Arête de Fluchaire

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1475m
Durée :
1 jour

Ascension de l'Arête de Fluchaire seule. Cette arête permet de réaliser une belle boucle vers le Bonnet de l’Évêque et la Tête de la Cavale. La descente de la face sud de cette dernière et retour par le Col du Portail, puis le "Sentier de la Baronne" qui fait rêver plus d'un randonneur. – Auteur :

Accès

EN VOITURE

  • Départ de la randonnée, du hameau Longueville parking de Rochassac.
  • De Grenoble, prendre au choix l’A51 ou la D.1075 reliant Monestier-de-Clermont. La fin de l’autoroute se trouvant au col du Fau, prendre à gauche au rond point la direction de Monestier-de-Clermont et de suite à droite la D. 34 en direction de Roissard et Mens. Il est évident que si vous venez de Grenoble par la D. 1075, la D. 34 sera à gauche avant le rond point. Une fois à Mens, prendre à droite au centre du village, la direction de St-Baudille-et-Pipet Tréminis, par la D.66 puis la D. 216 et 216b jusqu’à Longueville. Se garer avant d’entrer dans le hameau sur le parking de Rochassac prévu à cet effet.

Précisions sur la difficulté

  • Dénivelé important.
  • Franchissement de plusieurs ravines.
  • Arête de Fluchaire extrêmement raide.
  • Un premier petit mur de 3m avec de bonnes prises.

PRÉCAUTIONS

  • Choisir une journée sans pluie et sans brouillard.

Les infos essentielles

  • Randonnée effectuée le 09/06/2015.
  • Participant : seul.
  • Carte : IGN TOP 25 3337 OT Dévoluy - Obiou - Pic de Bure
  • Altitude de départ : 1001m
  • Altitude atteinte : 2475m
  • Horaire : à peu près 7h00
  • Distance : environ 15km
  • Positions GPS : de l’Arête de Fluchaire
    • Longitude : 5.826°
    • Latitude : 44.772°
  • Balisage :
  • jaune puis flèches roses dans l’alpage et la Casse Varnage.
  • cairn pour l’arête de Fluchaire.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

REFUGE DE ROCHASSAC

Traverser le ruisseau, et prendre le large chemin qui remonte vers le sud-est en forêt. Vers l’altitude de 1120m, désormais sur un sentier, repérer bien le balisage jaune qui demande de tourner à gauche.

Le joli sentier effectue ses nombreux lacets, sort du sous-bois, remonte une rampe contre la roche et passe devant une belle cascade.

Il sort définitivement de la forêt, remonte en lacets une croupe avant de rejoindre le Refuge de Rochassac.

  • Ouvert, couchettes, matelas et couvertures, table et poêle.

L’ARÊTE DE FLUCHAIRE PAR LA CASSE VARNAGE

Suivre vers le nord une vague trace dans l’herbe, le sentier devient mieux marqué une fois passé la bergerie. On atteint alors un premier croisement au lieu-dit "Rochassac-Bas", l’altitude est de 1790m.

Prendre la direction du Col de l’Aiguille et Rochassac-Haut. On gagne le lieu-dit "Rochassac-Haut", l’altitude est de 1870m. Laisser la direction du Col de l’Aiguille partir vers le nord.

Suivre plutôt une trace dans l’alpage à droite sud. Elle domine le Refuge de Rochassac et la bergerie, et descend pour franchir une première ravine.

Le sentier, ici bien emporté, franchit une deuxième, une troisième et une quatrième ravine, puis traverse le grand pierrier de la Casse Varnage.

Après avoir effectué 4 coudes, le sentier passe sous une croupe, c’est le début de l’Arête de Fluchaire. Continuer sur le sentier vers le sud, pour dépasser la croupe. Attaquer son versant sud, en choisissant la pente moins raide pour prendre pied sur l’arête.

  • Du point 2086m sur l’IGN, il reste 400m de dénivelé rien que sur l’arête.

D’abord herbeuse, puis mi-herbeuse mi-rocailleuse, puis dans la pierraille des assiettes empilées caractéristiques au Dévoluy cairns. Vers l’altitude de 2500m, on bute sur un petit mur de 3m de haut cairns.

