Beau Mollard (1961m) par les arêtes

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1000m
Durée :
1 jour

Sommet bauju très apprécié par les adeptes de ski de rando, mais souvent délaissé lorsque la neige quitte la courbe magnifique de ses flancs, ce qui est bien dommage, puisque ce voisin de la Pointe des Arlicots, tout à fait splendide, se monte plein ciel et donne une vue plongeante sur tous les sommets aux alentours. Ce faisant, pour atteindre ce dôme en herbe il vous faudra monter une arête particulièrement raide mais qui ne manquera pas de vous éblouir par son ambiance sauvage. De plus, la solitude là-bas est assurée. – Auteur :

Accès

Se rendre à École en Bauges (pas besoins de vous faire tout le topo depuis Chambéry...), continuer en direction de Carlet jusque : soit au parking du Couvent si vous voulez passer par Bottier ou prendre l’ancienne piste, soit au parking des Arolles pour prendre la nouvelle piste menant au vallon d’Arclusaz.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Données

  • Altitude parking du Couvent : 978m
  • Altitude parking des Arolles : 915m
  • Altitude sommet : 1961m
  • Temps montée-descente : environ 2h30 en courant, sinon bien compter 4h00 en marchant voire plus si vous faites le tour comme moi...

Difficulté

  • Itinéraire à parcourir de préférence par temps sec (ce qui n’est pas obligatoire la preuve...)
  • Arêtes qui peuvent se montrer aériennes pour personnes sensibles au vertige.
  • Sentier assez voire très raide par moment (au moins ça fait les mollets !)
  • Itinéraire parfois hors-sentier.

La montée au Beau Mollard

  • Si vous venez par la nouvelle ou l’ancienne piste, continuez celle-ci jusqu’au vallon d’Arclusaz. Peu après avoir dépassé le chalet du Praz, bifurquez à gauche, sur le chemin menant aux alpages de Bottier. Ce n’est que peu avant l’arrivée en direction des chalets, que vous emprunterez un sentier très peu marqué (voire pas du tout) qui vous mènera au pied de ces arêtes (si vous ne parvenez pas à trouver ce sentier, pointez en direction de cette arête qui est bien visible depuis Bottier).
  • Si vous venez par Bottier, alors il vous faudra prendre la même piste, mais qui, cette fois-ci, se trouve juste un-peu après les chalets.

Ensuite, une fois sur les arêtes, même si le sentier est très peu visible, il vous suffira de suivre la barrière tantôt composée de fils électriques, tantôt de fils barbelés, qui longe celle-ci. La barrière s’arrête bien avant le sommet, en revanche si vous avez bien longé celle-ci, vous aurez bien vite trouvé le sentier menant au Beau Mollard qui attention, grimpe fort !

On arrive à un moment à une croix. Attention ! celle-ci, contrairement à 80% des sommets Baujus, n’indique pas le point culminant du Beau Mollard, en revanche elle vous indique que vous êtes bientôt arrivé.

Continuer un peu sur les arêtes et bientôt votre patience payera. C’est par une petite pierre (en forme de pierre tombale) que le sommet est indiqué, et si vous continuez par les arêtes, vous rejoindrez aisément la Pointe des Arlicots.

La descente du Beau Mollard

Pour la descente, c’est facile... Par le même itinéraire (attention ça glisse !). Du moins jusqu’au bas des arêtes, après si vous êtes venu par le vallon d’Arclusaz, il serait plus intéressent de revenir par Bottier et vice-versa, surtout si vous êtes garés au parking du couvent (sinon je peux comprendre que devoir revenir jusqu’aux Arolles se montrerait bien embêtant). Voilà fin du topos, alors je vous souhaite de bien crapahuter au Beau Mollard !

Commentaire perso

  • À cause des récentes et abondantes chutes de pluies, l’ancien chemin menant au vallon d’Arclusaz était bouché à deux endroits par un torrent abominable (voir photos). J’ai bien essayé de trouver une issue pour les traverser, mais en vain... J’ai du prendre mon élan pour réaliser un splendide (ou pathétique) saut en longueur en manquant de justesse d’y mettre les deux pieds dedans !
  • Les chamois sont abondants sur les crêtes de ce joli Mollard.
  • Bien évidement, nous vous rappelons de bien suivre les sentiers et de ne pas traverser les prés de fauche et de pâture, ceux-ci étant le gagne-pain des agriculteurs, respectez-les ! (enfin je vous accorde la traversée pour trouver les arêtes lorsque le sentier joue à cache-cache.)
Dernière modification : 16 mai 2018
Col d’Arclusaz (1770m) et le Chapeau de Napoléon (1854m) par les Aroles

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 20 juin 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !