Aiguille de Chillol (3303m)

Difficulté :
Alpinisme F
Dénivelé :
1700m
Durée :
1 jour

Un sommet sublime dans l'ombre de l'Aiguille de Chambeyron, qui ne démérite pas, bien au contraire ! Il fait partie des 10 sommets les plus élevés de l'Ubaye ! – Auteur :

Accès

De Jausiers, remonter la Vallée de l’Ubaye.
Dépasser Saint-Paul-sur-Ubaye et la route allant vers Fouillouse (Pont du Châtelard).
Se garer au Pont Voûté (1657m), première traversée de l’Ubaye, en rive gauche.

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : F+ (terrain à chamois et escalade en 2 sur le final)
  • Engagement : II (longue approche, terrain à chamois et altitude élevée).
  • Crampons très utiles : on passe sur le reliquat du Glacier de Chauvet.
  • Terrain qui demande une attention toute particulière sur le final.
  • Des pierriers très raides avant la partie finale.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN 3538 OT - Aiguille de Chambeyron
  • Altitude minimum : 1657m - Le Pont Voûté
  • Altitude maximum : 3303m - Aiguille de Chillol

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Préface

La Haute-Ubaye regorge de sommets oubliés. L’Aiguille de Chillol en fait partie.
En effet l’ascension se déroule dans un cadre sauvage et préservé en plein cœur du Vallon glaciaire de Chauvet, à côté des Aiguilles de Chambeyron.
De plus, il n’y a pas besoin d’un quelconque matériel d’alpinisme...

L’ascension

  • Du Pont Voûté au Glacier de Chauvet

Du Pont Voûté (1656m) prendre le petit sentier menant au Pas de la Souvagea (2885m).

La particularité de ce sentier est qu’il est tracé pratiquement tout droit dans la pente, c’est le plus physique de l’Ubaye.

Monter ce mur en forêt de mélèzes jusqu’à l’altitude 2100m environ où il faudra repérer main gauche le petit cairn montrant l’accès au Vallon glaciaire de Chauvet.

Traverser à plat sur un petit sentier peu visible pendant une dizaine de minutes avant d’atteindre le vallon.

Rester en rive gauche au maximum avant de traverser le torrent (souvent à sec) afin de réellement rentrer dans le vallon dans une zone peu raide.

S’élever au mieux, le sentier se perd beaucoup et les cairns peu présents.

On regardera vite le "mur" qui défend l’accès à la Combe glaciaire de Chauvet (2800m environ).

Le sentier fait sa réapparition à l’approche du mur, le suivre, c’est important sinon ça devient vite très pénible !

La pente dans ce pierrer est de 40°.

Au bout de 350 mètres de "mur" nous atteignons enfin la mystérieuse Combe glaciaire de Chauvet", une sorte de cuvette sans traces de civilisation où le temps semble figé !

Un lieu à préserver le plus longtemps possible, c’est un joyau de la nature et il n’en reste plus beaucoup de lieux de ce genre !

  • Traversée de la Combe glaciaire de Chauvet & ascension finale

Traverser le dédale de blocs par la droite (on peut profiter, jusqu’en fin juillet d’une belle langue de neige à main droite qui remonte jusqu’au glacier)

Atteindre le Glacier de Chauvet un peu plus loin.

PS : Ce glacier ne comporte pas de danger, les crampons sont obligatoires !

Remonter la grande combe glaciaire jusqu’au fond du cirque, sous le Couloir Coolidge, voie historique d’ascension de l’Aiguille de Chambeyron !

Découvrir le raide pierrier en versant sud, à gauche du cirque.

Gravir péniblement cette partie sur une centaine de mètres et se reporter à un replat plein de blocs (3200m environ).

Traverser légèrement à gauche puis remonter un autre pierrier mais plus confortable que le précédent pour atteindre la base des rochers sommitaux.

Ces rochers se remontent au mieux, par la droite (II+) puis par une traversée ascendante à gauche.

Attention, le terrain est extrêmement délité à cet endroit, la prudence est de mise !

Atteindre l’arête peu avant le sommet S puis le rejoindre par une traversée à gauche (II).

Le vrai sommet se situe sur la crête détachée, au nord et il est accessible par le fil de l’arête délitée (II).

Panorama du sommet

De l’Aiguille de Chillol, nous avons une vue très particulière et austère sur les Aiguilles de Chambeyron, le Brec du même nom, les arêtes de Chauvet, le Vallon de Mary, et tout le reste de la Haute-Ubaye.
Les Écrins aussi sont bien visibles, derrière le Col de Vars...
Le Viso également et le Queyras pour terminer.

La descente

Se fait par la même voie, prudence pour les rochers sommitaux très délités.

Liste des voies d’accès

  • Versant S (voie normale) : F+, voir topo.
  • Arête W : PD-, alternative plus directe que la voie normale en empruntant un beau système de vires et de couloirs, dans du terrain délité...
  • Couloir N : AD+, couloir mythique, assez prisé en hiver avec une goulotte à 55-60° dans le bas et une pente de moyenne de 50-55° sur 300m !
  • Arête E : PD+/AD-, continuité de l’arête sommitale de la voie normale, depuis le collu entre les deux aiguilles 3303m et 3316m, un beau ressaut au début (IV-) avant de rejoindre la voie normale plus haut.
  • Arête WSW de l’Aiguille 3316m : PD+, superbe ligne pour atteindre ce sommet détaché de la Crête de Chillol, terrain assez délité tout de même sans pouvoir protéger... Dommage.

Vidéo

Dernière modification : 7 août 2018
Aiguille de Chambeyron (3412m) par sa face sud et la brèche Nérot-Vernet

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 18 ans, à 1000% de sports montagne & nature ! J'ai découvert la montagne à 14 ans, avec mon père. "La Montagne ça vous gagne" se confirme pour mon cas puisque je suis de plus en plus mordu… Arpentant tous les terrains en toutes saisons, on ne peut plus s'en passer. Une belle addiction ! Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Randonnée réalisée le 19 juillet

Topo publié le 7 août

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 13 août à 11h27

    Et un de plus ! Vous allez finir par avoir écumé tous les sommets de la région ! La photo 12 est parlante, on a vraiment l’impression d’être sur une autre planète !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !