Arête des Mines (3121m)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1371m
Durée :
1 jour

En passant par le point culminant de l'Arête des Mines, circuit par le Col des Mines, le Col du Rocher Blanc et l'antécime de la Pointe du Rocher Blanc. – Auteur :

Accès

En Haute Tarentaise, après Sainte-Foy, prendre avant le paravalanche des Pigettes, la route qui monte au Chenal puis au Monal.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte : IGN TOP25 3532 ET Les Arcs - La Plagne
  • Participants : 2+
  • Altitude départ : 1750m
  • Point le plus haut : 3121m
  • Dénivelé : 1550m
  • Distance : 20km

Matériel

Aucun si absence de neige.

Conditions

Sortie réalisée le dimanche 19 août 2012, conditions climatiques excellentes en montagne. Quelques randonneurs au Col du Rocher Blanc, sinon solitude absolue dans le secteur des Mines.

Descriptif

Du Chenal, rejoindre le hameau du Monal, monter au barrage Saint-Jacques, suivre la piste en fond de vallon jusqu’au petit pont vers 2220m, puis bifurquer à main droite pour remonter le Ruisseau des Balmes. Quelques sentes marquées par les animaux permettent la traversée en dévers des alpages dans lesquels les moutons profitent de la fraîcheur d’altitude.

Laissant l’imposante arête des Mines à gauche, monter ensuite dans les pentes rocheuses qui conduisent à vue au Col des Mines (3043m).

Sans itinéraire marqué, mais sans difficulté particulière, rejoindre le point haut de l’Arête des Mines (3121m) d’où la vue est grandiose sur la Pointe des Mines, la Pointe Plate des Chamois et le Glacier supérieur des Balmes.

Descendre en longeant l’arête jusqu’à trouver (vers 3030m) un passage en éboulis (raide et instable au début puis plus facile) qui permet de rejoindre le Col du Rocher Blanc (2833m).

Accéder ensuite par une sente marquée à l’antécime de la Pointe du Rocher Blanc (3012m).

Redescendre au col, puis rejoindre les Balmes par un sentier bien tracé.

Dernière modification : 16 mai 2018
Pointes d’Archeboc (3272m) et d’Ormelune (3256m) et la boucle des lacs

A propos

Auteur de ce topo :

Une alchimie particulière à laquelle je ne m attendais pas. Les montagnes de Savoie (et quelques autres en Isère) et mon cocker anglais Simba. Douze années de montagne partagées sans aucune exception. Quelquefois dans des lieux où il n aurait peut-être pas dû se rendre pour cause de territoire protege, mais quelquefois aussi dans des courses difficiles ou il semblait inimaginable d amener un tel (...)

Topo publié le 30 août 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 1er septembre 2012 à 14h49

    Photos superbes !!
    Auriez-vous,svp, quelques clichés du glacier(langues de glace)entre le glacier supérieur des Balmes et le glacier inférieur des Balmes(enfin, ce qu’il en reste !!). Je suis passionné par le recul des glaciers et ainsi, je pourrai constater et compaer, via clichés plus anciens, malheureusement cet aléa climatique, qui je l’espère, n’est que provisoire !!

  • par lakiki1Le 1er septembre 2012 à 15h52

    Bonjour, Pour répondre à votre demande, le glacier inférieur des Balmes n’existe plus. En fond de vallon, il y a une moraine et quelques plaques de glace contre la paroi rocheuse dans un environnement lunaire ! Deux torrents naissent des langues glaciaires qui s’échappent du plateau supérieur. Je vous fais passer quelques photos qui pourraient vous intéresser. Christine.

  • par heremeLe 1er septembre 2012 à 21h35

    Bonsoir.
    Puisque le sujet t’intéresse, avec Google Earth on peut avoir des images par satellelite des zones à glaciers (entre autres) depuis 2001.
    Je prends donc le temps de tracer des courbes suivant les limites des glaciers à différentes dates depuis une douzaine d’années.

    Edifiant.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !