Ascension de l’Uturuncu (6008m)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
150m
Durée :
1 jour

Le 6000 le plus facile du monde !

La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Accès

lodge de Quetena Chico

Itinéraire

Courte randonnée de 2 heures.
150 m de dénivelé.
Altitude max : 6008 m.

Comme pour l’ascension du Licancabur, la nuit fut courte et relativement fraîche. Nous nous levons vers 03h30 et prenons un rapide petit-déjeûner dans notre lodge de Quetena Chico avant de gagner nos 4x4. Dans la nuit, traversant à gué quelques rivières gelées, ceux-ci nous mènent en un peu plus d’une heure et demie à notre point de départ.

Le guide nous avait dit que nous nous arrêterions en véhicule plus ou moins haut en fonction de l’état de la piste. Il faut dire que celle-ci conduisait à une ancienne mine de soufre et n’est plus entretenue depuis plusieurs années. Cette fois, nous avons de la chance, si l’on peut dire : nous sommes parvenus jusqu’au col entre les deux cratères de l’Uturuncu, tout au bout de la piste. Il est six et quart, il fait encore nuit, le vent est très froid et souffle en rafales, mais surtout nous sommes à un peu moins de 5900 mètres d’altitude.

Il est temps de commencer à monter à la lueur de nos frontales que nous éteignons assez rapidement. A l’est,
le soleil se lève déjà.
Le sentier est bien marqué et assez facile, serpentant en larges zigzags que nous arpentons à la queue leu leu. Il fait vraiment très froid et le vent n’arrange rien. Mon visage me semble comme anesthésié et je ne sens presque plus le bout de mes pieds malgré mes deux paires de chaussettes. Heureusement, je porte un bonnet, de gros gants, un collant thermique par-dessous mon pantalon coupe-vent, et quelques couches bien chaudes sous ma veste en Gore-Tex, aussi n’ai-je pas froid au corps.

Peu avant 07h30, j’arrive au sommet. Mon premier 6000 ! Plutôt facile car court et sans technicité, mais l’altitude
coupe quand même énormément le souffle. Là-haut, le vent est encore plus violent. Je trouve refuge entre deux rochers, plus ou moins à l’abri et je mange une barre de céréales. Mais je n’ai pas le courage de sortir
mon appareil-photo, il fait trop froid. Peu oseront le faire, et parmi ceux-ci la majorité ne pourra pas
prendre de cliché, les appareils refusant de s’allumer à cause de la température !

Nous nous empressons de redescendre, cela va nous réchauffer. En fait, ce n’est pas compliqué, c’est tout droit ! Une descente rapide sur un terrain sableux, cendreux, parsemé de cailloux plus ou moins gros, nous
mène à nos véhicules.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Ascension de l’Uturuncu (6008m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Ascension de l’Uturuncu (6008m) »

L’Uturuncu vu depuis les bofedales la veille de son ascension L’Uturuncu Les flancs de l’Uturuncu