Château de Coucourdet (1061m) et montagne de la Lance (1340m), en boucle par Teyssières-Vieux-Village

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
910m
Durée :
4h30

Le tour du Château de Coucourdet est une facile et jolie boucle autour d’un modeste sommet. Mais comment résister à l’appel de la Lance, ce sommet emblématique qui surplombe tout le Tricastin ? – Auteur :

Accès

Le village de Teyssières est situé dans le val du Lez à environ 10km au sud-est de Dieulefit. D130, route du col de Valouse et de Nyons.

Dans le village, prendre la direction Vieux Village, sud-ouest.
Ne pas franchir le pont sur le Lez et monter à droite, nord, direction Parking église et randonneurs.

Publicité

  • Sac de couchage - Active 5 Light (...) PROMO

    80 € 65 €

  • Veste de protection en Gore-Tex Pro (...)

    550 €

  • Chaussures de randonnée - Homme - (...) PROMO

    100 € 60 €

  • Sac à dos de Grande Randonnée - (...)

    270 €

Précisions sur la difficulté

  • Sente peu marquée, très raide mais abondamment balisée entre le col de Coucourdet et la crête de la Lance
  • Descente raide entre la balise de la Grille (1146m) et l’altitude 1000m
  • À noter : Col de Coucourdet sur les balises et Château de Concourdet sur IGN ; il semblerait que l’IGN soit dans l’erreur
  • Éviter les jours de fort Mistral
  • En 2019, plus de moutons, plus de patous

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3139 OT Nyons
  • Altitude minimale : 640 m
  • Altitude maximale : 1340 m
  • Distance : environ 12 km
  • Horaires : environ 4h30
  • Balisage
    • voir topo
    • quelques balises

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du Vieux Village au col de Coucourdet

  • Balisage jaune/rouge jusqu’à la balise des Lunières, cote 720
  • En bleu sur fichier kml

Du parking, prendre à droite, nord-ouest, le chemin qui monte entre l’église et le cimetière.

Vers la cote 731, prendre le raccourci balisé à gauche ou le chemin à droite.

Passer par la cote 814 et descendre dans le vallon.

Atteindre la balise des Lunières par un raccourci balisé à gauche, cairn, alt. 720m env. ou par la petite route, 100m en aval, la longer à gauche.

À la balise, monter à gauche, sud, direction col de Coucourdet 1,7km.

  • Balisage jaune jusqu’au col

À la fin du chemin, alt. 900m env., continuer par la sente.

Rejoindre un chemin, cairn, poursuivre à gauche, ouest puis sud. Traverser deux ravins.

Atteindre le col, balise.

Château de Coucourdet

  • Distance : 900m AR
  • Dénivelée : + 50m
  • Pas de balisage
  • En orange sur fichier kml

Du col, prendre une sente parfois peu visible, gauche, est.

Panorama partiel, Cougoir et surtout la face est de la Lance, 150m de falaise + 300m de ravin.

La Lance

  • Pas de balisage au départ puis abondantes marques rouges et quelques jaunes, balisage ancien
  • En bleu sur fichier kml

Du col de Coucourdet, prendre une sente dans le bois à droite, ouest, cairn.

La sente, raide et parfois peu visible remonte intégralement une crête séparant les ravins des cotes 912 et 942.

À la sortie du bois, la sente pense entre deux pierriers et atteint la crête à 100m au sud de la croix, alt. 1338.

Le point culminant, 1340m, est situé à 250m au nord de la croix, cairn.

Descente

  • Balisage jaune/rouge jusqu’au col de Lachaud
  • En rouge sur fichier kml

Descendre la crête vers le sud, droite en regardant le val du Lez.

À la cote 1151, remonter à la cote 1184 et atteindre la balise de la Grille alt. 1140m.

Prendre à gauche, est, direction col de Lachaud 1,3km.

Atteindre la cote 1133. Un piquet indique la descente en passant sous un rocher.

Sente raide et étroite jusqu’à l’altitude 1000m env.

Au niveau d’un petit plateau, la sente passe en versant Combe de Sauve, à droite de la crête.

Franchir un portillon de clôture et atteindre le col de Lachaud, balise.

Descendre la piste à gauche, nord, direction les Favières 1,2km et Teyssières 2,1 km.

À la balise des Favières, au fond du val, prendre à droite, est, direction Teyssières 0,9km.

Atteindre le vieux village, franchir le Lez et remonter au parking randonneurs.

Tour du Château de Coucourdet

  • Distance : 7 km du Vieux Village au Vieux Village
  • Dénivelée : 480 m
  • Horaire : environ 2h30
  • Difficulté : facile
  • Balisage : jaune
  • En jaune puis rouge sur fichier kml

Du col de Coucourdet, descendre le large chemin en face, sud, direction les Favières (dist. : 2,4km).

À la balise des Favières, continuer tout droit, est, direction Teyssières 0,9km.

Détails de la sortie du 02/08/2019

Ce devait être une petite balade, ma compagne aimant bien la montagne si ce n’est pas trop long et s’il ne faut pas se lever aux aurores.

Avec 8km et 530m de D+, le tour du Château de Coucourdet répondait au "cahier des charges…"

Nous avons même réussi à ne pas partir trop tard : 8h30.

Le col de Coucourdet est atteint à 10h00, un petit rythme qui s’explique par la beauté du paysage, la flore inhabituelle pour nous et les regards admiratifs vers la longue échine de la Lance, ses falaises striées de couloirs, ses ravins…

En quelques minutes nous sommes au sommet du Château. Pas de ruines visibles, petite vue sur le Cougoir et grande vue sur la Lance.

Elle est belle, elle est attirante, je l’ai déjà gravie deux fois, dont une au siècle dernier, je ne peux résister, je vais monter !

Ma grand-mère ne connaissait que deux montagnes, le Ventoux et la Lance. Quand elle voyait de la neige au sommet de la Lance, elle savait qu’il était temps de sortir les bouillottes pour l’hiver.

Au col je préviens ma compagne, j’en ai pour 2h00 aller-retour, et lui conseille de m’attendre ou de redescendre au village.
« Non, je viens ! » me dit-elle. Il est vrai qu’en Drôme il y a des loups et nous en avons beaucoup parlé en raison de notre surprise de n’avoir pas vu de moutons dans les alpages, et donc absence de patous. Je la soupçonne de ne pas être rassurée à l’idée de rester seule dans ces lieux...

Fort bien ! Il est 10h25, en montant doucement nous serons au sommet à midi.

Montée raide par une trace plus qu’une sente. Le balisage abondant permet de ne pas s’égarer dans l’inextricable végétation provençale. Un léger vent du nord amène une fraicheur bienvenue.

Après un passage sous un hêtre pluricentenaire nous passons entre deux pierriers raides et remontons un ultime couloir garni de lavandes sauvages.

Nous atteignons la crête à 11h25. Il faut sortir le coupe-vent. Le vent ne permet pas de sentir la fragrance des lavandes sauvages. Avec les joubardes ce sont les seules fleurs de ces lieux grillés par la canicule.

Les clôtures sont à l’abandon, pas de troupeaux dans cet alpage et ce, semble-t-il, depuis plusieurs années.

L’atmosphère n’est pas très limpide. Tout en bas, à l’ouest, le Tricastin se perd dans les contreforts brumeux du massif Central.

Troisième ascension de la Lance, la première en été.
La vue sur les plaines me rappelle celle du sommet du Ventoux, sans les voitures et sans les touristes... Nous ne verrons que cinq autres randonneurs.

Nous montons à la croix puis au point culminant. Les préalpes sont visibles, les Alpes sont sous de gros nuages, un orage ne sera pas à exclure.

Après une petite pause à midi pile nous redescendons. Nous préférons éviter la descente du raide versant est et passons par le col de Lachaud.

Dernière modification : 17 août 2019
Montagne de la Lance (1340m) par la Combe de Sauve

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 2 août

Topo publié le 15 août

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !