Cima di Nasta (3108m)

Difficulté :
Alpinisme F
Dénivelé :
1650m
Durée :
1 jour
La carte

Auteurs : , (Avertissements et Droits d'auteur)

L'ascension minérale et sportive de la superbe cime italienne di Nasta, proche voisine de l'Argentera, qui domine de 700 mètres le refuge Remondino.

Accès

Rejoindre Saint Martin Vésubie dans les Alpes Maritimes
Traverser le village et à la sortie de celui-ci, prendre la route du Boréon en face.
Arrivé au lac du Boréon et devant le Grand Hôtel, continuer sur 200 mètres et tourner à gauche en direction du Col de Salèse.
Se garer un peu plus haut et sur la droite au niveau de la balise 370 (autre route bétonnée partant sur la droite).

Précisions sur la difficulté

  • Traversée d’éboulis désagréables.
  • Escalade facile mais engagée (pas de II et III) pour l’ascension finale en face Nord-Est qui nécessite l’absence de vertige.
  • Encordement recommandé pour les personnes non habituées à ce genre d’escalade rocheuse

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3741 OT "Vallée de la Vésubie"
  • Carte IGC : 113 - Parco Naturale Alpi Maritime - Entracque - Valdieri (Italie)
  • Altitude minimum : 1497m
  • Altitude maximum : 3108m
  • Distance : environ 15km pour le sommet au départ du Boréon (balise 370)
  • Horaires : compter entre 4h00 et 5h30
  • Balisage en France : G.R jusqu’à la balise 377 - couleur jaune jusqu’à la vacherie des Erps et bon sentier cairné jusqu’au Col Guilié
  • Balisage en Italie : nombreux cairns et marques à la peinture rouge jusqu’au sommet de la Nasta.
  • Matériel spécifique : encordement éventuel, casque obligatoire.

Itinéraire

Plusieurs possibilités pour accéder à ce sommet :

  • Départ de France : Il s’agit de débuter l’ascension à partir de la balise n°370 du Boréon au dessus de Saint Martin-Vésubie, et de passer côté Italie par le Col Guilié (2639m), ce qui cumule 1650m de dénivelé jusqu’au sommet de la Nasta. L’aller-retour est possible, mais fastidieux, il est donc conseillé de passer une nuit au Refuge Remondino (2430m), ce qui nécessite une descente depuis le sommet, d’environ 700m D- vers celui-ci, et une remontée de 350m D+, le lendemain afin de reprendre l’itinéraire vers le Col de Guilié pour rejoindre le Boréon.
  • Départ d’Italie : rejoindre la Valle Gesso de la Valletta et aller jusqu’à son terminus en voiture, Piano Della Casa del Rey (1762m) pour rejoindre le Refuge Remondino (2430m). On peut alors enchaîner l’ascension de la Nasta le même jour, ou passer une nuit en refuge, afin de diviser le dénivelé par deux. (658m de dénivelé du refuge au sommet de la Nasta).

L’option choisie par l’auteur : nous avons effectué la montée par la France et le Col Guilié, et avons gravi la Nasta le premier jour (1650m D+), avant de descendre au Refuge Remondino (2430m) et d’y passer la nuit. Le lendemain, nous avons remonté les 350m de dénivelé et avons ajouté un peu moins de 300 mètres d’ascension afin de gravir la Cima Del Baus (3067m), voisine de la Nasta. Puis nous sommes rentrés au Boréon.

L’ascension directe du Boréon

De la balise n°370, monter sur la route bitumée qui passe à gauche du gîte du Boréon, et rejoindre, par un bon sentier boisé les balises 371 puis 377 par le G.R52.

Laisser alors le GR52 à droite, et monter à gauche en direction de la Vacherie des Erps afin de rejoindre la balise 378.

De là, ignorer les sentiers balisés à droite et à gauche et emprunter le bon sentier en face (nord) afin remonter le Vallon des Erps par une zone boisée qui rejoint plus haut deux grands replats.

Ce sentier orienté plein nord, longe à main droite, l’immense barrière rocheuse constituée des Mont Pélago (2768m), de ses Caires Nègres (2745m) et de la Cime de Baisssette (2822m), il permet d’atteindre le Col Guilié (2639m) par lequel on pénètre en territoire italien.

Du col, monter légèrement Nord-Est afin de prendre la direction du Refuge Remondino et du Passo Brocan (panneaux).

Suivre alors, dans une orientation Nord, les grandes marques à la peinture rouge de nos amis italiens et les nombreux cairns présents sur le parcours qui longe une autre immense barrière rocheuse à main droite.

Il s’agit des contreforts des Cime Guilié (2999m), Brocan (3054m), puis de celle du Bastione (3047m).

Dépassez la bifurcation vers le Passo Del Brocan (panneaux) située entre les deux dernières cimes citées.

Une dizaine de minutes après être passé sous le Bastione, bifurquer légèrement Nord-Est en direction du Lac de Nasta (2800m), dans une zone constituée de grandes dalles et de gros éboulis.

Ce lac, de toute beauté, est niché dans un cirque rocheux dominé par la Cima Di Nasta (3108m) au Nord et celle Del Baus (3067m) à l’Est.

Contourner le lac par la gauche et viser l’évident couloir à droite de la base rocheuse de la Nasta qui mène au Col de la Forchetta (3016m).

Le pied de ce couloir se gagne par la gauche, en suivant les nombreux marquages à la peinture rouge et se remonte plus facilement qu’il n’y paraît.

Arrivé au Col de la Forchetta, on aperçoit l’impressionnante Cime sud de l’Argentera (point culminant du massif Mercantour/Argentera) et par temps clair, la Plaine du Pô et la ville italienne de Cuneo.

Du col, bifurquer à gauche sur une bonne vire et suivre les nombreux marquages à la peinture rouge.

On débute alors l’escalade rocheuse et engagée du bastion sommital par un pas de III assez délicat, puis par plusieurs passages dans des couloirs étroits en bon rocher (pas de II).

  • Le cheminement reste ludique et pas difficile techniquement, il est quand même conseillé d’encorder les personnes non habituées à ce genre de progression.

L’orientation globale de l’ascension finale est dirigée vers l’Ouest et se termine par une petite vire permettant de rejoindre la brèche située entre les deux sommets de la Nasta, d’altitude presque identique et ornés tous deux d’une belle croix.

Partir néanmoins, à droite de la brèche afin d’atteindre le sommet nord qui me semble être le plus haut.

  • Rejoindre le sommet sud est très facile, ne prend que deux minutes et permet d’avoir un point de vue plus large au sud

La vue est immense : la Cime Sud de l’Argentera (3297m), juste en face, domine au Nord.
Le Mont Viso (3841m) paraît tout petit à gauche de celle-ci, le Monte Matto (3097m) est juste à côté .

A l’ouest, la frontière franco-italienne est constituée des Cimes des Bresses, de Tavel, du Malinvern, et l’on peut facilement apercevoir la Pointe Giegn (2888m) juste derrière.

Au Sud, Cime Del Baus, Bastione, Brocan, Guilié et Tête de la Ruine sont en enfilade.

On aperçoit la Mer, la côte d’azur, et même... la Corse !!!

Au sud-ouest le triptyque des 3000m de la Haute Vésubie est bien visible : Clapier - Malédie - Gélas.

A l’est c’est l’Italie et la pleine du .

Descente

Par le même itinéraire jusqu’au Lac de Nasta, puis vers le Refuge Remondino, ou le Col Guillié en fonction de l’Option choisie.

Dernière modification : 12 août 2018
Argentera, cime Sud (3297m) par le col Guilié

La carte du topo « Cima di Nasta (3108m) »

Ouvrir en grand !
Periode de turbulences en matière de cartographie (voir actu) !
Si la carte ci-dessous vous parait un peu palichonne, nous vous invitons à la consulter sur OpenStreetMap

Chargement de la carte en cours