Chamousset (2089m) par le Pas de l’Âne

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
900m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Quand on s’apprête à rentrer dans le vallon de la Jarjatte, on est tout de suite marqué par les énormes falaises du Grand et du Petit Chamousset. Le versant haut-alpin est beaucoup moins sévère et permet l'ascension du Chamousset. Mais l'itinéraire balisé vous mènera directement à son sommet sans passer par la crête butant au pied de la Tête de Garnesier. Cette belle crête obnubilera tout amateur de terrain aventureux, et rejoindre le sommet de Chamousset par cette dernière ravira sans nul doute le marcheur en quète de réaliser une belle boucle. Pour cela il faudra atteindre le Pas de l'Âne... Soit par le col de Corps en terrain très exposé soit en hors sentier par le raide versant sud de la Montagne de Garnesier.

Accès

De Grenoble ou Veynes, prendre en direction de Lus-la-Croix-Haute suivre en direction du vallon de la Jarjatte.

Aux Corréardes prendre la petite route à droite direction la Bessée et les Gorges du Riou Froid.

Suivre jusqu’au parking des Chabottes à la fin de la route forestière.

Itinéraire

Cartographie

  • Carte IGN : TOP 25 3337 OT Dévoluy - Obiou - Pic de Bure
  • Tracé IGN : Chamousset

Données

  • Altitudes :
    • Départ : 1315m
    • Pas de l’Âne : 2078m
    • Point bas de la crête : 1961m
    • Chamousset : 2089m
  • Temps de montée : 2h30/3h
  • Temps total : 4/5h

Difficultés

  • L’itinéraire ne doit se parcourir que par temps sec.
  • Montée au Pas de l’Âne en hors sentier par une forte pente.
  • Un passage exposé sur la crête entre le Pas de l’Âne et Chamousset.

Approche au pied de la Montagne de Garnesier

Du parking des Chabottes (1315m), prendre la piste en direction de Chamousset. Puis prendre le sentier sur la droite en suivant la même direction.

Le sentier monte dans les bois et débouche à une autre intersection, laisser la direction du Col de Plate Contier pour Chamousset.

On arrive peu après dans l’alpage au pied de la Montagne de Garnesier.

Montée au Pas de l’Âne par le ravin du torrent de Garnesier

Repérer le ravin du torrent de Garnesier, on va passer par une pente herbeuse entre ce dernier et l’arête qui mène à la Tête de Garnesier.

On va traverser un court pierrier puis retrouver l’herbe rapidement. On va contourner l’arête de la Montagne de Garnesier pour se présenter devant un autre perrier.

Traverser le pierrier pour rejoindre la pente herbeuse où elle se fait plus raide. Monter dans l’herbe en longeant le pierrier.

Puis on arrive dans une zone de rochers bien stabilisés, on retrouve un peu d’herbe en tirant un peu sur la gauche. Monter les derniers mètres pour atteindre le Pas de l’Âne (2078m) au pied de la Tête de Garnesier.

La vire qui part vers le col de Corps est en terrain très exposé en caillasse délité. Passage dangereux d’après les locaux...

La crête du Pas de l’Âne au Chamousset

La crête dans son ensemble n’est pas difficile juste un passage bien exposé qui peut s’éviter dans un bon dévers.

Du Pas de l’Âne, on rejoint rapidement la partie herbeuse de la crête. Un peu plus bas, la crête remonte, un ressaut s’évite facilement par la droite. Ce point "haut" est marqué par un cairn.

Continuer sur la crête herbeuse et large. Le vide se fait présent côté Jarjatte, l’autre côté reste peu pentu et herbeux. On arrive au point bas de la crête (1961m).

Après la crête remonte puis redescend vers un rognon rocheux qui se contourne par la gauche.

La crête remonte à nouveau, on arrive à la partie exposée de la crête (on peut l’éviter en passant dans le dévers du pierrier). Un petit ressaut se franchit facilement, on arrive sur une partie fine de la crête avec des petites dalles.

On rejoint rapidement à nouveau une partie de crête large et herbeuse, le sommet de Chamousset n’est plus très loin. Une fois arrivé en haut de la crête, il faut redescendre de quelques mètres avant de remonter une quinzaine de mètres pour atteindre le sommet de Chamousset (2089m).

La descente

Deux choix pour la descente :

  • Par le sentier classique de montée par la crête de Grand-Côte et la combe de Chamousset.
  • Continuer vers le Grand Chamousset puis vers la bergerie de Roc Rimat et enfin le col de Pré Pinel.

Pour l’un ou l’autre choix, consulter le topo de Chamousset - Grand Chamousset.

La sortie

Réalisée seul le 4 juin 2015.

La matinée avait bien commencé par un grand ciel bleu et du soleil. Lorsque je termine ma journée de travail vers 15h00, seulement quelques nuages à déplorer dans le ciel.

Je me mets en route vers le parking des Chabottes par les gorges du Riou Froid, puis en marche sur la piste en direction de Chamousset. J’avais d’abord en tête l’itinéraire du topo mais lorsque j’arrive au pied de la Montagne de Garnesier, je change vite d’avis ! L’itinéraire en hors sentier vers le Pas de l’Âne se dresse devant moi, c’est parti !

La pente après le deuxième pierrier est raide mais se remonte assez bien, le passage dans les blocs stabilisés est bien ludique. Je finis par apercevoir le sommet du Roc de Garnesier par derrière la crête... l’arrivée est proche !

Surprise... le temps s’est vite dégradé et l’orage gronde vers la pointe Feuillette mais ne semble pas se rapprocher du Chamousset. Mais si l’orage se pointe, la descente par le ravin du torrent de Garnesier est risquée de par la raideur de la pente. La crête par temps d’orage est risquée aussi mais, dans ce cas là, moins que la première option.

C’est parti pour la crête, elle n’est pas difficile et permet de se déplacer rapidement. Quant à lui, l’orage, reste à sa place, et semble me laisser du temps devant moi.

Je traverse la belle crête, j’arrive à sa partie la plus fine, évitable dans le dévers d’un pierrier. Je franchis un petit ressaut facilement et je débouche sur une belle partie de crête avec des petites dalles.

Enfin, j’arrive au sommet de Chamousset, trois quart d’heures après le Pas de l’Âne. Je découvre que le sommet me cachait un orage à quelques kilomètres à l’ouest... La descente vers le Grand Chamousset sera pour une autre fois...

Pas de pause sommitale... J’active le pas et j’entame la descente par la large crête de Grand-Côte. L’orage à l’ouest recule... mais le Chamousset ne tarde pas à se faire recouvrir par les nuages lorsque j’arrive aux lacets en quittant la crête.

Je commence à me prendre quelques gouttes, je presse le pas, mais la pluie se fait plus forte et s’accélère. Je reste vigilant sur le sentier contournant la crête de Grand-Côte pour gagner la combe de Chamousset, quoi que facile, il est exposé au vide.

Puis, c’est l’orage qui craque au dessus de ma tête, je reçois une déferlante de grêle ! J’ai les yeux rivés sur le chemin, ce n’est pas le moment de se planter !

L’orage continue à gronder lorsque je descends dans les bois, le sentier ruisselle mais mes chaussures accrochent. Je dévale après par la piste transformée par la forte pluie en torrent.

Je finis par arriver à l’intersection de la piste de départ... Ouf, je ne suis plus très loin du parking. Encore quelques pas et je trouve abri dans ma voiture ! Sacrée descente ! Je ne suis pas prêt de l’oublier celle là !

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Chamousset (2089m) par le Pas de l’Âne »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours