Bec du Lièvre (2770m)

Difficulté
Difficile
Dénivelé
850m
Durée
1 jour
Voir le tracé de l'itinéraire

Avertissements et Droits d'auteur

Du réputé vallon de l'Orrenaye, c'est une montagne dolomitique à fière allure élançant sa cime effilé dans les airs. Son ascension, bien que le secteur soit très fréquenté, est sauvage et se déroule hors sentier. Le cheminement vers l'antécime est raide mais reste relativement peu difficile d'accès. De cette dernière, le court final vers le sommet impressionnera, intimidera... Des plus vertigineux, il sera réservé aux aventuriers les plus aguerris.

Accès

Départ du parking du Pontet (1950m), 1 km avant le col de Larche.

Précisions sur la difficulté

  • L’ascension et la descente sur le col de la Gipière de l’Orrenaye se déroule en hors sentier parfois très raide.
  • Le final pour atteindre le sommet est court mais des plus vertigineux et sera réservé aux montagnards les plus aguerris.

Les infos essentielles

Carte IGN : TOP 25 3538 ET Aiguille de Chambeyron - Cols de Larche et Vars

Altitudes :

  • Départ : 1950m
  • Col des Auriesses : 2640m
  • Antécime : 2764m
  • Bec du Lièvre : 2770m
  • Col de la Gipière de l’Orrenaye : 2482m

Itinéraire

Vers l’antécime du Bec du Lièvre

Du parking du Pontet, remonter les pentes herbeuses du lieu-dit la Clapière en restant sur le bord droit. Atteindre plus haut le vallon des Fonzesses.

Viser le col des Auriesses à gauche du Bec du Lièvre. La montée est très raide sur le final. À ce dernier tirer à droite pour rejoindre le col coté 2676m. Puis, remonter à droite plein sud-est la crête sans difficultés majeures jusqu’à l’antécime du Bec du Lièvre.

Le final vertigineux vers le sommet

Ce final requiert une extrême prudence, il se déroule sur un terrain raide très escarpé fortement exposé et particulièrement délité.

Descendre sur une première grande brèche jusqu’à surplomber un raide couloir délité. Plonger dedans avec précautions.

Deux choix sont possibles pour la suite :

  • Grimper vers une deuxième petit brèche dès que l’occasion se présente, puis traverser une vire étroite vivement exposée couverte de pierraille pour atteindre une troisième petite brèche.
  • Descendre plus bas dans le couloir et repérer un très raide couloir à escalader pour atteindre directement cette troisième petite brèche.

De la troisième petite brèche, grimper les derniers escarpements, toujours bien exposés pour rejoindre la crête sommitale aérienne.

Pour retourner à l’antécime, je conseille de (re)passer par la vire car le raide couloir doit être difficile à désescalader.

Pour info, j’ai évité la vire à l’aller car elle m’a bien impressionné et j’ai escaladé le raide couloir. Au retour, ne pas voulant tenter la désescalade, je suis revenu à l’antécime par la vire.

Descente sur le col de la Gipière de l’Orrenaye et retour

De retour au col coté 2676m, descendre directement plein nord-est dans une pente très raide au début, puis au plus simple pour rejoindre le col de la Gipière de l’Orrenaye afin de rejoindre le sentier balisé ramenant au parking du Pontet.

Dernière modification : 12 septembre 2017