Château Bouvier (1543m) par Cossey

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1100m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

L’ascension à ce satellite du Moucherotte est prétexte à découvrir de bien beaux sentiers forestiers sur les hauteurs de Claix et Seyssins, plutôt épargnés par les nombreuses pistes de débardage qui entaillent le Balcon Est du Vercors.

Accès

Du col de Comboire séparant Seyssins et Claix, quitter la D106d pour rejoindre rapidement le hameau de Cossey. Se garer à proximité de sa chapelle (460m).

Transport en commun : Arrêt de bus de ligne TAG n°21 au col de Comboire.
Les horaires sont sur www.tag.fr

Itinéraire

  • Durée : 6 à 7h.
  • Balisage : Souvent jaune et parfois bleu ou absent. Panneaux indicateurs.
  • Carte : IGN TOP25 n°3235 OT Autrans Gorges de la Bourne.
  • Tracé IGN.

Difficulté et précaution 

  • Le sentier d’accès à Château Bouvier au-dessus du Balcon Est est parfois raide mais facile.
  • Celui descendant à Rif Talon est exposé dans sa partie supérieure, plutôt aléatoire dans sa partie inférieure nécessitant de petites recherches d’itinéraire. En tout cas, il est vivement déconseillé de l’emprunter pendant ou après une pluie.
  • Le sentier du Châtelard est par endroit une véritable patinoire s’il est humide. Les bâtons sont alors fort utiles pour la progression.

Descriptif 

De la place du hameau du Cossey où se dresse la belle chapelle Saint-Jean, remonter nord-ouest une rue puis un chemin aboutissant au hameau de Pénatière. Traverser sa route d’accès pour découvrir le départ discret d’un sentier-raccourci.
En coupant une fois la route, il nous amène vers 570m à l’entrée d’une propriété. Un panneau « Balcon Est » nous indique alors le départ du sentier des Gigots. Il monte agréablement dans les sous-bois en contrebas du Rocher de Châtelard, en passant notamment devant une ruine et une cabane (fermée). Après quelques lacets, il part en traversée pour rejoindre un chemin issu de la Lune (ça ne s’invente pas !) sur une large croupe.
Le remonter pour trouver rapidement un carrefour de pistes sous des lignes à haute-tension à 830m.

Continuer en face où le large chemin du Châtelard se transforme assez vite en sentier. Il déploie ses multiples lacets jusqu’à trouver celui dit « de la Vie » ou du Balcon Est à 1224m.
Repérer alors en face une flèche bleue sur un arbre où notre parcours plutôt pépère se poursuit. Mais ça devient plus raide et caillasseux dès que l’on sort de forêt en s’approchant du monolithe sommital. N’étant pas accessible directement, le sentier nous oblige à le contourner par l’ouest en passant devant une grotte et nous amenant à un collet. Grimper alors une trace sur la droite gagnant rapidement la cime.

Vue impressionnante sur la cuvette grenobloise et les massifs alentours, avec la présence écrasante du Moucherotte tout proche.

Retrouver le sentier de la Vie par le même itinéraire. Le plus rapide pour regagner Cossey est de descendre par le même chemin, avec quelques raccourcis au début.
Mais pour varier, on peut filer vers le sud en direction du Plateau du Peuil. Notre parcours sur le Balcon Est traverse alors une large combe accidentée.
Peu après la traversée du torrent de la Draye Blanche aménagé par la RTM, on peut être tenté par deux choix :

  • Un cairn indique le départ d’un étroit sentier. Traversant d’abord des pentes très raides vers le sud (prudence !), il opère quelques virages où il se perd dans une zone plus chaotique et bien caillasse. Il finit par rejoindre une piste près du torrent de Rif Talon, au pied des Rochers Roux. Cette dernière nous amène à la route du Peuil. Enfin, un raccourci nous permet de faire la jonction avec la variante suivante vers 710m.
    Bref, cet itinéraire est réservé aux amateurs de sentiers oubliés et en voie d’abandon. À noter qu’en amont de la Draye Blanche existent les départs de deux autres sentes descendantes que je n’ai pas testé.
  • Continuer le Balcon Est vers le Plateau du Peuil  : c’est plus long, mais aussi plus varié et agréable. Débouchant à un lacet d’une large piste forestière, repérer en face l’ancien tracé du sentier de la Vie. Après avoir coupé deux anciennes pistes, laisser la trace principale en direction de la propriété du Gampas pour partir vers le sud dans un vallon herbeux (attention zone sensible, bien rester sur le chemin) nous amenant à la tourbière du Peuil.
    De la ferme du Punais, prendre un chemin bordé d’arbres nous amenant rapidement à la piste du hameau du Peuil. Suivre alors vers le nord l’itinéraire bien balisé passant par la route du Peuil puis un chemin-raccourci nous amenant à un lacet vers 710m.

Dévaler alors plein est le chemin de Rif Talon, où l’on retrouve la route à 573m. La descendre sur une centaine de mètres pour privilégier ensuite un sentier-raccourci nous amenant au hameau de Bouveyres.
La fin se déroule sur l’asphalte sur près d’1km pour regagner Cossey.

En faire plus 

Depuis Château Bouvier rien n’empêche aux plus endurants de grimper au Moucherotte par son flanc est escarpé. Descente conseillée ensuite par le vallon des Forges où l’on retrouve le sentier de la Vie au bois de Poussebou.
Plus de détails sur ce topo.

Compter 500m de dénivelé et 3h de temps supplémentaires.

Dernière modification : 16 mai 2018
Le Moucherotte (1901m) par Château Bouvier et le Vallon des Forges

La carte du topo « Château Bouvier (1543m) par Cossey »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Château Bouvier (1543m) par Cossey »

La chapelle Saint Jean à Cossey. Four abandonné Le Moucherotte Le Moucherotte Château Bouvier. Les Pucelles et les Forges Château Bouvier Château Bouvier Le Moucherotte Le Pic Saint-Michel Au plateau du Peuil. Aménagements à la Draye Blanche.