Bec Rouge (2515m) par le Miroir et la Falconnière

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1290m
Durée :
1 jour

Outre la vue sur des sommets des Alpes Grées ainsi que sur le Mont Blanc, le sommet du Bec Rouge surplombe le hameau du Miroir et l'impressionnante zone de l’éboulement historique du 04 juin 1877, qui a arraché une grande partie de l’abrupt versant sud de la montagne. – Auteur :

Accès

Dans le centre de la commune de Ste-Foy-Tarentaise (D902), prendre la D84 en direction de La Rosière de Montvalezan. Passer le hameau La Masure (1,5km) puis atteindre la hameau Le Miroir (2km). Se parquer au mieux et sans gêne au bas du hameau (1225m).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3532ET Les Arcs - La Plagne
  • Altitude de départ : 1225m
  • Altitude du sommet : 2515m
  • Dénivelé cumulé : 1290m
  • Distance : 12km

Balisage

  • Blanc-rouge jusqu’à l’altitude 2086m, doublé d’un balisage jaune-rouge (GRP - Tour de Haute Tarentaise) jusqu’à la Falconnière (1685m).
  • Rectangles rouges (peinture sur rochers) sur le faîte du Bec Rouge (de l’altitude 2250m environ, jusqu’au sommet). Balisage ancien et visible seulement après la fonte des névés.

Difficulté

  • Itinéraire à vue (de l’altitude 2220m à l’altitude 2515m) sur le faîte du Bec Rouge si celui-ci est couvert de névés. Cependant, l’orientation n’est pas très difficile, le sommet est assez rapidement en point de mire.

Eboulement de la Molluire

Informations (récits, explications) sur l’éboulement de la Molluire (versant sud du Bec Rouge) qui s’est produit le 04 juin 1877, engloutissant des chalets entre les hameaux de la Masure et de Plan du Pré, sur la commune de Ste-Foy-Tarentaise. La zone de l’éboulement est représentée sur la carte IGN (trait vert).

Ascension

Remonter le joli hameau du Miroir et prendre à droite l’étroite ruelle en amont de l’église.

Environ 70m après avoir passé un dernier chalet aux murs blancs, on arrive à un panneau directionnel (Le Miroir Aval, 1265m).

Suivre la direction "La Falconnière", un sentier (GRP Tour de Haute Tarentaise) part sur la gauche et s’élève dans la forêt du Miroir.

Au croisement d’une piste (vers l’altitude 1410m), continuer tout droit (le sentier est un peu décalé de quelques mètres en amont).

Peu après se présente une bifurcation (altitude 1430m). Prendre à gauche, un panneau en bois indique la Falconnière.

Vers 1650m, on quitte la forêt pour arriver à l’alpage de la Falconnière.
Une bifurcation avec un panneau directionnel (La Falconnière, 1685m) se situe entre les chalets.

Prendre à droite en direction du lac du Retour. Plus loin, un panneau en bois (Lac du Retour) signale qu’il faut virer à gauche, nord-ouest, et laisser le sentier qui part à l’est vers la zone d’éboulement de la Molluire.

On continue dans une forêt qui se dédensifie peu à peu (Plan du Bachal) et on passe 2 chalets ruinés visibles au bord du sentier (1760m et 1840m environ).

À partir de 2020m, on sort définitivement de la forêt pour des pentes couvertes d’une végétation buissonnante (landes).

Un panneau jaune indiquant l’altitude 2086m est positionné à la dernière bifurcation.

Laisser le sentier principal qui continue vers le lac du Retour et prendre à droite un sentier moins marqué qui monte en lacets, nord-est, vers un replat sur la droite du point 2248.

Note : lors de cette randonnée, le terrain était en neige à partir de l’altitude 2200m.

De l’altitude 2220m, obliquer plein est et gravir une pente assez raide qui mène sur un autre replat vers 2300m.

Progresser toujours plein est jusqu’à atteindre un couloir orienté du sud-ouest au nord-est.

Le plus simple est de remonter ce couloir (facile, un peu raide sur la fin) au nord-est.

En sortie de couloir, le sommet du Bec Rouge est bien en vue et se rejoint est-nord-est sur une pente assez modérée.

Sur terrain en neige, le sommet est potentiellement recouvert d’une épaisse corniche avec un abrupt donnant sur le versant est du Bec Rouge.

Au sommet, une vue appréciable sur le Mont Blanc ainsi que sur des sommets comme la Becca du Lac, la Pointe de l’Invernet, Grand et Petit Assaly.

Après passage au sommet, le quitter au sud pour s’approcher de l’abrupt versant instable où s’est produit l’éboulement du 04 juin 1877. Vue plongeante et superbe sur le tracé de l’éboulement jusqu’au hameau du Miroir.

À quelques mètres de l’abrupt, on peut observer quelques crevasses dans le sol qui montrent que le démantèlement de ce versant n’est pas terminé.

Descente

Le retour s’effectue par le même itinéraire.

Dernière modification : 16 mai 2018
Lac Longet (2371m), Lac Verdet (2445m), Lac du Petit (2400m)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 5 juin 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !