Cheval Blanc (2323m) & Moure Frey (2282m) par les crêtes, en boucle par Château-Garnier

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
2100m
Durée :
1 jour

Des points de vue presque partout : normal, voici un long itinéraire qui se déroule principalement en crête. C'est beau et sauvage !

La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Accès

Le départ s’effectue de Château-Garnier, hameau après Thorame-Basse sur la RD2. Entre La Bâtie et Château-Garnier se trouve sur une butte la chapelle Saint-Thomas. Se garer sur les places devant le cimetière. Le départ se fait par la piste forestière partant vers l’Est-Sud-Est.

Précisions sur la difficulté

Alors bon, au niveau de la difficulté, on retrouve les classiques de ce genre d’itinéraire long et (parfois) hors sentier :

  • dénivelé assez important, avec des hauts et des bas un peu "casse-pattes"
  • recherche d’itinéraire assez facile en crête, mais attention car parfois le cheminement n’est pas large,
  • prudence sur l’ensemble des crêtes,
  • descente pentue en face Ouest de Coste Longue,
  • cheminement délicat à travers le ravin des Bessons,
  • recherche d’itinéraire dans la végétation buissonnante et progression parfois peu commode dans cette même végétation.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3541 OT "Annot - Saint André les Alpes"
  • Altitude minimum : 1100 m environ (chapelle Saint-Thomas)
  • Altitudes maximales : Cheval Blanc, 2323 m, Moure Frey 2282 m
  • Distance : environ 25 km
  • Horaires : comptez entre 8 et 10 h
  • Balisage : rouge/jaune du GR du Tour du Pays du Haut Verdon Sud jusqu’au sommet du Cheval Blanc (faut parfois le chercher sur la crête), sinon des cairns, des drailles, et vers la fin une absence de sentier ou un sentier qui disparaît sous la végétation envahissante
  • Période : sortie qui s’envisage à pied sec selon les conditions d’enneigements de l’hiver en cours, on va dire de juin à novembre mais ça peut devenir compliqué notamment sur les crêtes avec de la neige et/ou de la glace (on chemine un bon moment au-dessus de 2000 mètres)

Itinéraire

On commence classiquement pour aller chercher le sommet du Cheval Blanc, c’est à dire par le GR de Pays du Tour du Haut Verdon Sud : début par la piste forestière, puis panneau indicateur vers le Nord. Traversée d’un champ, puis forêt de pins avec une montée dans le versant Est du Bélap. Grimpette sur la Saule entre prairie et bois, on gagne le petit col aux environs du point coté 1485 avec le croisement de la piste, puis cela remonte sur la première crête du bois de Favier.

150 mètres de dénivelé plus haut, laisser le sentier à droite partant vers la cabane du Cheval Blanc, et s’engager sur la (longue) crête de la montagne de Tournon grimpant vers l’Ouest. On croise une cabane à sel à main gauche. Nous voilà déjà à plus de 2000 mètres d’altitude. On bifurque vers le Nord, toujours sur la crête et sur le GR dont les marques se font plus rares, mais bon, la direction est évidente.

On commence à faire les montagnes russes, et on aperçoit le cylindre de béton de l’observatoire du sommet au bout de la crête. Arrivé à ce dernier, profitez de la vue et soufflez un peu, car la suite n’est pas piquée des hannetons :)

Là, il n’y a plus que des cairns pour vous guider et on va continuer à suivre les méandres de la crête, en faisant attention aux descentes à aborder avec précaution dans les mottes d’herbes/pierres/terre plus ou moins meubles. Évitez les descentes inutiles au fond des vallons et préférez les traversées de niveau. Restez bien en versant Sud jusqu’au bout de la crête (les versants Nord sont plus escarpés). On passe ainsi plusieurs éminences, la Mulatière (avec sa croix commémorant le crash du Douglass Dakota IV en janvier 1948), le Paluet, et d’autres sans nom, jusqu’à la descente au Col de Talon.

De là, on monte toujours sur cette même crête, couper un peu vers l’Est puis le Sud (évitant ainsi de grimper sur la montagne de Lachen) pour gagner la crête vers le Sud qui nous emmène vers le Moure Frey. Deux jolies antécimes seront à franchir avant d’atteindre ce dernier sommet (enfin presque dernier, voir plus loin^^).

Là on va descendre toujours le long de la crête vers le Sud. La balise au point coté 1968 va servir de repère pour quitter la crête et filer dans le vallon, mais vous pouvez couper avant. L’idée est de descendre vers l’Ouest avant d’être bloqué par les roubines du ravin du...merdelique, au nom assez évocateur. J’ai suivi un talweg à sec jusqu’à ce qu’il conflue avec un second. Vous pouvez rejoindre la rive droite du ravin des Bessons comme moi mais il faudra retraverser (le fond du ravin est assez escarpé avec peu d’endroits faciles pour rejoindre l’autre rive), ou vous pouvez rester en rive gauche.

On va ici naviguer sous la crête en versant Est, il y a un semblant de chemin et même une bonne longueur de câble servant de main courante. Aux alentours du point coté 1466, vous trouverez à main droite une ouverture dans le rocher. Passez ce mini-tunnel (moins de 10 mètres, pas besoin de lampe) et de l’autre côté, la sente se poursuit en versant Ouest.

À partir de ce point, la végétation devient très buissonnante et le sentier disparaît presque sous les pins et les genêts, mais elle existe. On file toujours sur la crête, petite clairière au niveau du Col de Villaron, puis (enfin !) le dernier sommet, celui du Villaron, qui s’atteint après une pente raisonnable et courte.

Là il n’y a plus d’arbres ni de broussailles. Tracer à travers les genêts (brûlés lors de mon passage, donc pas vraiment gênants) dans la belle descente du versant Sud du Villaron en tirant vers la droite, en s’écartant de Château-Garnier pour viser l’Adrechon et sa bâtisse en bord de piste.

Emprunter ensuite les pistes entre les champs qui permettent de regagner la chapelle Saint Thomas.

Dernière modification : 16 mai 2018
Cheval Blanc (2323m) en Haute-Provence

La carte du topo « Cheval Blanc (2323m) & Moure Frey (2282m) par les crêtes, en boucle par Château-Garnier »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Cheval Blanc (2323m) & Moure Frey (2282m) par les crêtes, en boucle par Château-Garnier »

au sommet de la Saule quelques mélèzes en montant sur la crête de Favier regard arrière sur la crête menant au Cheval Blanc il reste encore quelques kilomètres sur le fil :) regard arrière. Pas encore beaucoup de neige... Je ne suis pas calé sur ces montagnes, mais je dirais à gauche le Couard et à droite le Cucuyon la longue crête l’observatoire est encore loin... ...le voilà d’un peu plus près la suite des réjouissances :) de rares plaques de neige soufflée, mais une couche blanche qui peut rapidement devenir problématique sur ces crêtes exposées La Mulatière en vue, où il est intéressant de rester de niveau avant de remonter Regard arrière sur le Cheval Blanc Cairn et débris sur la crête... ...et la croix commémorant le crash la longue crête de Paluet celle-ci est parsemée de quelques épines rocheuses. Au fond à gauche, la montagne de Boules le Col de Talon regard arrière deux sommets mineurs marqués par un cairn... ...avant de parvenir jusqu’au Moure Frey le début de la longue descente dans la prairie au niveau du ravin des Bessons, à droite de l’image le versant à descendre pour rejoindre le ravin vue arrière sur le ravin en suivant bien la maigre sente, vous trouverez cette main courante... ...peu après, on tombe sur l’ouverture dans le rocher... ...pour déboucher sur l’autre versant de la crête ...avec une belle vue. Notez les broussailles abondantes, la sente se cache au milieu ! la dernière pente en face Sud du Villaron, avec la vue sur Château-Garnier