BONNET DE L’ÉVÊQUE - TÊTE DE LA CAVALE

Bien sûr, de bonnes prises, nous aident à remonter sur la vire supérieure au-dessus cairns. Ce mur donne accès à un couloir raide, quelques mètres de large, muni de bons escaliers caractéristiques au Dévoluy.

JOURNÉE DU 09 JUIN 2015

Première tentative

J’écoute la radio dans la voiture, RMC infos m’annonce par son bulletin météo une belle journée. En roulant sur la D. 1075 en direction de Monestier-de-Clermont, je lève la tête et regarde le ciel bien chargé. Toujours très chargé de nuages sur la D. 34, je passe Roissard et arrive vite à Mens.
St-Baudille-et-Pipet est atteint puis Longueville et son parking nommé Rochassac.

Le ciel est toujours couvert d’une épaisse couche nuageuse, si bien que je ne voie pas la cime des arbres alentour. Il est 7h 00.

J’attaque la raide montée en forêt et distingue la vallée du Trièves embrumée. Je m’élève rapidement et arrive rapidement devant le Refuge de Rochassac. Je ne vois ni la Casse Varnage ni le Rattier.

Je me dirige vers le nord, passe devant la bergerie ; le berger n’a encore pas pris ses quartiers. J’atteins le lieu-dit "Rochassac Bas", et "Rochassac Haut" dans la foulée.

Je suis cette vague trace d’alpage vers le sud. Je me trouve désormais en plein brouillard. Je franchis ainsi les nombreuses ravines, puis parviens dans le grand pierrier de la Casse Varnage.

Le sentier, comme sur l’IGN, effectue ses 4 coudes. Dans le quatrième je dois être à cote 2086m. Je poursuis vers le sud, j’aperçois une énorme croupe, ce doit être l’Arête de Fluchaire.

C’est raide, étant dans le brouillard qui fait mine de se dissiper, je continue et vient buter sur un névé très pentu. Mince, sans crampons ni le matos nécessaire ça se complique. Moi qui ai programmé le retour par le Col du Portail.

Le brouillard se dissipe enfin, je vois devant moi, le sentier dit "de la Baronne" montant vers une arête. C’est à ce moment là, que je me retourne et que j’observe la montée nuageuse me laissant entrevoir l’Arête de Fluchaire. J’atteindrai son fil en remontant son flanc sud.

L’arête est d’abord herbeuse. Je regarde et m’aperçois que les crêtes sont très enneigées. Ma course devient compromise, je remonte quand même, cela devient très raide, et, au fur et à mesure de l’ascension plus rocailleux.

Enfin, 11h 20, je bute sur ce mur de 3m, que j’escalade avec de bonnes prises. Je me pose sur la vire supérieure au pied du couloir censé être la suite de ma course. Je m’aperçois qu’il est très humide et, très raide, même avec son escalier dévoluard je ne prends pas de risques. En fait l’accumulation de neige là-haut fond et ruisselle dans le couloir.

Les crêtes enneigées, névés certainement du côté du Col du Portail, névés constatés dans la combe, sans matos, j’abandonne.
Je redescends, franchis la Casse Varnage, les ravines, et domine maintenant le Refuge de Rochassac.

Finalement je couperai hors sentier, sans passer par "Rochassac Haut et Bas".

Je reviendrai soyez-en certains !

Dernière modification : 16 mai 2018
Rattier (2474m) par le Sentier de l’Hirondelle et Rochassac

A propos

Auteur de ce topo :

"va avec confiance dans la direction de tes rêves, vis la vie que tu as imaginé". "Laisse ton esprit s’évader et tes pieds suivre tes rêves".

Topo publié le 13 juin 2015

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 13 juin 2015 à 14h58

    Je reviendrai ! "I’ll be back"
    J’adore, ça me rappelle la phrase culte du film "Terminator" !
    J’attends avec impatience le topo et mon petit doigt me dit que toi ou Arnaud ne devrez pas tarder à retourner dans le coin !
    La météo n’était pas top, je changerai de radio à ta place !

  • par Le 13 juin 2015 à 16h01

    Il va falloir attendre que la neige accumulée fonde sur le haut de cette arête, pour négocier le final en minimisant les risques. Moi aussi Michel j’aime bien ce terme "je reviendrai" c’est comme "bourlinguer" ou "promener ses grolles". J’y pense de changer de radio, j’ai pas de chance cette année avec la météo pendant mes jours de repos.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !