Aurec sur Loire, Circuit de la Tour d’Oriol

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
390m
Durée :
demi-journée

C'est un superbe itinéraire qui commence par longer la Loire, ici rehaussée par le barrage de Grangent, avant de changer de paysage en surplombant les sauvages gorges de le Semène qui possèdent aussi leur "Point sublime". Puis, nouveau changement de décor en traversant un plateau riant et aéré. La Tour d'Oriol n'est pas sur l'itinéraire balisé mais peut s'atteindre par un petit détour. La randonnée peut se commencer ou se conclure par la visite du Vieil Aurec. – Auteur :

Accès

Village d’Aurec-sur-Loire.

Parking de la base de loisirs d’Aurec Plage, en rive gauche du fleuve, de suite au sud du pont, balise de la randonnée : Le circuit de Mons, PR428, 13,2km, 4h00.

  • Ce parking est payant (3€ en 2017) du 3 juin au 10 septembre
  • Possibilité de se garer en rive droite

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN Série Bleue 2833 E au 1:25000
  • Altitude de départ : 420m
  • Point haut : 717m
  • Distance : 12km
  • Horaire : 3h30
  • Sortie du 20/05/2017

Balisage

  • Jaune du PR88 (au top)
  • Rares panneaux et balises

Difficultés

  • Randonnée sur sentiers, chemins et petites routes de desserte de hameaux et fermes isolés
  • Quelques passages raides, à la montée et à la descente
  • Sentiers parfois rocheux, parfois ravinés, bâtons très utiles

Descriptif

Quel que soit le parking choisi, il faut prendre le chemin qui longe la Loire en rive droite, balise direction St-Paul-en-Cornillon, nord.

Atteindre la Semène tout près de son confluent avec la Loire. Traverser la petite route et prendre en face, est, le Chemin du Vieux Moulin.

Passer sous le pont de la voie ferrée et sous le pont routier. De suite après le pont, prendre un sentier qui monte au niveau de la route.

Suivre le sentier qui longe la route à droite, sud-ouest. 60m plus loin, prendre à gauche le Chemin de Quilloux, direction les Châtaigniers.

Traverser le hameau susdit en prenant, aux intersectionx, à droite, à droite et à gauche, bon balisage.

À la bifurcation, au niveau de la dernière maison, prendre le chemin de gauche.

Remonter le bois, passer vers la ferme rénovée de la Rotte, rejoindre la piste de desserte et atteindre une intersection.

Prendre le chemin qui descend à gauche, sud. Franchir à gué un ruisseau, panneau Pierre St-Martin.

  • Je n’ai pas vu de pierre et je n’ai rien trouvé sur le net, mais une légende dit aussi qu’il y avait dans les environs de la Tour d’Oriol un lieu de pèlerinage pour les familles qui amenaient leurs enfants tardifs pour d’éventuels miracles (ce qui était dans "les cordes" de St Martin...)

Atteindre le Point Sublime, cote 603m, qui mérite bien son nom. Continuer plein sud jusqu’à une bifurcation, cote 588m, panneaux La Fayette et Le Cortial.

Prendre à droite, sud-est, la direction du Cortial et rejoindre le hameau d’Oriol.

Suivre la petite route de desserte, sud. Dans un virage, ignorer un chemin à gauche et monter jusqu’à une intersection.

Prendre le chemin de gauche, sud ouest, qui passe près d’un petit bâtiment.

  • Il s’agit d’un regard de la conduite forcée des eaux du Lignon qui alimente en eau potable l’agglomération stéphanoise
  • Cette canalisation passe sous le chemin

Suivre ce chemin rectiligne, mais pas plat, jusqu’à un troisième regard.

Le chemin vire à droite et rejoint une piste. La suivre à gauche, nord-ouest, et atteindre le hameau du Cortial.

Traverser le hameau vers le nord et prendre entre deux maisons un chemin bordé de murets.

Rejoindre une petite route, la suivre à gauche, nord-ouest, jusqu’au hameau de Pied.

Au carrefour, prendre à gauche, sud. À la croix, prendre le chemin de droite, ouest.

Descendre ce chemin, très raide dans les lacets, jusqu’à Aurec.

La Tour D’Oriol

Il s’agit en fait des ruines d’un ancien château fort du 12e siècle construit par un conte du Forez.
L’endroit était stratégique au fond de la vallée de la Semène entre le Velay et le Forez. Vers 1500, le château a été abandonné et la tour fut transformée en prison sous les ordres du bailli de St Ferréol jusqu’à la Révolution française. A l’entrée du château, se trouvait une chapelle dédiée à Saint Simon.
La légende dit aussi que c’était un lieu de pèlerinage pour les familles qui amenaient leurs enfants tardifs pour d’éventuels miracles.
Source

  • D+ : 60m
  • Distance : 750m
  • Horaire : 30’

À la bifurcation de la cote 588m, prendre à gauche, est, la direction de La Fayette.

Descendre le sentier raide, raviné et glissant et atteindre le pied de la tour.

De la tour, une sente part au nord, arrive vers un rocher. Le contourner par la droite et l’escalader facilement. Le point de vue sur les gorges de la Semène est magnifique.

  • Attention, ce rocher est aussi le sommet d’une falaise
  • Sous la tour, marches taillées dans la roche, glissantes par temps humide
Dernière modification : 16 mai 2018
Gorges de la Loire - Circuit de Mons

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 21 mai 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 24 mai 2017 à 00h31

    Histoire et légendes (aurecoises).

    • La légende des Boeufs d’Auriol (Oriol)

    Près de la vieille tour d’Auriol était, dit-on, un ermitage où vécut et mourut Saint-Simon, qui fut enterré au pied de la tour.

    La possession du corps du Saint excita la convoitise des habitants d’Aurec, bourg des bords de la Loire, qu’une montagne sépare d’Auriol. Le seigneur d’Aurec voulut enlever le corps du Saint et le faire transporter dans son église.
    Il envoya des hommes et un char attelé à de forts bœufs. Les hommes ouvrirent la fosse, en retirèrent le corps et le fixèrent sur le char.
    Quand tout fut prêt, les bœufs se mirent en marche. Ils allèrent sans difficulté tant qu’ils aperçurent la tour d’Auriol, mais dès qu’ils la perdirent de vue, ils s’arrêtèrent. On les excita de la voix, de l’aiguillon, on les frappa. Peine inutile ! Les bœufs restèrent immobiles. Ils semblaient pétrifiés.

    On comprit qu’ils refusaient de transporter le corps en dehors du domaine qu’embrassait la tour d’Auriol, au pied de laquelle le Saint avait été inhumé.

    Ils obéissaient à l’inspiration du Saint qui ne voulait pas quitter le lieu où il avait jusque-là reposé. Le char revint sur ses pas et les hommes du seigneur d’Aurec remirent le corps où ils l’avaient pris…

    Sources : Littérature Orale de l’Auvergne, Paul Sébillot.

    • Histoire de géants.

    "Sous la montagne du Fayn" (où l’on retrouve nos fayards, actuellement Le Fin !), "à Saint-Paul-en-Cornillon" (4 km au NNE d’Aurec), "on entendait, en collant son oreille contre la terre, des géants qui forgeaient le fer sous la montagne... C’est pour cette raison qu’on avait abandonné le projet de la nouvelle route d’Aurec, dont une partie franchissait sous un tunnel la montagne du Fayn..."
    (et donc la D108 épouse maintenant plus ou moins la courbe de la Loire).

    D’après le folkloriste Albert Boissier (1878-1953).

  • par Le 3 mai à 10h07

    Un grand merci pour cette magnifique rando aux paysages très variés faite le 02 mai 2018.

  • par Le 3 mai à 11h39

    @hereme : merci pour les légendes, le commentaire m’avait échappé...
    @Claude : merci du retour. Je vous recommande cette autre rando, également au départ d’Aurec,
    https://www.altituderando.com/Gorges-de-la-Loire-Circuit-de-Mons

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !