Barre des Colombettes (2426m), voie "Revers et Coup Droit"

Difficulté :
Non renseignée
Dénivelé :
740m
Durée :
1 jour

Escalade merveilleuse ! Si si le mot n'est pas trop fort... Il s'agit de grimper un beau pilier plein W sur un gabbro excellent, bien prisu, bien équipé et pas très difficile (4c max) dans le cadre idyllique du vallon de la Sassière. – Auteur :

Accès

Accéder à Sainte-Foy-Tarentaise par la D1090 depuis Bourg-Saint-Maurice, puis la D902 (route du col de l’Iseran/Tignes-Val d’Isère) jusqu’à Sainte-Foy-Tarentaise.

À la sortie de Sainte-Foy, prendre à gauche la D84 la route du Miroir.

Au village de la Masure prendre à droite la petite route du Crôt que l’on remonte jusqu’à son terme (parking) au hameau de la Savonne.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Encore une escalade grand loisir où il n’y a que du plaisir dans le cadre enchanteur du vallon de la Sassière. C’est un coin de paradis !

Fiche Technique

  • Difficulté : AD/4c max, voie en 6 longueurs soutenues dans le 4. Équipement excellent.
  • Dénivelée : 720m, avec du kilomètre !
  • Horaire : 1h30/1h45 pour accéder au pied de la voie depuis la Savonne en passant par le refuge du Ruitor, 2h30 à 3h30 pour la voie, 2 à 3h pour le retour suivant l’option choisie (rappel ou le grand tour par le Grand Plan)
  • Période : À partir de fin juin. Avant, la présence de névés sur le plateau sommital crée des suintements importants dans les fissures ce qui ne rend pas l’escalade agréable.
  • Site web
  • On trouve le topo dans le "topo de la Vanoise" et dans "Escalade Plaisir- Alpes de Nord" édition Olizane.

Itinéraire

  • De l’un des deux parkings de la Savonne 1750m, remonter le sentier du refuge du Ruitor (bien indiqué) 300m/1h.
  • Du refuge, traverser le plateau de la Sassière en traversant le gros torrent par les passerelles en place, puis s’engager par un bon sentier dans le vallon du Petit.
  • Vers 2150m au pied de roches moutonnées caractéristiques, traverser à droite pour gagner un petit vallon secondaire qui amène au pied du pilier W de la Barre des Colombettes.
  • Remonter pendant quelques minutes ce vallon et un petit pierrier. On se trouve au pied des voies :

"Revers et coup droit" dans une dalle (la première voie/spits visibles), "Polochon" 15m à droite sur un pilier noir (deuxième voie)

Escalade de Revers et Coup Droit

  • L1
    • 4a - 30m
  • L2
    • 4b - 40m
  • L3
    • 4c - 50m
    • Passage sur des vires herbeuses
  • L4
    • 4a - 45m
    • Beau passage en dalle finissant sur une arête
  • L5
    • 3c - 45m
  • L6
    • 4c - 40m
    • Beau final dans un mur en 4b/4c
  • Sortie quelques mètres en contrebas du plateau sommital

Descente


Option 1

15m après le relais sommital de L6 trouver un rappel équipé de 50m exactement dans une grande dalle verticale N. Le rappel amène dans une pente d’éboulis au-dessus du chemin du vallon du Petit qui ramène au refuge puis à la Savonne.

Option 2

Remonter 30m sur le plateau sommital, puis par une succession de roches moutonnées, atteindre l’ancien lac du Grand Plan sous le glacier de l’Invernet (0h30/0h45)

Traverser alors le ruisseau du Grand et descendre par une sente raide le vallon du Grand (Énorme éboulis à traverser) puis on retrouve le vallon du Petit et l’itinéraire de montée (1h) qui conduit au refuge et à la Savonne.

Le détour est magnifique !

"Revers et Coups Droit"- Barre des Colombettes, 10 Juillet 2016

Beau comme le bonheur

En fait tout allait bien. Tout s’enchaînait bien depuis ce matin, pas un faux pas, pas une anicroche !

La montée sympa dans les rhododendrons, le superbe plateau de la Sassière et les pics enneigés, le grondement sourd et puissant des torrents gonflés de l’eau des glaciers, et même l’approche sur ce sentier caillouteux jusqu’au pied de la voie.

Les spits comme un marquage discret, points salvateurs, brillants parfois, cachés des fois, l’escalade s’enchaîne.

Rocher sain, franc et solide, noir ébène, chaud comme la braise sous le soleil de plomb.

Clic-clac, la dégaine dans l’œilleton du spit, la corde qui se déroule, tire parfois quand le second rêvasse calé confortablement contre son caillou.

Relais, Vaché ! Avaler la corde, suivre son compagnon, anticiper ses mouvements...

Pics enneigés, glaciers ventrus, l’arrivée des premiers moutons blancs sur les sommets, ouf un peu d’ombre, un peu d’air.

Et puis enfin, déjà, le dernier pas, un peu plus engagé, et la terrasse où paresseusement on s’affale dans un grand bien-être réparateur.

Les autres cordées sympathiques s’engagent dans le rappel.

Nos pas nous conduisent plus haut, plus loin, là bas dans ce vaste désert de roches moutonnées, de névés où l’écho du vent résonne contre les parois.

La notion du temps nous a échappé, dans notre bulle de bonheur nous arpentons la montagne sans but précis, sauf celui, de redescendre... un des ces moments... peut être !

Dernière modification : 28 avril 2018
Traversée Mont Charvet (2809m) - Dents Rouges (2925m)

A propos

Auteur de ce topo :

Piqué à la montagne depuis l'age de 6 ans après avoir atteint peniblement le mont joli et je suis tombé amoureux du mont blanc. Ce jour la je me suis dit qu'un jour j'irais là haut. Il y a bien longtemps que j'y suis allé au sommet du Mont blanc, et la passion de l'alpi, la rando et ski de rando ne m'a toujours pas laché ! Et que ça dure longtemps encore (...)

Topo publié le 12 juillet 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !