreiller. Environ 2h aller retour pour l’arête est. Soit environ de 5 à 6h de montée.

Descriptif

  • Montée au refuge

Des Etages, prendre le sentier balisé jusqu’au Refuge du Soreiller (2719m). Il monte d’abord en lacets puis franchit les gorges du Ruisseau d’Amont. Il n’y a aucune difficulté jusqu’au refuge.
Compter de 2h30 à 3h.

Montée au Col Occidental du Soreiller ou Col Dalloz :

Du refuge, continuer l’autre sentier qui redescend aux Etages sur 200m environ pour passer une croupe rocheuse. Remonter ensuite la combe sous le Col Occidental du Soreiller (ou Col Dalloz, 3194m). Un sentier est marqué au départ puis il se perd dans un système de vires assez complexes, les remonter au mieux. Une cheminée assez raide permet d’accéder au col. L’arête commence à main gauche.

  • L’arête est de l’ Aiguille Occidentale

Cette arête, composée de gros blocs, se présente comme une succession de passages verticaux et de traversées de vires. Elle n’est donc pas verticale sur toute sa hauteur. On peut donc progresser en même temps, la plupart du temps, sauf au moins à deux reprises : le premier pas et la courte désescalade.

Elle commence par un court ressaut (sur 3m) en 3e degré, mais assez exposé. On peut se protéger avec les fissures dans le rocher. C’est le pas le plus difficile de l’arête, le reste est moins raide.

L’ascension continue en empruntant des vires ascendantes (pas très larges) et par le franchissement de petites cheminées en deuxième degré (jamais plus de 4m).

Il faut ensuite effectuer une petite désescalade (3e degré sur 3m, exposée) pour prendre pied dans le couloir rocheux sommital. Celui ci conduit au sommet par une petite sente avec une dernière et courte escalade facile à la fin.

Cette arête peut donc se pratiquer corde tendue la plupart du temps avec une protection sur les becquets rocheux. Les pas d’escalades, bien que courts nécessitent la plus grande attention à cause de l’exposition.

Il n’y a pas d’échappatoire sur cette arête.

Pour un dénivelé de 90m, et peut être une distance de 150m, il a fallu presque 2h aller retour. Notre progression n’a donc pas été rapide car il y a eu un peu de recherche d’ itinéraire ainsi que de la protection (coinceurs) dans les endroits plus délicats.

La descente s’effectue par le même itinéraire avec la plus grande prudence.

Remarque

Les Aiguilles du Soreiller semblent moins fréquentées que l’Aiguille Dibona (peut être 6 personnes). En ce beau dimanche de septembre ; environ 50 personnes se trouvaient dans toutes les voies de la Dibona avec apparemment des "embouteillages" au sommet.

Cette arête n’est sans doute pas la plus esthétique du coin et l’escalade sans doute pas la plus pure pour les initiés, mais cet accès permet néanmoins de profiter d’un belvédère grandiose avec moins de difficultés que les courses citées plus haut. Pour les bons grimpeurs (que nous ne sommes pas), je conseillerais évidemment plus l’Aiguille Centrale du Soreiller ou même l’Aiguille Dibona.

Dernière modification : 16 mai 2018
Refuge du Soreiller (2719m)

La carte du topo « Aiguille Occidentale du Soreiller (3280m) par l’arête est »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Aiguille Occidentale du Soreiller (3280m) par l’arête est »

Le soir au camping de la Bérarde : l'Ailefroide s'embrase. Le Pic Bourcet. Le matin. L'Aiguille du Plat de la Selle. Le sentier du refuge. Premières lueurs sur l'Aiguille Occidentale, Centrale et la Dibona. L'Aiguille Centrale du Soreiller et l'Aiguille Dibona. Face sud de la Dibona. Zoom. Arrivée au Refuge du Soreiller. La Dibona vue du refuge. Vue sur sa face ouest. L'accès au Col Occidental ou Col Dalloz. Du sommet : vue sur le Râteau, le Glacier de la Selle et la Meije. L'Aiguille du Plat de la Selle et ses 3597m. La Meije. L'Aiguille Dibona du sommet. Zoom sur la Dibona. La Barre des Ecrins derrière le Pic Gény et la Tête du Rouget. Le Vallon de la Selle. Vers les Pointes de Burlan. L'arête est. Vue plongeante sur le Vallon de la Selle. Les Pointes de Burlan. L'Aiguille Centrale du Soreiller et ses 3338m. Alpinistes au sommet de la Centrale. Vue vers le sud et sur le Vallon des Etages. Zoom sur les Rouies. La Tête de l'Etret et la Tête des Fétoules. Descente de l'arête est. L'Aiguille Dibona entre l'Ailefroide et les Bans. L'Aiguille Dibona devant le Pic Gény et la Tête du Rouget. L'Aiguille Dibona. Les Clochetons Gunneng 3080m. Retour au refuge. Le Pic Gény et la Tête du Rouget. L'Aiguille Occidentale, Centrale et la Dibona. Dernier regard sur la Dibona. Itinéraire du refuge. Le Dôme des Ecrins du sentier du refuge.