• Randonnée

Badener Höhe (1003m), Herrenwieser See (829m) par Rote Lache ‒ Nordschwarzwald

Friedrichsturm, sur le plateau sommital du Badener Höhe.

  • Difficulté Moyenne
  • Dénivelé (en mètres) 440
  • Durée 1 jour
Voir le tracé de l'itinéraire

Le Badener Höhe est l'un des principaux sommets de la Nordschwarzwald, dépassant tout juste les 1000 mètres d'altitude. Cet itinéraire en boucle, aux ambiances forestières très variées, mène à la Friedrichsturm érigée en 1891. Avec 30 mètres de hauteur et une vue panoramique, la tour surplombe le plateau sommital en partie dévasté par 3 tempêtes au cours des années 1990 et 1999. Et en chemin, découverte de 2 lacs ; le Schwarzenbach et son barrage ainsi que le très sauvage et tourbeux site du Herrenwieser See.

Avertissements et Droits d'auteur

Accès

Rote Lache Passhöhe (col) sur la route L79, environ à mi-chemin des centres de Lichtental (8km) et Forbach (7,5km). Parking disponible près de l’hôtel-restaurant Rote Lache (690m).

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : Kompass 872 Baden-Baden - Murgtal 1:25000
  • Altitude de départ : 690m
  • Altitude du sommet : 1003m
  • Dénivelé cumulé : 440m
  • Distance : 21,1km
  • Temps de parcours : 5h45
  • Difficulté : aucune, excepté la distance

Balisage

Chemins et sentiers évidents, indications directionnelles sur panneaux et/ou bornes (pierres) aux principales bifurcations.

  • Losange jaune jusqu’au Schwarzenbach, principalement sur le "Harzweg".
  • Losange rouge jusqu’au Badener Höhe.
  • Losange bleu pour le retour à Rote Lache (principalement sur le Höhenweg), avec une longue portion commune au "Badener Höhe Rundweg" (rond bleu).

Badener Höhe via le Harzweg, Schwarzenbach et Herrenwieser See

De Rote Lache, départ de la balade au sud-sud-est (hôtel-restaurant sur la gauche, dans le sens de la marche). Après 100 mètres, on trouve un premier panneau directionnel (Rote Lache, 690m) près d’un gros rocher. Prendre légèrement sur la gauche en direction de "Schwarzenbach - Wegscheid".

  • Nota : sur les panneaux directionnels, l’indication "m ü. NN" signifie "meter über Normalnull". Référent altimétrique encore présent sur la plupart des panneaux, bien que remplacé depuis 1992 par le Normalhöhennull (m ü. NHN).

On s’engage alors sur le Harzweg, long chemin de 6,9km qui mène à Wegscheid sur de très faibles pentes (on oscille entre les altitudes 690m et 745m), et sur lequel on peut apprécier des ambiances forestières très variées.

Une fois au carrefour de Wegscheid (panneau, 745m), suivre au sud-est la direction "Schwarzenbach" par le chemin situé à droite de la Wegscheidhütte.

Environ 120m après ce carrefour, bifurcation où l’on quitte le chemin principal par la gauche, plein sud, pour un sentier qui rejoint directement le Schwarzenbach, permettant de parcourir plus longuement la rive nord du lac.

Un sentier (assez peu marqué) longe la rive au plus près, et on peut apercevoir au sud-est le Schwarzenbachtalsperre (barrage).

Continuer vers l’ouest jusqu’à ce que le sentier devienne difficilement praticable puis monter de quelques mètres pour retrouver le chemin principal, peu avant l’embouchure du Seebach.

Franchir le Seebach par le premier pont et longer au nord-ouest le cours d’eau sur 1,3km (rive droite).

Ensuite, on quitte le chemin principal pour un large sentier rocailleux sur la gauche. On prend de l’altitude dans une forêt très humide et bien verte. Lorsque le sentier arrive près d’un petit ruisseau, on trouve une bifurcation (panneau).

Avant de poursuivre à droite vers le Badener Höhe, on continue en face en direction du Herrenwieser See (829m) que l’on atteint très rapidement.

Cadre sauvage pour ce magnifique et très ancien lac glaciaire. Celui-ci est bordé d’une fragile zone de tourbières et ne peut être observé qu’à distance.
Il est possible (et même recommandé) de faire le tour complet du lac (chemin, distance : 800 mètres).

Juste avant de retrouver la bifurcation près du ruisseau, prendre à gauche (ouest) le sentier d’accès au Badener Höhe.

Ce très beau sentier, modérément pentu, mène d’abord au sommet du Seekopf (1001m) avec un point de vue très partiel vers l’est. On met ensuite le cap à l’ouest pour traverser le vaste plateau sommital qui porte encore les stigmates des tempêtes Vivian et Wiebke en 1990, Lothar en 1999.

Puis c’est l’arrivée au Badener Höhe (1002,5m ü. NN) et à la Friedrichsturm.

  • La Friedrichsturm est une tour en grès rose de 30 mètres de hauteur. Située sur le point haut de la commune de Baden-Baden, la première pierre fut posée le 09 juin 1890 et la tour inaugurée le 05 octobre 1891. Son accès est libre tout au long de l’année pour une vue panoramique. Wunderbar.

Retour à Rote Lache via Badener Sattel et le Höhenweg

Le cheminement du retour est très simple.

Après visite de la tour, continuer cap ouest sur 150 mètres et prendre le chemin de droite à la bifurcation.

Parcourir ce chemin sur 350 mètres. On passe devant un panneau informatif intitulé "Badener Höhe - Eine Landschaft im Wandel", décrivant la récente évolution du paysage forestier sur cette montagne.

Après un virage (gauche, serré), un panneau indique le départ d’un sentier sur la droite, nord-est, en direction de "Scherrhof" (début du balisage losange bleu/rond bleu).

Prendre ce sentier qui s’engage en descente dans une forêt très sombre et poursuit par un chemin jusqu’à Badener Sattel (hütte, 891m), carrefour où l’on trouve une borne directionnelle.

Suivre au nord la direction "Scherrhof - Rote Lache". Le chemin (Höhenweg) évolue en balcon sur un versant ouest, avec une vue bien dégagée qui permet (selon l’heure du retour) d’assister au coucher du soleil.

Au niveau de la Jmmensteinhütte (820m), dernière borne avec bifurcation. Laisser le sentier de gauche (Scherhoff) et continuer tout droit vers Rote Lache, que l’on atteint après 3,3km par un chemin en pente très douce.

D’autres lacs glaciaires en Nordschwarzwald

Le Badener Höhe en hiver

De belles photos du Badener Höhe en période hivernale (galerie de 123Gravir).

[New] : Profitez de tarifs exceptionnels avec les ventes privées Allibert Trekking ! Jusqu'à 200€ offert >> Cliquez-ici

Commentaires

  • par Danielle 15 décembre 2014 à 23h57

    C’est super beau.
    Mais... 21 kms quand même ! Et classer la rando en familiale ???
    Avez-vous de jeunes enfants qui ont fait le parcours avec vous pour justifiez de ce classement ?
    Je pense quand même que cette rando est trop longue pour la majorité des enfants...et sans doute aussi pour beaucoup de parents.
    Une rando familiale c’est plus cool.

  • par le 16 décembre 2014 à 10h26

    Objectif atteint l’an dernier en suivant un itinéraire quelque peu différent. Les conditions étaient quant à elles nettement moins engageantes (voir : https://plus.google.com/photos/1034...)

  • par le 16 décembre 2014 à 12h18

    "Le soleil se jouait dans le feuillage de la forêt que nous traversions et faisait flotter sur nous une ombre trouée de rayons." Théophile Gautier
    C’est ce qu’évoque la photo n°11 qui est aussi ma préférée.
    J’aime bien les escaliers de style "Bauhaus" :)
    J’aurais eu du mal à faire un topo dans ce secteur."Frie...drich... àsturm à tchoum...à vos souhaits !

    Se décidera t-on à supprimer le mot "familiale" ? On mettrait fin à cette litanie de remarques. Il y a quelques temps nous avions vu cette jolie sortie intitulée "Le Vieux Chaillol en famille". On voit le grand écart qu’il y a entre une gamine capable de grimper ce sommet et d’autres qui pensent que seules les randonnées "plan- plan" peuvent être qualifiées de "familiales".

  • par le 16 décembre 2014 à 13h15

    Grosse ambiguïté que de persister à accoler ces deux termes. Sur ce site certaines rando qualifiées de "moyenne" sont largement accessibles à tous. Le critère de familiale n’est pas objectif ne correspond à rien en terme de difficulté.

    Pour compléter chacun doit être capable de juger son niveau et la difficulté du moment qui peut évoluer en fonction des conditions météo.

  • par le 16 décembre 2014 à 14h18

    Absolument d’accord Joëlle, ce débat a déjà eu lieu sur le forum.
    Je précise pour Daniel que c’est tout à fait légitime de se poser la question. Ce mot est très l’ambigu et je crains qu’il faille se justifier ad vitam aeternam...

  • par le 16 décembre 2014 à 14h30

    Je suis bien d’accord aussi que cette catégorie facile/familiale est ambiguë.
    Mais je trouve aussi que 21,1 Km ce n’est pas "facile" physiquement. Cette randonnée est "facile" techniquement. Le site ne fait pas la distinction et donc si les 2 ne sont pas "facile" elle devrait être classée en "moyenne" car il vaut mieux surcoter que sous-coter.

  • par le 16 décembre 2014 à 15h50

    De nombreux topos, que ce soit sur papier ou sur le web, distinguent la difficulté et la pénibilité. Si l’on y ajoute la distance et la dénivelée, on a les 4 principaux paramètres permettant d’évaluer le niveau d’une randonnée.

  • par le 16 décembre 2014 à 17h45

    Pour ma part il me semble que la pénibilité est une notion subjective propre à chaque randonneur.

  • par le 16 décembre 2014 à 23h25

    Pas tout à fait, car elle est basée sur le type de terrain. Les cotations P1 à P3 sont fréquemment utilisées.

  • par le 17 décembre 2014 à 14h10

    Bonjour à tous,
    Merci pour vos commentaires.
    Effectivement, le terme de "familial" peut prêter à confusion (âge des enfants notamment).
    Nous avons donc changer la cotation en "facile" uniquement.
    Exemple : https://www.altituderando.com/Le-Cl...

    Nous sommes assez favorables de faire évoluer le système de cotation comme discuté ici https://www.altituderando.com/spip....
    On attend vos avis et à voir comment on peut le mettre en place.

  • par guyle 27 août 2016 à 09h41

    belle sortie mais un peu ennuyeuse vu qu’on marche sur des chemins très larges sur la plupart du parcours. Terme familiale, faudra l’oublier, c’est quand même 21,5kms au total avec une dinivelée importante.

  • par le 28 août 2016 à 19h10

    guy : merci pour le retour.

    Je conçois parfaitement que l’on puisse s’ennuyer en forêt (dans ce cas, changer de massif). Toutefois, il faut savoir qu’en Forêt Noire, le réseau est majoritairement composé de chemins forestiers (80% à 90%).

    Lorsque je randonne en Forêt Noire, j’essaye autant que possible d’emprunter les sentiers disponibles mais la densité est faible.

Poster un nouveau commentaire ?
Nous vous conseillons de vous connecter !     pourquoi ?

Sorties associées

Vous pourrez trouver dans cette section les derniers récits et photos de celles et ceux qui ont fait cette randonnée.
Il n'y en a pas pour le moment. Si vous venez de la faire, n'hésitez pas à venir l'épingler ici !

→ Ajoutez votre sortie...

Publicité

  • Tentes de rando

  • Vestes montagne

  • Chaussures de rando

  • Sacs à dos