Ballon d’Alsace (1247m) et source de la Doller par Riervescemont

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
755m
Durée :
1 jour

Une belle randonnée en forêt et à terrain découvert qui permet de rejoindre le Ballon d'Alsace autrement que par la route en longeant en partie l'ancienne frontière entre France et Allemagne. – Auteur :

Accès

De Giromagny, prendre la D24 en direction de Vescemont. A Vescemont, continuer sur la D24 en direction de la vallée de Brinval et Riervescemont. Se garer à la fin de la route à la sortie de Riervescemont.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

  • Carte 1 : IGN TOP25 3520ET Ballon d’Alsace
  • Carte 2 : IGN TOP25 3620ET Thann - Masevaux
  • Lien IGN : Ballon d’Alsace
  • Temps de montée (bon marcheur) : 3h30
  • Temps de descente : 2h30
  • Altitude de départ : 681 mètres
  • Altitude du sommet : 1247 mètres
  • Distance approximative A/R : 25 kms
  • Dénivelé : 755 mètres

Randonnée assez longue et bien balisée, le dénivelé se fait surtout au début et à la fin, le reste est plutôt plat. Attention, par temps humide, certains passages raides peuvent être glissants.

Parcours et points d’intérêt :

  • Col du chat
  • Col du Lochberg
  • Vallon de la fennematt
  • Source de la Doller
  • Col du Hirtzelach
  • Tremontkopf
  • Chaume du Wissgrut
  • Sommet du Ballon d’Alsace

Balisage : rond jaune (rempli ou non)

Du parking, prendre le sentier en direction du col du chat qui redescend légèrement puis remonte en décrivant une courbe.

Le chemin remonte en forêt, se rétrécit pour devenir sentier. On croise plusieurs autres sentiers, mais notre itinéraire continue toujours tout droit (balisage bien visible).
Certains endroits peuvent être glissants par temps de pluie.

Le sentier traverse ensuite un chemin carrossable. Redescendre à droite sur une dizaine de mètres puis reprendre le sentier à gauche qui monte sur un talus.

Environ 5 minutes plus tard, le col du Chat (868 mètres) est atteint.

Balisage : triangle jaune rempli.

Au col, prendre sur la gauche le chemin carrossable en direction du col du Lochberg.
Le chemin monte en douceur et est ponctué de replats.

Le col du Lochberg (979 mètres) est atteint facilement, on y trouve un oratoire.

Balisage : rectangle rouge.

Au col, on quitte la Franche-Comté pour entrer en Alsace. Après avoir passé la clôture, nous arrivons dans le vallon de la Fennematt. Au loin direction Nord-Est on peut apercevoir le Grand Ballon avec le radar caractéristique qui le couronne.

Prendre le sentier qui part sur la gauche environ 50 mètres après la clôture. Le sommet du Ballon d’Alsace est indiqué.

Suivre le sentier qui surplombe le vallon ; avant d’entrer à nouveau dans la forêt, au niveau d’un panneau de balisage, redescendre sur la droite, prendre une sente herbeuse qui contourne un gros arbre et rejoindre la source de la Doller (922 mètres) en contrebas.

Revenir ensuite sur ses pas pour reprendre le sentier qui part en forêt en direction du col du Hirtzelach (930 mètres).
Nous sommes désormais sur le GR5. L’itinéraire est relativement plat jusqu’au col. A partir du col apparaissent de façon évidente les bornes marquant l’ancienne frontière entre France et Allemagne.

A partir du col l’ascension reprend également ses droits avec plusieurs passages raides sur un sentier parfois parsemé de pierres (attention les chevilles au retour !). Nous sommes toujours dans la forêt qui par moment s’éclaircit.

Au terme d’une dernière grimpette, nous quittons la forêt en même temps que nous arrivons au Tremontkopf (1086 mètres).
Devant nous la chaume du Wissgrut apparaît, le sommet du Ballon d’Alsace au loin également.

Après avoir traversé la chaume (à l’issue de laquelle on trouve une statue « La Vierge des Plaines ». On rejoint un chemin carrossable qui nous conduit au Plain de la Gentiane et à proximité des remontées mécaniques.

Au bas de la pente (début des remontées mécaniques), remonter et traverser une grande passerelle herbeuse qui enjambe la route (D59).

Juste après cette passerelle, prendre le sentier qui part à gauche et longe la route.

Quelques minutes plus tard, le gros morceau arrive : il va s’agir de remonter une piste de ski qui longe la remontée mécanique. Souvent cette remontée, courte mais raide, s’opère en plein soleil.

Le sentier redevient plat, le temps de traverser un petit bois puis on débouche enfin sur la partie terminale de l’ascension.
Le sommet est en vue, le sentier longe à nouveau la route, passe à proximité d’une aire d’envol de parapente puis rejoint un chemin caillouteux qui monte en direction du sommet.

Au sommet, une table d’orientation vous attend ainsi qu’une statue de la Vierge.

Il est possible de faire une boucle en rejoignant le sommet Ouest (statue de Jeanne d’Arc) et en redescendant vers la route (monument en hommage aux démineurs) avant de prendre le chemin du retour.

La vue porte à 360° sur le Planche des Belles-Filles, le Ballon de Servance, les Crêtes vosgiennes (Markstein, Grand Ballon), le Rossberg, la plaine d’Alsace et la vallée de la Doller.
Par temps clair, les Alpes et le Jura peuvent également être visibles.

Le retour se fait par le même itinéraire. Il existe une possibilité de rejoindre Riervescemont directement depuis le col de Hirtzelach mais je ne l’ai pas testée.

Dernière modification : 16 mai 2018
5 lacs Vosgiens à proximité du Ballon d’Alsace (1247m)

A propos

Auteur de ce topo :

Depuis toujours amoureux de la Montagne, je me suis mis à la randonnée en montagne sur le tard à 27 ans. La Haute-Maurienne est mon espace de jeu préféré. Je fais également un peu d'alpinisme à mes moments perdus mais j'apprécie surtout les randonnées dites "alpines".

Topo publié le 1er septembre 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 4 octobre 2014 à 00h56

    Bonsoir Julien.

    Le dessin au-dessus du tuyau est censé représenter un tétras.

    • Wissgrut, de "im weissen Gereuth" tel qu’on le nommait en 1597 : . le défrichage blanc (comme de nombreux sommets vosgiens).

    Il y avait deux fermes : une en France, la deuxième en Alsace / Lorraine allemande.à l’époque.

    La vierge du Wissgrut : érigée en 1946 par Xavier Berna (fermier au Wissgrut) après son retour d’Allemagne où il avait été déporté.

  • par Le 6 octobre 2014 à 18h40

    Cela me repelle le temps du cyclotourisme où je collectionnais les cols et ce type de sommets ( route des crêtes , le Honeck , petit ballon , grand Ballon etc ) J’en ai gardé de très bons souvenirs.

  • par Le 6 octobre 2014 à 19h43

    Merci pour ce complément d’informations Hereme, la source n’a finalement pas trop changé. Quand j’y suis passé la ferme restante était en plein travaux.
    Jean-Yves, je vois tout à fait ce que tu veux dire, étant moi-même proche des Vosges et amateur d’ascension de cols en vélo !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !