Cascades du Saint Vincent et des Anglais

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
300m
Durée :
demi-journée

Une randonnée facile et accessible, offrant un joli mélange entre végétation luxuriante, fraîcheur des gorges, des ponts et des passerelles dignes de films d'aventures et des petites, mais très belles cascades ! Tout cela, agrémenté de plusieurs petits points d'eau pour s'y rafraîchir. Sans aucun doute, LA randonnée idéale à faire dans le coin avec vos amis ou en famille lors des grosses chaleurs estivales ! – Auteur :

Accès

Le départ se fait depuis la place de la République, face à l’Office du Tourisme de Vernet-les-Bains.

Précisions sur la difficulté

  • Aucune difficulté, quelques passages montent légèrement et peuvent essouffler les moins entraînés mais rien de rédhibitoire.
  • Il est possible de perdre un peu de temps pour se repérer sur la rue à prendre au début, la Rue du Canigou étant mal indiquée, mais il suffit de repérer le restaurant "C’est Quand le Bonheur ?" et le bistrot "Chez Jean-Louis" et c’est entre les deux.
    A noter également, ce sentier suit deux balisages distincts : Jaune et Blanc au début (même si on ne le voit quasiment pas) et Jaune pour le reste.

IMPORTANT : il est à noter qu’il est formellement recommandé de ne pas emprunter ce sentier par temps de pluie et/ou par risque d’orage. En effet, la topographie des lieux est propice aux éboulements, aux chutes de pierres et à une montée rapide des eaux.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : 2349ET - Massif du Canigou
  • Altitude minimum : 660m
  • Altitude maximum : 980m
  • Distance : environ 6km aller/retour
  • Horaires : comptez entre 2h30 et 3h
  • Balisage : Jaune et Blanc sur le premier quart du parcours, jaune pour la suite et sentiers bien visibles.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Au départ de la place de la République, laisser l’Office du Tourisme dans le dos et traverser "l’Avenue des Thermes" pour prendre la "Rue du Canigou" qui se trouve en face, entre les restaurants "Chez Jean-Louis" et "C’est Quand le Bonheur ?"

Remonter cette rue jusqu’en haut pour arriver sur le "Boulevard Lambert Violet", le traverser et prendre l’escalier "dans la paroi" quasiment en face (présence d’un panneau de balisage jaune sur le mur).

Suivre les escaliers jusqu’au bout pour prendre à droite en tombant sur "Le Chemin de la Forêt et du Saint-Vincent".

Rester sur cette route dont le revêtement laisse peu à peu place à des cailloux, jusqu’à arriver sur un parking, avec un panneau présentant le sentier et ses caractéristiques (voir photo).

Continuer tout droit jusqu’à l’intersection avec le "Col de Llavent" qu’il faut laisser sur la droite.

Suivre le balisage jaune et tourner à droite en direction de "Cascade".

  • Plusieurs passerelles à franchir avant la "Cascade du Saint-Vincent".

Une fois la cascade passée, petite partie "technique", le sentier monte, descend et remonte une dernière fois avant d’arriver sur le pierrier qu’il faut franchir grâce aux passerelles.

Dernière montée sur plusieurs centaines de mètres de distance pour finir sur le petit cirque et sa "Cascade des Anglais".

Le Retour

Aucune indication particulière puisqu’il se fait par le même itinéraire.

Dernière modification : 16 mai 2018
Gorges de Cady - Casteil

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Randonnée-Nomade.com

Randonneur depuis 2014 et blogueur sur randonnee-nomade.com en duo avec mon "frère d'aventures" Fred, je parcours les sentiers en flânant, en rêvant et en essayant de transmettre ce goût pour la nature, l'aventure et la "slow life", celle qui redéfinit les priorités de l'homme moderne et qui le reconnecte à (...)

Randonnée réalisée le 5 septembre 2016

Topo publié le 22 décembre 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 23 décembre 2017 à 20h13

    Salut Tom.
    Des Anglais à Vernet (le "les Bains" n’est là que pour touristes et curistes) ?
    En 1880 ; les Thermes Mercader .sont la propriété du Comte de Burnay, banquier à Lisbonne. La direction en est confiée en 1903 à l’Allemand à Emile Kiechle, qui va moderniser les thermes et terminer la construction de l’hôtel Mercader. Kiechle va amener à Vernet une clientèle anglaise pour l’hiver (français et espagnols c’est l’été). Au début du 20ème seront instaurées des relations presse régulières avec les principaux journaux et agences de presse britanniques ; Vernet-les-Bains va devenir le "Paradis des Pyrénée" pour la clientèle britannique, et les cascades un but classique de promenade.

  • par Le 2 janvier à 15h41

    Merci pour toutes ces précisions dont je n’avais connaissance Hereme !

    Quant au "les Bains", j’imagine qu’il devait servir à ne pas le confondre avec le Vernet de la banlieue Toulousaine. Entre-autres.

    Mais je n’en ai aucune certitude.

    Même si les références historiques ne sont pas les mêmes :D tout ce que je peux affirmer à mon niveau, c’est que le secteur Vernet les Bains-Fillols est un endroit particulièrement apprécié de Cali, un chanteur que j’aime beaucoup.

  • par Le 2 janvier à 16h59

    Quand on connaît ses origines ; on comprend mieux l’aspect général des paroles de ses chansons.
    Son grand-père paternel Giuseppe Caliciuri était un Calabrais enrôlé dans les Brigades Internationales pour combattre Franco. Ses parents se réfugièrent en France après la défaite des Républicains (cf la "Retirada") et furent internés dans les camps destinés aux exilés espagnols (à l’époque on n’osait pas trop déplaire à certain copain d’outre-Rhin de Franco).

    https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Col-des-Balistres_nov_2005_hommage.jpg?uselang=fr

  • par Le 2 janvier à 17h42

    Oui, ça par contre, je le savais :)
    Je suis l’artiste depuis suffisamment longtemps pour connaître son histoire.
    D’ailleurs, comme vous le dites, il en fait mention dans certaines de ses chansons où il parle également de sa grand-mère Maria.
    Mais aussi dans son premier livre (qu’il m’a dédicacé au passage !).

    Encore merci pour ces précisions historiques !

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !