Aiguille de la Grande Sassière et Glacier de la Sassière par la voie normale et l’arête Nord (3751m)

  • Difficulté Alpinisme F
  • Dénivelé 1500m
  • Durée 1 jour
Localiser le sommet

Avertissements et Droits d'auteur

Un joyeux mélange de randonnée sportive et d'alpinisme mixte, le tout saupoudré de faune et de flore, face à un panorama à couper le souffle. Que demander de plus ?

Accès

Quitter la D902 menant de Bourg-Saint-Maurice au Col de l’Iseran à hauteur du Lac du Chevril et emprunter une route étroite menant au Villaret du Nial.
Poursuivre jusqu’au barrage du Saut où on gare la voiture.

Précisions sur la difficulté

L’itinéraire a été classé en alpinisme F en raison de la traversée du glacier et des contraintes que cela impose. La partie rando peut-être considérée comme difficile.

Outre l’altitude et le caractère exposé par endroits, ces niveaux de difficulté peut varier fortement selon les conditions du moment : crevasses masquées ou ouvertes, présence de neige sur l’arête Nord, portions les plus raides humides ou verglacées, ...

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3532 ET Les Arcs - La Plagne
  • Altitude minimum : 2280 m
  • Altitude maximum : 3747 m
  • Distance : environ 15 km
  • Horaires : comptez entre 6 et 8 h
  • Balisage : néant

Prévoir le matériel requis pour le cheminement sur glacier : piolet, crampons, baudrier, corde, broches à glace, ...

Itinéraire

• Du parking, emprunter le sentier dont le début est matérialisé par 2 rochers et qui monte en ligne droite dans les courbes de niveau. Cet itinéraire emprunte la Voie normale.

• Le sentier conduit au Plan de la Casette avant d’amorcer une boucle en direction de la Grande Combe et rejoindre le début de l’arête.

• Suivre alors celle-ci vers le Nord-Est par un tracé évident orné de nombreux cairns, puis vers l’Est en longeant le glacier, avant d’entamer la rude montée menant au sommet.

• Amorcer la descente vers le Nord en suivant l’arête mixte jusqu’au petit col séparant la Grande et la Petite Sassière.

• Poursuivre la descente sur le glacier en s’orientant progressivement vers sa rive gauche.

• Franchir la rimaye et les quelques crevasses pour quitter le glacier vers 3250m, remonter quelques éboulis et rejoindre l’itinéraire emprunté à la montée que l’on suit alors jusqu’au parking.

Philippe

Quelques commentaires concernant cette sortie sont proposés ici.


Un aperçu de la flore (de gauche à droite et de haut en bas) :

Renoncule des glaciers (Ranunculus glacialis), Véronique buissonnante (Veronica fruticans), Scutellaire des Alpes (Scutellaria alpina), Minuartie printanière (Minuartia verna), Joubarbe des montagnes (Sempervivum montanum), Gentiane ponctuée (Gentiana punctata), Pédiculaire du Mont Cenis (Pedicularis cenisia), Anémone du Mont Baldo (Anemone baldensis), Orchis brûlé (Neotinea ustulata), Saxifrage à feuilles opposées (Saxifraga oppositifolia), Arnica (Arnica montana), Valériane à trois folioles (Valeriana tripteris), Trolle (Trollius europaeus), Gentiane printanière (Gentiana verna), Azalée naine (Kalmia procumbens), Dryade à huit pétales (Dryas octopetala), Saxifrage à deux fleurs (Saxifraga biflora), Benoîte rampante (Geum reptans), Anthyllide vulnéraire (Anthyllis vulneraria), Sainfoin des Alpes (Hedysarum hedysaroides), Orchis grenouille (Coeloglossum viride), Renouée vivipare (Polygonum viviparum), Biscutelle commune (Biscutella laevigata), Bartsie des Alpes (Bartsia alpina), Hélianthème alpestre (Helianthemum italicum var. alpestre), Raiponce orbiculaire (Phyteuma orbiculare), Trèfle alpin (Trifolium alpinum), Pédiculaire de Kerner (Pedicularis kerneri), Soldanelle des Alpes (Soldanella alpina), Pensée des Alpes (Viola calcarata), Orchis mâle (Orchis mascula) Antennaire dioique (Antennaria dioica), Séneçon doronic (Senecio doronicum), Orchis vanille (Gymnadenia rhellicani subsp. rhellicani), Silène acaule (Silene acaulis subsp. exscapa), Céraiste à une fleur (Cerastium uniflorum).

Dernière modification : 17 août 2017