Abonnez-vous à notre newsletter !

Aiguille Septentrionale d’Arves (3358m) - Couloir du Miaou

Difficulté :
Alpinisme AD
Dénivelé :
1730m
Durée :
2 jours

Une longue et sublime ascension en plein cœur des Aiguilles d'Arves permettant de rejoindre cette "Tête de Chat". Le Couloir du Miaou est ce couloir magique et grandiose rayant la face Est idéalement placé entre les deux becs... – Auteur :

Accès

Parking de Bonnenuit, sur la route du col du Galibier, entre Valloire et le col.

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : PD+/AD- (goulet de 50m à 50° dans le bas pouvant être en glace puis 200m à 40-45° + un final pouvant être mixte avec du rocher).
  • Engagement : II (longue course en haute montagne mais avec des difficultés assez courtes).
  • La pente Sud d’accès au couloir est en plein soleil et demande de partir tôt pour ne pas risquer les coulées...
  • Le final est assez aléatoire avec une partie en neige (40°) dans le bas puis une dernière dalle en II pour terminer...

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN TOP25 3435 ET
  • Altitude minimale : 1660m - Parking de Bonnenuit
  • Altitude maximale : 3358m - Bec Sud de la Tête de Chat
  • Période : entre janvier et mai.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Préface

L’Aiguille Septentrionale d’Arves, appelée plus communément, "Tête de Chat" est la plus au Nord et la plus basse des Aiguilles d’Arves. Mais malgré cette situation, elle n’a rien à envier à ses voisines plus élevées puisque son profil est complètement différent !
Ainsi, un splendide couloir y est tracé dans sa face Est, appelé le Couloir du Miaou. Un nom évocateur et un couloir valant le détour !

Le parcours

  • J1 : L’approche : de Bonnenuit au Refuge des Aiguilles d’Arves

De Bonnenuit, traverser le Torrent de la Lauzette grâce à une large passerelle puis suivre le sentier, descendant au début dans la grande forêt de mélèzes.

La montée commence par une raide portion jusqu’au Hameau des Aiguilles (1845m).

Suivre encore la voie d’été un instant puis traverser à plat à main gauche pour trouver le meilleur passage afin de traverser le Torrent des Aiguilles (généralement enneigé) et passer en rive droite.

Monter tranquillement sur ce long plan incliné peu raide, passer sous l’Aiguille d’Argentière (3237m) et atteindre une sorte de large étroiture dans le vallon.

Retraverser le torrent pour repasser en rive gauche et gravir les 100 derniers mètres suivants pour atteindre le Refuge des Aiguilles d’Arves (2260m).

  • J2 : l’approche : du Refuge des Aiguilles d’Arves au pied de la Tête de Chat

Au refuge, revenir sur ses pas une dizaine de mètres afin de rejoindre un replat qui se dirige vers le vallon.

Rejoindre ensuite au mieux le fond du vallon. Un peu de dévers est obligatoire mais sur une courte distance.

La suite est évidente puisqu’il s’agit de suivre les abords du torrent… La pente est très douce sur deux kilomètres environ !

Lorsque le vallon change d’orientation et se divise, il faut se déporter sur la droite et toujours suivre le fond du vallon (forme d’entonnoir), en pente plus marquée.

Suivre cette configuration jusqu’à atteindre le bas de la Combe de Petit Jean, au niveau de l’Aiguille Centrale...

Depuis ce point, on peut d’ores et déjà s’équiper (crampons et piolets) si la neige est de bonne qualité (150m de pente à 30-35° pour rejoindre le couloir !).

  • L’ascension du Couloir du Miaou : 400m, AD-, 45-50°

Gravir tout d’abord la large pente Sud débouchant de l’arête à gauche du Col du Petit Jean.

Au fil de la progression dans cette pente, le couloir ne se dévoile pas intégralement : il faut attendre d’être aux 3/4 de la pente pour l’apercevoir, au dernier moment !

Se diriger alors vers cette ligne de neige, étroite au début et pouvant présenter un passage de glace (et/ou rocher selon conditions).

Les 50 premiers mètres, étroits, sont inclinés à 45-50° avec un court passage à 55° si la glace est présente !

Si c’est le cas, il y a deux courts ressauts au total, à surmonter pour rejoindre la grande pente suspendue du dessus !

Au niveau de cette pente, on se met au plus près des rochers pour gravir les 250m restants. Pente de 40-45° max.

En suivant cet axe, on rejoindra au sommet du couloir, la profonde brèche entre les deux becs de la Tête de Chat !

Une zone plate se dessine à la brèche, l’idéal pour se faire une bonne pause avant de terminer le sommet (Bec Sud)...

PS : Le bec Nord peut être accessible en été par un cheminement exposé (caché depuis la brèche) mais en rocher médiocre (à vue…), à tenter !

Une fois à la brèche, traverser à plat à main gauche dans une pente de neige à 45° puis traverser juste en dessous de la dalle sommitale pour rejoindre le pied de celle-ci que l’on remonte au mieux.

La ligne logique est de traverser de droite à gauche (vers l’arête de gauche), c’est du II+ en rocher moyen mais assez court !

Ensuite, on termine l’ascension par cette arête qui mène aisément à l’étroite plateforme sommitale !

Voilà, le sommet de la Tête de Chat est atteint !

Le point de vue du sommet

Du sommet, une immense vue sur les deux autres Aiguilles d’Arves ; Belledonne, le Col de la Croix de Fer, le Massif des Arves, les Grandes Rousses, un bout des Écrins, les Cerces, le Thabor, la Haute-Maurienne, le Viso, le Queyras, la Vanoise, le Grand Paradis, le Mont Blanc, la Lauzière-Encombres, les Bauges, la Maurienne et la Chaîne de Belledonne !

Le retour

Il se fait en aller-retour par le même itinéraire !
Il est possible d’effectuer un rappel sur la dalle sommitale, qui peut être délicate à désescalader !

Impressions personnelles et remarques

  • Un sommet d’envergure, valant absolument le détour, et particulièrement au printemps par ce couloir !
  • Une vraie course d’alpinisme complète tutoyant le rocher, la glace et la neige sur des terrains variés !
  • Possibilité d’effectuer cette ascension à la journée, en partant très tôt de Bonnenuit.
  • Le versant Est prend le soleil en premier, partir assez tôt.
  • La dalle sommitale peut impressionner, ne pas hésiter à sortir la corde si besoin...
Dernière modification : 7 avril 2019
Refuge des Aiguilles d’Arves (2260m) et Roche Bernard par les Verneys

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 18 ans, à 1000% de sports montagne & nature ! J'ai découvert la montagne à 14 ans, avec mon père. "La Montagne ça vous gagne" se confirme pour mon cas puisque je suis de plus en plus mordu… Arpentant tous les terrains en toutes saisons, on ne peut plus s'en passer. Une belle addiction ! Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 3 mars

Topo publié le 7 avril

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (6).
  • par Le 7 avril à 10h05

    C’est magnifique Rapha... père/fils, vous êtes au top ! En plus, tu deviens un photographe montagne de belle qualité. Bravo.

  • par Le 7 avril à 11h09

    @bibox : C’est super sympa de ta part ;) On essaye de s’éclater comme on peut… Ce n’est certainement pas du grand alpinisme mais déjà une belle prouesse (pour nous…)

    La photo me passionne grave, j’ai bien envie de vivre de cette passion plus tard… J’en apprend de jour en jour et puis de plus en plus belles photos…

    Je trouve génial de publier des topos sur ce site avec des photos comme telles. Les photos sont un élément essentiel du topo et plus la qualité est là, plus ça donne envie d’aller sur le terrain !

    Merci en tout cas, c’est bien aussi de recevoir des avis d’autres contributeurs. N’hésite pas à donner des conseils si jamais ;) Je suis preneur ;) ;)

  • par Le 7 avril à 21h06

    Tes photos sont splendides ! Tu as Fabien Dal Vecchio qui vie dans la vallée de l’Ubaye qui est photographe pro’ et publie des bouquins et sur le mercantour le dernier si j’ai bonne mémoire !
    Tu peux faire des stages (payant évidement) montagnes/photos avec lui pour apprendre le métier. Il en fait quelques uns chaque année.

    https://www.visunature.com/mercantour-le-livre-pre-commandes/

  • par Le 8 avril à 08h03

    Une course que j’aimerai faire à la journée en tout début d’été avant que le couloir ne soit plus en condition.
    J’avais fait l’Aiguille de l’Epaisseur il y a deux ans, et depuis je garde cette course dans un petit coin de la tête.
    Superbe topo et très belles photos ! Je ne parts jamais en montagne sans le matos photo, c’est du poids en plus mais ça vaut le coup ;)
    Tes clichés sont franchement d’une belle qualité, particulièrement les noir et blanc.

  • par Le 8 avril à 10h44

    Très chouette !

  • par royclaLe 8 avril à 13h50

    Superbes photos et de nous faire rêver en nous emmenant sur ces sommets

  • par Le 9 juin à 19h08

    Salut rapha. Bravo, belle réalisation, très belles photos. C est du bel alpi et original que tu pratiques. Bonne continuation, et aussi prudence jeune homme 😉. Patrick

  • par Le 9 juin à 22h22

    Superbes photos, continuez jeune homme !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !