Brec d’Utelle (1604m) par Le Figaret, Vallée de la Vésubie

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1160m
Durée :
1 jour

Une très jolie randonnée dans la moyenne vallée de la Vésubie entre ubacs verdoyants et adrets chatoyants pour une cime solitaire, une classique des Alpes-Maritimes ! – Auteur :

Accès

Au départ de Nice et de la Côte, remonter la Vallée du Var par la RD6202.
A Plan du Var, prendre la direction de la Vallée de la Vésubie par la RD2565. Dépasser Saint-Jean la Rivière, puis arriver au Suquet. S’engager sur la gauche pour gagner Le Figaret à quelques kilomètres sur la RD473. Se garer dans le hameau, non loin de la balise n°16.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

La sortie en quelques chiffres :

  • Carte : IGN TOP 25 n°3741 OT "Vallée de la Vésubie"
  • Distance : environ 15 kilomètres en boucle (court aller-retour pour gagner le Brec)
  • Altitude de départ : Hameau Le Figaret, 444m
  • Point culminant : Le Brec d’Utelle, 1604m
  • Temps de marche : environ 7h hors temps de pause
  • Balisage : Bandes rouges et blanches des GR510 et GR5 et balises sur la majeure partie du trajet. Portion hors sentier entre le Col du Castel Ginesté et le point coté 1017 qui rejoint ensuite le sentier de petite randonnée et sa signalétique de rectangles jaunes jusqu’au hameau du Figaret.
  • Période : Randonnée effectuée en juin 2013. Réalisable de mars à novembre.

Le parcours :

  • Depuis le hameau :

Départ de la balise n°16 par la route goudronnée en suivant déjà les traits blancs et rouges du GR510, puis de suite passer devant la balise n°16a. Prendre dans le premier virage le sentier qui monte sous les arbres vers l’Ibac (balise n°158). On trouve pour un court moment encore la route, puis on reprend le sentier à la balise n°157 direction le Col de Gratteloup et déjà, le Brec d’Utelle.

  • Sous les barres :

Le sentier monte peu sur le flanc de la montagne orienté Nord-Est et protégé par un joli couvert forestier de feuillus et déjà quelques conifères (pins sylvestres). Il devient plus raide au moment où il s’éloigne de la route au niveau de la chapelle Sainte-Anne, traverse une zone d’éboulis et nous fait naviguer sous des barres rocheuses surplombant le vallon de Gorgate.

  • La prairie :

Franchir un ressaut, une partie caillouteuse, puis un second ressaut pour sortir de dessous les barres, et le sentier qui part vers l’Ouest nous fait traverser une zone de prairie verdoyante entrecoupée de bosquets de pins sylvestres. Continuer jusqu’à la fourche que fait le sentier à la balise n°154. Prendre le sentier (GR5) qui file vers le sud-Ouest en longeant le petit brec par son versant Est. On aperçoit bientôt les contreforts rocheux du Brec dont se dessine l’arête en face de nous.

  • La cime :

Le sentier se faufile entre "petit" et "grand" Brec par une passe. Atteindre la balise n°155 et emprunter le passage de gauche menant au sommet. Il s’agit d’un court sentier jouant astucieusement avec le relief pierreux pour nous faire gagner le promontoire final. De là, la vue est dégagée sur une bonne partie des Alpes-Maritimes pour peu que la météo soit clémente (malheureusement le ciel fut un peu brumeux en ce jour très chaud). Descente par le même sentier jusqu’à la balise.

  • Vers le Castel Ginesté :

Le chemin contourne le Brec par son versant Ouest, puis la Tête d’Escandolier et de Riquier. On atteint une épingle à la balise n°438. Descendre vers le Sud sur le sentier taillé à flanc de montagne qui court en légère pente descendante jusqu’à la balise n°156 du Col du Castel Ginesté sous lequel nous venons de passer par l’Ouest.

  • Descente hors sentier :

Délaisser le sentier qui continue vers le Sud-Ouest pour s’engager sous le Castel Ginesté. Par une traversée sous sa face Sud, rejoindre au mieux la crête descendant vers le Sud-Est et qui finit par rencontrer le sentier de petite randonnée au point coté 1017. Ce cheminement n’est pas obligatoire, mais il nous évite un long et inutile détour décrit par le sentier, qui de plus nous emmène plus bas que souhaité et dont il faudra péniblement remonter les mètres perdus...

  • La descente jusqu’au hameau du Figaret :

Ne pas perdre de vue les rectangles jaunes du sentier dans cette zone un peu confuse sous le couvert des feuillus. Le chemin descend ainsi pendant un bon moment avant d’atteindre les premières habitations dans une déclivité prononcée, et il est assez étroit, donc prudence. Il croise le lit de deux ruisseaux et franchit une dernier éperon rocheux. D’ici, on aperçoit bien l’église Saint-Honorat en contrebas. On arrive sur des restanques où sont cultivés des oliviers et où la trace du sentier se perd un peu. Il descend vers le Sud, le long des clôtures que l’on a à main gauche. On rejoint la route à la balise N°15. Une bonne longueur de bitume au milieu des habitations disséminées nous ramène à la balise n°16 du départ.

Remerciement :

Cette randonnée figure dans le Guide Franck n°71 "Circuits pédestres Alpes-Maritimes littoral et moyen-pays", fiche n°26. C’est sur ce parcours que figure notamment l’indication du précieux raccourci, qui bien évidemment n’est pas noté sur la carte IGN car hors sentier.
Un grand merci donc à Martine Devillaz qui a rédigé ces excellents topos !

Informations complémentaires :

  • La randonnée pour gagner le Brec d’Utelle à partir d’Utelle en aller-retour (dénivelé ramené à 810 m), c’est sur le site Randoxygène 06 par ce lien
  • Petite présentation d’Utelle sur le site Wikipédia, où l’on revient sur ces fameux canons hissés à la force des bras entre Le Brec et le Castel. Lien ici
Dernière modification : 16 mai 2018
Brec d’Utelle (1604m) par les Gorges de la Vésubie

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Rando Terres d’Azur

Bonjour, Je suis installé à Allos dans les Alpes de Haute Provence. Accompagnateur en montagne, je vous propose des randonnées dans le Haut-Verdon et dans tout le Mercantour. Rendez-vous sur le site "randoterresdazur.fr" ou la page facebook "Rando Terres d'Azur". A bientôt ! Marc

Topo publié le 24 juin 2013

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par heremeLe 25 juin 2013 à 02h22

    Histoire et Légendes.

    • Mémoires d’André MASSENA - par le général KOCH, 1848, Jean de Bonnot éditeur, 1966.

    "Le Brec est une montagne des alpes en cette partie la plus élevée et la plus difficile : on y arrive par un sentier étroit et anguleux, bordé de roches et de précipices, où, depuis la naissance de la guerre, on ne s’avisa jamais de traîner un canon ; ce qu’on n’avait pas entrepris, nous l’achevâmes. Je fis monter de la Madone d’Utelle une pièce de 4 : nous la portâmes à bras l’espace de 2 milles ; général, officiers, soldats, tout y mit la main ; enfin, après 7 heures d’efforts qui tiennent du prodige et que le génie de la liberté peut seul inspirer, elle était en batterie au poste avancé de Castel-Gineste et elle tonnait sur les esclaves sardes. Peignez-vous leur surprise et leur épouvante ! Ils s’ébranlent, grenadiers chasseurs, éclaireurs montant au pas de charge, nous sommes les maîtres du Brec. Nous poursuivons l’ennemi de rocher en rocher, de poste en poste. Une colonne conduite par Despinoy, adjudant général, se précipite par me ordres au Figaret ; après quelques fusillades, les ennemis fuient de toute part, ils nous abandonnent 3 camps plus de 40 mulets chargés de bagages et de munitions de toutes sortes, 300 tentes, des ustensiles, des armes, des matelas, des courte-pointes, des oreillers et l’attirail qui suit des hommes efféminés, des esclaves ..."

    Un lien intéressant pour les opérations dans la région :
    http://amontcev.free.fr/1793%20gilette.htm#_ftn19

    • Utelle
      Le nom UTELLE viendrait du nom d’une peuplade ligure les Uels, en 1200 elle devint Castrum de Utellis.
    • Notre-Dame d’Utelle (la Madone d’Utelle - Notre Dame des Grâces). Le sanctuaire fondé en 850 fut reconstruit en 1806. C’est un lieu de pèlerinage. Selon la légende, des marins portugais (ou espagnols) les frères Olivarès, pris par la tempête dans le Golfe de Nice virent sur le plateau de "La Madone" une lumière qui les guida et leur permis d’aborder sains et saufs... En reconnaissance il bâtirent un sanctuaire. Les trois frères s’installèrent, l’un à Utelle, l’autre à La Tour, Le Troisième au Figaret ; c’est la raison pour laquelle lors des pèlerinages ce sont les habitants d’un des trois villages qui portent la statue. Prés du sanctuaire, l’on recherche des "étoiles", ce sont des crinoïdes (petits fossiles), la légende veut que ce soit la vierge qui les jette.
  • par Le 25 juin 2013 à 13h54

    Coucou Hereme ! Voici encore un lieu chargé d’histoire dans cet arrière-pays niçois riche en patrimoine ! Encore merci pour tes commentaires éclairés :)

  • par VincentLe 28 avril 2016 à 10h24

    Randonnée effectuée hier. Magnifique parcours, riche et varié. Superbe panorama au sommet du Brec d’Utelle. Par contre, je n’ai pas trouvé de raccourci après le Castel Ginesté et je n’ai pas voulu me risquer dans une descente hors sentier qui à l’air aléatoire vu le dénivellé. Du coup j’ai continué jusqu’à la balise 112 toute proche d’Utelle puis retour au Figaret par le chemin des Corniches qui nous fait remonter un peu. En tout, 6H45 dont environ 45 minutes de pause.

  • par Le 29 avril 2016 à 17h24

    Bonjour,
    En effet, il ne faut pas descendre trop bas sous le Castel sinon on se retrouve dans les "baragnas". La traversée commence aux environs du Col du Castel. La descente sur la balise 112 a l’air sympa de toute manière^^
    Marc

  • par YoanLe 19 juin 2017 à 15h48

    Bonjour,
    Randonnée effectuée ce week-end. Superbe jusqu’à la Cime. Pour la redescente, je conseille en revanche l’aller-retour plutôt que la boucle. Le passage hors sentier est plus que chaotique, et même quand on rejoint le sentier "officiel" pour le final, c’est très limite. La sente ne semble pas avoir été emprunté depuis des mois, les broussailles finissent de griffer les jambes déjà mises à mal par le hors sentier, et à deux reprises on est tombé sur des arbres morts en travers du chemin. Difficile de prendre appui dessus sans risque, ou de les contourner vu l’étroitesse de la sente et la forte déclivité du terrain. De plus les points de vue se comptent sur les doigts de la main. Donc après coup nous aurions préféré re-profiter des paysages ouverts de la montée par le GR510.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !