Aiguille de Salenton (2671m), par le vallon de Bérard

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1350m
Durée :
1 jour

A l'ombre du Buet tout proche, l'Aiguille de Salenton est souvent délaissée... Pourtant, elle ne démérite pas, offrant une superbe vue sur toutes les montagnes bordant les vallons de Bérard et de la Diosaz, et suffisamment élevée pour que le massif du Mont Blanc remplisse l'horizon au-dessus des Aiguilles Rouges... Ce sommet est une excellente alternative au Buet si ce dernier ne peut être atteint pour cause de mauvaises conditions, d'horaire, de fatigue... – Auteur :

Accès

Chamonix ou Vallorcine - Route du col des Montets - le Buet, parking vers la gare, ou au-dessus au hameau du Couteray. Egalement accessible en train, par la ligne Le Fayet - Chamonix - Le Buet - Vallorcine - Martigny.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Altitude départ : 1340m.
  • Altitude sommet : 2671m.
  • Durée : 7h.
  • Carte : IGN TOP25 3630OT Chamonix- Massif du Mont Blanc.

Conditions

Parcours accessible en conditions estivales, et également hivernales à ski ou avec des raquettes par bonnes conditions de neige. L’hiver, il faudra se méfier d’éventuelles grosses avalanches pouvant descendre dans le vallon de Bérard. L’été, des névés tardifs sont souvent présents dans le haut du parcours, mais ne posent généralement pas de problèmes. Bon sentier en suivant la voie normale du Buet, mais la montée à l’Aiguille de Salenton est hors traces, avec une courte arête finale un peu aérienne.

Itinéraire

De la gare de Buet, prendre vers l’ouest le sentier montant au hameau de la Poya, puis à la cascade du Bérard, et poursuivre dans le vallon.

Ou :

Du Couteray, prendre le sentier montant vers Sur les Rochers (un peu paumatoire, rester à gauche du ruisseau), puis le sentier de gauche traversant horizontalement vers le fond du vallon de Bérard, traversant une passerelle pour rejoindre l’autre sentier.

Poursuivre le sentier le long du torrent, traversant sur l’autre rive par une passerelle. Le vallon est longuement remonté par un sentier empierré un peu pénible. On sort de la végétation, et le vallon s’aplatit et s’élargit. Le sentier poursuit jusqu’au fond, puis remonte des vallonnements jusqu’au refuge de la Pierre à Bérard.

La montée se fait plus raide et progressivement minérale, et se dirige sous le col de Salenton, rejoignant le sentier qui en provient. Il poursuit la traversée en contournant la base de l’Aiguille de Salenton.

Quitter le sentier pour remonter au mieux au collet juste derrière l’aiguille. La vue s’ouvre spectaculairement sur le vallon de la Diosaz. Remonter au mieux vers la gauche la petite arête aérienne en direction du sommet.

Ce sommet bien pointu offre une vue impressionnante sur le vallon de Bérard qu’il domine en plein milieu, face aux spectaculaires versants nord des Aiguilles Rouges. Et derrière, sommets et glaciers du massif du Mont Blanc étincellent... Et sur l’autre versant, le vallon de la Diosaz déroule ses étendues sauvages...

Après un aller-retour facultatif au sommet du Buet (500m de dénivelé, 3h), le retour s’effectue par le même itinéraire.

Détail de la sortie du 4 mai 2014

Une belle journée après une petite période mitigée ayant mis fin à un mois de printemps... La neige avait déjà bien fondu au-dessous de 2000m, juste un peu reblanchie plus haut par une petite couche fraîche... Idéal pour aller revoir un peu de blancheur en altitude...

Départ du Couteray vers 12h30, avec pour intention de monter au Buet. C’est un départ un peu tardif, mais faisable avec les frontales dans le sac au cas où... Le bas du vallon de Bérard est déjà bien déneigé par le printemps, et on ne retrouve la neige que beaucoup plus haut...

On chausse les raquettes pour poursuivre la randonnée. La montée sur la neige de névé est très agréable, et on atteint rapidement le refuge de la Pierre à Bérard...

La pente se redresse, traffolée par les traces de skieurs. Mais la neige se détériore : Au lieu de neige de névé saupoudrée de fraîche que j’attendais, je pataugeais dans un sorbet sans consistance où presque chaque pas vers le haut glissait de l’équivalent d’un pas vers le bas... Il faisait beaucoup plus chaud qu’anticipé, et pour réussir cette rando, il fallait un horaire matinal... Heureusement, ces pentes n’étaient pas exposées à d’éventuelles coulées...

Après presque deux heures de galère pour remonter juste 300m au-dessus du refuge, il fallait se rendre à l’évidence : Inutile de continuer... Direction un petit promontoire herbeux pour un repos bien mérité...

17h, réveil après une bonne sieste... Reposé, j’ai pensé continuer un peu la montée, histoire de trouver un objectif alternatif formel à cette rando... Le soleil descendait derrière la crête, et avec la fraîcheur, la neige se faisait plus ferme au fur et à mesure que je prenais de l’altitude... On pouvait enfin progresser normalement ! Mais vu l’heure, le Buet était hors de portée... On devrait quand même pouvoir poursuivre jusqu’au col de Salenton, mais celui-ci était défendu par une grosse congère... On poursuit donc derrière encore, posant finalement mon dévolu sur le collet derrière l’Aiguille de Salenton... Et finalement, l’aiguille elle-même se remonte facilement par une belle petite arête...

Au sommet, la vue est fantastique, et n’a pas grand chose à envier de celle que j’aurais eu au sommet du Buet. De plus, ce sommet bien pointu offre des perspectives beaucoup plus alpines et impressionnantes...

Mais il est déjà 18h30, il est vraiment temps de descendre... Je replonge rapidement vers le vallon de Bérard, maintenant totalement dans l’ombre, confiant que le Buet lui-même saurait patiemment attendre ma prochaine visite... Retour en bas vers 21h, finalement bien content de ma balade.

Dernière modification : 16 mai 2018
Mont Buet (3096m) par Vallorcine (village du Buet)

A propos

Auteur de ce topo :

Des paysages sauvages, même si il faut marcher loin... Des panoramas grandioses, même si il faut grimper haut... Des couchers de soleil colorés, même si il faut redescendre tard...

Topo publié le 8 mai 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !