Autour des gorges de l’Eygues, au pays des vautours

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
2500m
Durée :
2 jours

Ce topo vous propose deux jours de trek sauvage au pays des vautours. Dès qu'il fait assez chaud pour que les courants thermiques se mettent en place, on peut voir des vautours passer dans le ciel tout au long du parcours. Celui-ci fait une boucle à partir de Villeperdrix. Il traverse l'Eygues par deux fois en passant par des sentiers peu empruntés. J'ai fait cette randonnée en hiver mais elle peut se faire en toutes saisons. Attention : gros kilométrage et fort dénivelée sont au rendez-vous. – Auteur :

Accès

Le départ se fait du centre du village de Villeperdrix, en Drôme provençale. On accède à ce village à partir de la RD 94 depuis Serres ou depuis Nyons.

Publicité

  • Sac de Couchage - Mixte - Trek (...) PROMO

    330 € 294 €

  • Doudoune isolante et respirante - (...)

    210 €

  • Chaussures d’Alpinisme Homme - (...) PROMO

    310 € 280 €

  • Sac à dos d’Escalade - Neon Gear (...)

    150 €

Précisions sur la difficulté

C’est un trek engagé qui demande une bonne habitude de la randonnée en autonomie :

  • savoir trouver son chemin sur des chemins non-balisés et parfois peu entretenus,
  • savoir choisir un emplacement de bivouac,
  • être capable de marcher 6 à 8 h par jour.

Pour ma part, je recommande fortement pour ce trek l’usage d’un GPS de randonnée (il n’est pas toujours évident de s’y retrouver dans les chemins parfois couverts de genêts) et le port d’un pantalon (beaucoup d’arbustes piquants tout au long des sentiers - des ajoncs).

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3139 OT "NYONS - REMUZAT -BARONNIES"
  • Altitude minimale : 357 m
  • Altitude maximale : 1279 m
  • Distance : environ 21 km le jour 1 / environ 28,5 km le jour 2
  • Dénivelée : 1400 m le jour 1 / 1133 m le jour 2
  • Horaires : comptez entre 6h30 et 7h30 le jour 1 / entre 7h30 et 8h30 le jour 2.
  • Balisage : Balisage GRP sur une partie du parcours.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

JOUR 1

L’itinéraire démarre du centre de Villeperdrix et suit la trace du GRP (Tour des Baronnies) vers le sud jusqu’à la forêt domaniale du Coucou.

Pour cela, on quitte Villeperdrix par la route qui descend vers la RD 94. On la quitte rapidement pour prendre la première route à droite qui descend vers le ruisseau des Nayses, direction Sahune.

On traverse celui-ci à gué et on remonte en face en suivant la route goudronnée, qui se transforme ensuite en piste d’exploitation, jusqu’à un croisement où on prend la piste de gauche, direction Sahune 4,3 km (panneau GRP).

Au bout de 500m, la route forestière se transforme en un sentier qui descend rapidement vers un petit ruisseau que l’on traverse. Le sentier remonte en face jusqu’à un point dégagé avec une belle vue sur les Gorges de l’Eygues.

On descend de nouveau pour traverser le ruisseau du Grand Ubac et remonter en face jusqu’au lieu-dit la Bergerie, Altitude 630m (panneau GRP). La vue est bien dégagée sur les sommets alentour. On aperçoit l’antenne-relais vers où on doit arriver pour le bivouac.

De là on suit le sentier qui se transforme en piste d’exploitation lorsqu’on rencontre les premiers oliviers. On arrive alors à Sahune.

On traverse l’Eygues pour remonter vers le vieux village en suivant le balisage GRP bien marqué en direction de la Croix. Au panneau La Croix, prendre la direction du Rocher des Fées par la piste (balisage GRP).

On suit alors la route forestière jusqu’au point côté 767 (Photo J1-18). Au croisement, on suit la route forestière qui monte vers la gauche.

Attention ! À partir de maintenant, on quitte le tracé du GRP.

On suit la route forestière qui mène jusqu’au Col de Corbière. En arrivant en face sud du petit sommet que l’on contourne, on pourra apercevoir le Mont Ventoux.

Au Col de Corbière, on prend la piste raide qui monte en face (Photo J1-20). Au bout de 250m, on rejoint une nouvelle piste que l’on prend vers la droite vers le Plan d’Aubres. Après 1km, on rejoint une autre piste (barrière mobile à passer) que l’on prend vers la droite en descendant. Un peu plus de 300m plus bas, dans un virage qui tourne franchement à droite (Photo J1-22), il y a deux possibilités :

1) On peut poursuivre la piste jusqu’à rejoindre celle qui mène ensuite à la Charbonnière, qu’on prendra vers la gauche.

2) J’ai préféré prendre le petit sentier qui part vers la gauche dans ce virage (pour se repérer, il y a un petit panneau rond et vert où est inscrit un (1) sur un arbre au croisement). On le suit à travers une petite forêt clairsemée. On passe au-dessus de la Charbonnière, que l’on voit depuis le sentier. On poursuit jusqu’à un ancien champ et au niveau d’un beau chêne, on prend le sentier qui descend directement vers la Croix de la Charbonnière.

Retrouvant alors le sentier qui passe sous la croix, on le suit vers la gauche sur 50m pour descendre ensuite vers le Ravin des Combes.

Attention ! Ne pas suivre le sentier plus évident qui part en face !

Suivre le sentier sur près de 2km pour rejoindre une route forestière d’où on aperçoit le village du Poët-Sigillat. On suit cette route pour arriver au village et le traverser.

Prendre la route en direction de Rémuzat et la quitter après le virage, en direction du cimetière. Avant celui-ci, prendre la route forestière qui monte à gauche et suivre celle-ci jusqu’au Plan d’Aubre.

BIVOUAC

Pour le bivouac, il y a deux possibilités :

1) Celle que j’ai utilisée : planter la tente en bas du champ de lavandes en remontant sur 150m pour trouver un endroit plat. A cet endroit, le terrain est couvert d’herbes. Avantage : on est dans l’axe du lever de soleil.

2) Celle que je recommande : un peu plus loin, au Col d’Ambonne. Avantage : la vue porte plus loin, l’endroit est plus calme et cela équilibre mieux les deux journées.

JOUR 2

Du Plan d’Aubre, rejoindre la route d’exploitation qui se poursuit par un chemin jusqu’au carrefour du Tuve (panneau). Le chemin redescend ensuite en direction du Col d’Ambonne.

  • Je conseille de faire auparavant un petit aller-retour jusqu’à la route qui dessert l’antenne relais pour admirer la vue (10 minutes aller-retour).

Au Col d’Ambonne, un poteau indique la direction Saint-May, que l’on suivra sur la droite. Le chemin est mal marqué au début. Il se confirme tout de suite par la présence d’un petit panneau blanc sur un arbre visible depuis le col. c’est l’ancien GRP. On retrouve des traces de balisage jaune et rouge de temps en temps.

Suivre ce sentier pendant 10 minutes environ. À ce moment, le chemin évident est celui qui mène à la crête mais pour descendre en direction de Saint-May, il faudra guetter sur la gauche un chemin mal marqué qui descend en pente douce. Un petit panneau blanc sur un arbre un peu plus bas, visible depuis le chemin, vient confirmer qu’on est dans la bonne direction (photo J2-07).

  • Là aussi, je vous conseille, avant de prendre ce chemin de poursuivre jusqu’à la crête de la Montagne du Poët. La vue y est superbe !

De retour sur le chemin de Saint-May, le suivre en descendant jusqu’au Col de Bascoulet. Au milieu, il se sera transformé en route forestière. On ne se rend pas vraiment compte qu’on rejoint le col. On repère l’endroit où tourner à la présence d’une vielle barrière rouillée sur la droite sur laquelle on peut voir les anciennes traces de balisage GRP (photo J2-09). Passer la porte et prendre soin de bien la refermer pour les troupeaux.

Suivre cette route forestière jusqu’à la Condamine et poursuivre par la petite route goudronnée jusqu’à la RD 94.

La seule façon de traverser l’Eygues est de rejoindre le pont de Saint-May en suivant la RD 94 sur 1km. Les accotements sont larges.

Traverser le pont et 150m après, au niveau du panneau routier ("Stop à 150m"), prendre le petit chemin qui remonte le long de la falaise. Ce chemin a récemment été dégagé et permet d’arriver directement dans le village.

Traverser celui-ci, passer devant le lavoir (l’eau est potable d’après un habitant âgé de 78 ans qui a toujours vécu ici). Poursuivre la route forestière et, 50m après la dernière maison, prendre le petit chemin caché derrière un genêt qui permet de rejoindre directement la route goudronnée au virage supérieur (photo J2-14). La suivre sur environ 750m et, après un virage qui tourne à 90° sur la gauche, prendre le petit chemin qui s’engage à droite dans les broussailles de genêts et d’ajoncs pour rejoindre rapidement l’ancien chemin qui montait à l’Abbaye de Bodon.
Il retrouve la route goudronnée un peu plus haut. On arrive ainsi à une croix au point côté 629m.

  • Peu après, n’hésitez pas à prendre 5 minutes pour voir la chapelle de l’ancienne Abbaye de Bodon.

Rejoindre ensuite la route goudronnée qui monte vers le Col de Saint-May. Après la deuxième ferme, il se transforme une route forestière qui mène au col.

  • Là aussi, je conseille de faire le détour par le sommet du Devès pour le panorama (15 minutes AR).

De retour au Col, deux possibilités :

1) Suivre le panneau Ravine du Col. Cet itinéraire est celui qui est balisé mais il ne présente pas d’intérêt : la descente est raide et oblige, quand on a rejoint la route forestière, à faire une montée raide pour rejoindre le sentier qui part vers le Col de Pensier.

2) Poursuivre la route forestière pour rejoindre le départ du sentier qui apparaît sur la gauche juste après un virage en pente. Un balisage GRP apparaît sur un pin sur la gauche. De là, on aperçoit les ruines d’une ancienne bâtisse. Suivre ce sentier jusqu’au Col de Pensier.

Au Col, on retrouve une route forestière qu’on descend jusqu’à rejoindre le pont qui enjambe le ruisseau Léoux. Panneau GRP : suivre l’indication Villeperdrix en prenant la RD 570 qui mène à Villeperdrix.

Suivre cette petite route goudronnée sur environ 2km. Au sortir des gorges, prendre la première route forestière qui part sur la droite. 200m après, on trouve un panneau qui indique Villeperdrix. On poursuit la route forestière jusqu’à apercevoir l’ancienne ferme de la Botte sur la gauche.

À ce niveau, un panneau indique un sentier qui descend vers Villeperdrix. Il se poursuit par une route forestière qui rejoint celle qui mène à la ferme Roulet.

Prendre à gauche et, au croisement, 30m plus loin, prendre un petit chemin qui descend en revenant en arrière. Après 300m, on retrouve la RD 570 qui mène en moins d’1km à Villeperdrix.

Dernière modification : 16 février 2019
Rocher de Bramard (936m)

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 4 février

Topo publié le 16 février

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !