Cime Guilié (2999m), diagonale nord-ouest

Difficulté :
Alpinisme F
Dénivelé :
1520m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une voie facile cachée dans l'austère et sombre face nord-ouest. Rocher demandant de l'attention mais sublime !

Accès

De Nice, remonter la vallée de la Vésubie jusqu’au bout. Prendre à gauche (route du col de Salèse) juste après le Parc Alpha et garer sa voiture près du gite d’étape.

Précisions sur la difficulté

  • Cotation : F (2b au plus simple par les vires en versant nord-ouest)
  • Engagement : II (longue course combinée avec un terrain à chamois)
  • Longue approche : être en grande forme pour la pente sommitale qui demande beaucoup d’attention)

Les infos essentielles

  • Carte IGN IGN TOP25 3741 OT
  • Altitude minimum : 1500m
  • Altitude maximum : 2999m
  • Période : en été
De la Cima di Nasta (3108m) à la Cima del Baus (3067m) par les arêtes

Itinéraire

  • Du Boréon au Col Guilié

Du Gîte du Boréon, on continue de remonter la piste cimentée. Après les derniers chalets, le sentier démarre directement en forêt, il y aura bientôt une bifurcation : prendre à gauche vers la Vacrie de Erps et remonter ainsi le Vallon des Erps. La forêt s’éclaircit ensuite pour arriver à une bifurcation indiquant : Refuge de la Cougourde vers la droite et Col de Cerise vers la gauche (balise 378). Ici il faut continuer tout droit, le sentier est bien apparent.

On remonte ainsi toute la vallée, au delà du Cayre des Erps (2504m), le sentier est moins marqué et on le perdra assez facilement si l’on n’est pas attentif, mais ce n’est pas grave car il suffit de progresser plus ou moins le long du ruisseau jusqu’à ce que l’on aperçoive en haut les Cols du Mercantour et Guilié séparés par un petit sommet bien triangulaire.

On visera le Col Guilié, le plus à l’est (à droite en montant donc) en suivant les petits cairns.

  • Du Col Guillé au pied de la voie

Du Col Guilié, monter en suivant les traces rouges vers le point haut de la crête où beaucoup d’emplacements de bivouac sont aménagés.

Redescendre une dizaine de mètres puis quitter le sentier pour se diriger vers la droite jusque sous la face ouest de Guilié.

En gros, suivre la voie normale française du Brocan jusqu’au pied du couloir.

  • La face nord-ouest de Guilié

Il faudra prendre à droite au pied du couloir, dans des dalles peu raides mais un terrain bien pourri.

Viser la diagonale caractéristique de cette face (qui la raye en deux).

Une escalade facile (2b max.) mais demandant de l’attention permet d’atteindre la rampe.

Du bas de la rampe, 2 options :

  • Prendre la rampe intégralement : F+, Monter sans rechercher le meilleur passage au cente de la rampe, au milieu de la voie, des gros blocs sont présents et compliquent la tâche. Négocier directement ces blocs et par du 2c rejoindre l’arête au-dessus.
  • Grimper directement sur l’arête : PD, du 2c généralement avec un passage en 3a/b sur l’arête pour passer le gendarme. Derrière le gendarme on atteint le point d’arrivée de la 1ère option.

De la brèche grimper à gauche de l’arête par des passages de 2b et rejoindre le sommet directement.

Point de vue de la cime Guilié

Par temps clair, la vue est immense, même si, barrée au nord par les cimes italiennes : Brocan et Del Baus et à l’est par les pointes de la Ruine.

Le retour

Il se fait par la voie normale puis au choix soit par le Vallon Sangué ou soit par le Vallon des Erps

Remarques

Les photos de l’approche sont disponibles dans le topo de la Traversée Nasta > Baus

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Cime Guilié (2999m), diagonale nord-ouest »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Cime Guilié (2999m), diagonale nord-ouest »

Traversée vers la face nord-ouest dans les dalles Là voilà ! Brocan dans le rétro Des passages délicats (3a) vers l'arête Depuis l'arête, rétro sur la combe Une arête qui se parcourt intégralement (AD entre brocan et Guillé) Montée finale dans les gros blocs Sommet de Guilié