Barre des Enfers (2604m) : Goulotte des Enfers

Difficulté :
Alpinisme TD
Dénivelé :
1000m
Durée :
1 jour

Une belle goulotte de 700m dans le vallon de Crévoux (05). Jolis passages de glace et belle ambiance générale. Goulotte exposée aux coulées, à n'envisager que par risque faible. – Auteur :

Accès

Accès par Embrun. Du rond point au sud de la ville, prendre direction des Orres par la D 40 et traverser la Durance. Prendre à gauche la D 340, qui devient la D 994d vers St-André-d’Embrun. Suivre à droite la route vers la station de ski de fond de Crévoux (D39). Continuer jusqu’à La Chalp.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Difficulté

  • TD ; 4 en glace peu équipée.

Horaire

  • 1h30 d’approche (9h40 pour nous à l’attaque)
  • 4/6 heures pour la voie (14h30 pour nous au sommet)
  • 2h30 pour le retour (17h00 à la voiture)

Carte

  • IGN TOP 25 3538 ET AIGUILLE DE CHAMBEYRON/COLS DE LARCHE ET DE VARS

Descriptif

Du parking, suivre la sente le long des pistes de ski de fond. Respecter le damage. Se diriger en direction des ponts le long du ruisseau puis prendre à gauche en direction du départ de la goulotte bien visible. Les raquettes peuvent être très utiles mais le retour peut se faire avantageusement par le versant nord de la Barre des enfers.

Risque d’avalanche faible depuis plusieurs jours, les conditions sont bonnes pour tenter ce genre d’itinéraire. Nous partons sans les raquettes. heureusement que la dameuse tasse le chemin d’accès car la neige n’est pas transformée et parfois cela tient sur la croute, mais parfois on s’enfonce d’un mètre. Bref l’accès peut être délicat sans raquettes. La montée à l’attaque de la voie s’est avérée pénible par endroit.

On attaque tout de suite par un tube en 4, relais en contrebas avec deux petits coinceurs (les seuls utilisés dans cette ascension), puis des ressauts assez courts, cela secoue tout de même les mollets !

On suit le goulet avec différents ressauts peu soutenus. Les relais ne sont pas évidents à faire sans utiliser de broches.

Un cinquième ressaut (3+/4) marque la fin des difficultés inférieures.

On suit ensuite sur 300m, une belle pente de neige soutenue qui conduit à un petit cirque. très belle ambiance !

On peut shunter les dernières difficultés par la gauche et rejoindre la crête ou descendre par la goulotte. Ou franchir un tube sur la gauche en 4. Le plus exigeant du parcours selon moi. La glace y était dure et l’ambiance plus verticale mais dans un cadre enchanteur.

Compte tenu de l’équipement un peu juste à notre goût et de l’entonnoir que constitue ce goulet nous avons préférés descendre par une traversée vers le nord et des pentes qui rejoignent le torrent des Crachets, bien en aval de la cabane.

Nous avons suivi les traces d’une cordée précédente. Bonne pioche ! la neige était bonne quasiment jusqu’au ruisseau. Un passage à 40° sur une petite centaine de mètres.

Après la traversée du ruisseau, nous avons trouvé le chemin qui conduit à La Chalp. En bas la neige était plus difficile.

Dans le topo il est indiqué de descendre par le goulet, en confectionnant des lunules et rejoindre les arbres pour des rappels.
Désescalade nécessaire.

Dernière modification : 16 mai 2018
Pic Saint-André (2863m) et mont Tailland (2938m) en aller-retour

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : test-materiel-outdoor

Les Monts du Forez ont usé mes premiers godillots, puis les Pyrénées (Balaitous 1er 3000). Les calanques et le Verdon ont occupé tous mes WE des années 90 avec les boucans de Marseille ;-) Et puis sont venues la passion de l'image avec des vidéos... et les tests de matériel.

Topo publié le 28 janvier 2012

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !