Abonnez-vous à notre newsletter !

Aiguille de Laisse ou Roc de la Balme (2879m), Aiguille Noire (2997m) et Dôme de la Cochette (3041m) par l’alpage du Suet

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1380m
Durée :
7h

Un bel enchaînement de sommets, dans un milieu demeuré sauvage et préservé, avec juste ce qu'il faut de recherche d'itinéraire et une arête gentiment escarpée. – Auteur :

Accès

D’Allemond, à l’Ouest, ou de Saint-Jean-de-Maurienne, à l’Est, prendre la route du col de la Croix de Fer (D526 côté Isère / D926 côté Savoie).
Stationner sur l’accotement, à hauteur des chalets du Suet, situés en rive opposée de l’Eau d’Olle, au niveau d’un panneau indiquant "Alpage du Suet".

Publicité

  • Tentes de rando
  • Sacs de couchage
  • Chaussures de rando
  • Sacs à dos

Précisions sur la difficulté

  • Itinéraire presque intégralement hors sentier. L’approche du pied de l’arête nord de l’Aiguille de Laisse, après le lac Nicolas, est assez "paumatoire" et requiert un minimum de sens de l’orientation. À éviter par temps de brouillard.
  • Arête escarpée et par endroits aérienne, entre le sommet de l’Aiguille de Laisse et la base du pilier nord-ouest de l’Aiguille Noire.
  • Pente raide dans ce pilier (35 à 40°), sur une cinquantaine de mètres environ.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3335 ET "Le Bourg d’Oisans / L’Alpe d’Huez"
  • Altitude minimale : 1780m
  • Altitude maximale : 3041m
  • Distance : environ 14km
  • Horaires : comptez entre 6 et 8 h
  • Balisage : Itinéraire intégralement hors sentier. Sentes intermittentes et quelques cairns épars

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du bord de la D926, au niveau du panneau indiquant l’alpage du Suet (1826m), emprunter la piste qui descend vers l’Eau d’Olle et rejoindre la passerelle qui enjambe cette rivière.

Une fois sur la rive opposée, gravir au mieux le coteau et gagner la crête herbeuse qui se dessine, évidente, face à soi (photo 3)

Remonter cette crête jusqu’à la cote de 2000m environ, puis rester en contrebas, sur les croupes donnant accès à une petite bergerie de construction récente, pour finalement gagner le fond de thalweg (orientation sud-ouest) en visant le col 2277m (photo 5).

Parvenu à ce col, obliquer vers la gauche (sud-est) pour atteindre, par une sente plus ou moins marquée, le plateau où se love le lac Nicolas.

Passer au large de celui-ci en se dirigeant de nouveau vers le sud-est et remonter le vallon très évasé que domine la Croix de Picheux, en direction du col de Montfroid (2560m).

À l’approche de celui-ci (photo 12), se déporter pour la seconde fois sur la gauche pour basculer dans un autre vallon, à peine moins évasé, orienté nord-sud.

Le remonter à son tour sur environ 300m linéaires, puis remonter son versant gauche (est) à hauteur du point coté 2599m sur la carte IGN (photo 15).

On atteint ainsi la base de l’arête nord de l’Aiguille de Laisse.

Contourner par la gauche les rochers qui en défendent l’accès. Après une brève montée, on débouche sur un large replat marqué par un gros cairn.

Passer cette fois par la droite (ouest) pour contourner le ressaut qui se présente au bout de ce replat. Regagner un peu plus loin le fil de l’arête, qui conduit sans encombre à l’antécime de l’Aiguille de Laisse (2875m), puis à l’aiguille elle-même, en réalité formée de deux pointes, dont seule la première est ornée d’un cairn et d’un pieu.

Traverser le sommet et poursuivre sur l’arête, qui devient nettement plus aérienne et escarpée. Les petits ressauts qui en rompent le fil se surmontent néanmoins sans trop de difficultés et peuvent, sinon, être contournés par la droite (ouest). C’est le cas également des dalles inclinées que l’on rencontrera sur ce beau parcours (photo 22).

On est ainsi conduit au pied du pilier nord-ouest de l’Aiguille Noire (photo 25). Sa partie basse est raide (près de 40°) et marquée par un couloir qu’il est préférable d’éviter, car rien n’y tient. Mieux vaut donc se maintenir dans les rochers bordant ce couloir - sans excès de confiance - ça bouge un peu.

Cette section raide est brève (une soixantaine de mètres environ). Ensuite, la pente s’adoucit et, parvenu à un replat, on gagne aisément le sommet, situé sur la gauche.

Descendre en direction du sud-ouest vers la dépression qui sépare l’Aiguille Noire de l’antécime du Dôme de la Cochette, dépression qu’animent quelques escarpements à contourner par la gauche.

Gravir cette antécime (photo 34) et obliquer vers la gauche pour gagner en quelques minutes le sommet du Dôme de la Cochette.

Descente : par le même itinéraire, avec un petit crochet pour profiter du beau lac Nicolas.

Dernière modification : 26 septembre 2019
Aiguille de Laisse ou Roc de la Balme (2879m) par le Col de la Croix de Fer

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 20 septembre

Topo publié le 26 septembre

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par jacquesLe 1er octobre à 13h22

    belles photos en continuant sur les aretes on se dirige vers l’etendard
    je suis deja monté mais arret au col partie herbeuse je suis passé a cote du chalet du berger face au col du glandon

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !