Bosse du Lauzanier (2793m) et Tête de Parassac (2777m) par le Vallon du Lauzanier et le Col du Quartier d’Août

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1000m
Durée :
1 jour

Au fin fond des Alpes de Haute Provence, à proximité des Alpes Maritimes et de l'Italie, les ascensions de deux superbes sommets situés sur l'immense ligne de crête séparant la Tête de Cuguret en Ubaye, de la Cime du Mul dans le Parc National du Mercantour.

Accès

De Barcelonnette, prendre la direction de l’Italie en bifurquant dans la Vallée de l’Ubayette. et rejoindre le village de Larche. A la sortie de celui-ci, laisser la D900 dirigée vers le Col de Larche, emprunter la route à droite et rejoindre, deux kilomètres plus loin, le parking terminal de Pont Rouge (1907m).

Précisions sur la difficulté

  • Quelques ressauts rocheux faciles à escalader ou à contourner légèrement, situés sur la ligne de crête permettant l’accès aux deux sommets.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3639 OT "Haute Tinée 1"
  • Altitude minimum : 1907 m
  • Altitude maximum : 2793 m
  • Distance : environ 18 km
  • Horaires : comptez entre 6h00 et 7h30 hors pause
  • Balisage : G.R 5-56 / couleur rouge et blanc jusqu’au point coté 2204m, bonne sente et cairns jusqu’au col du Quartier d’Août, puis traces à la peinture verte sur la ligne de crête séparant la Tête de Parassac de la Bosse du Lauzanier.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

L’ascension des deux sommets

Du parking, partir plein sud sur le G.R 5/56 pratiquement plat, en direction du Lac du Lauzanier et du Pas de la Cavale.

Passer la petite Cabane des Eyssalps et poursuivre le large et familial sentier qui devient un peu plus pentu.

Au niveau d’une passerelle et d’un panneau directionnel "Lac du Lauzanier" situés à l’altitude 2204m, bifurquer franchement à droite (ouest) sur une bonne sente qui monte dans l’alpage.

Celle-ci remonte la rive gauche du Ravin de Pardon et emprunte ensuite une direction sud-ouest.

Vers l’altitude approximative 2250m, le sentier devient plus pentu, effectue de nombreux lacets et débouche sur l’arête située entre la Bosse du Lauzanier au Sud et la Tête de Parassac au Nord.

Il s’agit du Col du Quartier d’Août (2645m) où on trouve un panneau du Parc National du Mercantour ainsi qu’un abri en pierre.

Pour la Tête de Parassac, suivre le fil de l’arête à droite (Nord) qui butte sur deux passages escarpés mais facilement négociables.

La suite de l’arête devient débonnaire et permet de rejoindre la Tête de Parassac (2777m) au bout d’une vingtaine de minutes.

La vue est splendide au Nord, notamment sur la toute proche Tête de Fer (2883m) mais aussi sur la ligne de crête qui oblique vers le Nord-Ouest jusqu’à la Tête de Siguret.

Pour la Bosse du Lauzanier, reprendre le fil de l’arête dans l’autre sens, descendre prudemment les ressauts rocheux et revenir au Col du Quartier d’Août.

Poursuivre alors, l’arête vers le Sud, passer plusieurs bosses herbeuses ainsi qu’une partie bien plus minérale, sous le sommet de la Bosse du Lauzanier.

Remonter deux bosses d’éboulis pas très agréables mais pas difficiles et rejoindre les deux cairns du sommet (2793m).

On peut admirer les deux Lacs des Hommes en contrebas ainsi que l’imposante Tête de l’Enchastraye (2954m).

Au Sud, la ligne de crête complexe menant à la Tête de Pelouse se dévoile avec la Tête Carrée et sa forme particulière.

Descente

Par le même itinéraire, mais il est possible de couper la ligne de crête bien avant le retour au Col du Quartier d’Août afin d’emprunter plus tôt les pentes herbeuses de la face Est de la Bosse du Lauzanier et descendre plus directement vers le magnifique Lac Inférieur des Hommes.

Dernière modification : 15 septembre 2018
Tête de Pelouse (2922m)

A propos

Auteurs de ce topo : , ,

Randonnée réalisée le 26 octobre 2017

Topo publié le 31 octobre 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 5 novembre 2017 à 18h48

    Bonjour,
    J’ai deux petites remarques si vous permettez.
    Il y a 5.5 km de la sortie de Larche au Pont Rouge.
    La pointe sur les photos 19 et 22 n’est pas la Tête de Fer, mais le sommet de la Crête (Nord) de Parassac (2896m). Apparemment elle n’a pas de nom. La Tête de Fer (2883 m) apparaitrait comme un replat plus bas à gauche de cette pointe. On devine ensuite l’enchainement : Bec de l’Aigle (2815m), Plate Longe (2790m), Tête du Coin de l’Ours (2728 m) et, se découpant dans le ciel la Tête de Siguret (3032m).
    J’ai fait ces 2 sommets cet été, le 3 juillet, mais par un autre parcours. Partis du camping de Larche sur la petite route du Lauzanier, après 1.5km nous avons emprunté un sentier assez confidentiel au départ (30m avant une source - marqué en pointillés noirs sur la carte IGN). Nous avons ainsi remonté le Vallon de Parassac jusqu’à la cabane de Parassac. Ensuite en tirant vers la crête des Eyssalps nous sommes passés au « Trou » (bel aperçu du Lac du Lauzanier), puis au-dessus du Lac des Couleurs et avons rejoint par la crête (crête aérée sans être aérienne proposant de magnifiques vues plongeantes sur le vallon du Lauzanier) la Tête des Eyssalps (2660m) puis la Tête de Parassac.
    Après le reste du parcours vous le connaissez, sauf que ne sachant pas trop où allaient m’amener les rochers juste avant le Col du Quartier d’Août, j’ai préféré les contourner par la gauche. Autant dire que la traversée en dévers d’éboulis durs et aussi raides, a été un moment assez folklo.
    Retour effectué plus ou moins par le même itinéraire. Distance totale 18 km et 1500 m de dénivelée.
    PS. Heu… Les disques verts sur les rochers indiquent la limite du Parc du Mercantour…

  • par Le 5 novembre 2017 à 19h03

    Re-Bonjour,
    C’est encore moi.
    Lors du passage à la Bosse , il y avait un bon vent frisquet, du coup je n’ai pas traîné et j’ai oublié d’étudier une éventuelle possibilité de continuer vers la Tête de Pelouse. Vous-même, par hasard avez-vous regardé ?

    Cordialement

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !