Cime Guilié (2999m) en boucle par les vallons des Erps, Baissette et Sangué

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1500m
Durée :
1 jour

Le point culminant du secteur du Boréon dans le Parc National du Mercantour, auquel il ne manque qu'un petit mètre...

Accès

Village de Saint Martin Vésubie.

Traverser le village et à la sortie de celui-ci, prendre la route du Boréon en face.

Arrivé au lac du Boréon et devant le Grand Hôtel, continuer sur 200 mètres et tourner à gauche en direction du Col de Salèse.

Se garer un peu plus haut et sur la droite au niveau de la balise 370 (autre route bétonnée partant sur la droite).

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Informations

  • Carte : IGN TOP25 3741 OT - VALLEE DE LA VESUBIE
  • Départ : Le Boréon - balise n°370 (1520m)
  • Dénivelé cumulé : 1500m env.
  • Distance : 16km env.
  • Temps de montée : 3h30/4h30
  • Durée totale de la randonnée : entre 7h00 et 8h00

Itinéraire

De la balise 370, remonter la petite route goudronnée dirigée vers le nord-est jusqu’à la balise 371.

Celle-ci longe plusieurs maisons individuelles et devient "sentier".

On rejoint ensuite la balise 377 (panneaux).

Prendre la direction de la Vacherie des Erps en face.

Lorsqu’on rejoint la balise 378 (panneaux), prendre en face plein nord, entrer dans le Vallon des Erps et suivre la sente évidente qui monte dans l’alpage.

Le sentier prend de la hauteur et remonte à gauche des impressionnants contreforts rocheux des Mont Pélago (2768m) et autres Caires Nègres du Pélago (2741m).

Vers l’altitude 2460m, alors qu’on aperçoit le Col du Mercantour et que l’on devine le Col Guilié, tous deux situés respectivement à gauche et à droite d’un caïre central (photo n°4), bifurquer plein est sur une sente assez pentue et qui traverse plusieurs zones d’éboulis.

Celle-ci nous amène aux Col et Lac de Baissette situés juste au nord de l’impressionnante Cime du même nom (2822m).

Là, prendre plein nord et monter sur l’arrête (petite escalade facile).

On prend rapidement de la hauteur dans une zone devenue très minérale et on commence à dominer les Lacs de Baissette et sa cime.

On rejoint, le lac Guilié (env. 35mn) et on aperçoit aisément la cime du même nom (objectif du jour).

Contourner le Lac Guilié par la gauche et remonter le bastion sommital de la Cime Guilié par une sente bien marquée jusqu’à sa croix sommitale (env. 15mn).

Par temps clair, la vue est immense, même si, barrée au nord par les cimes italiennes : Brocan et Del Baus et à l’est par les pointes de la Ruine.

Descente

Faire demi-tour et revenir au lacs Guilié puis Baissette.

S’engouffrer ensuite, à gauche de la Cime de Baissette (sud-est) dans le Vallon de Baissette en longeant son torrent.

Rejoindre ensuite le Vallon Sangué vers l’altitude 2292m au niveau de la jonction du torrent de Baissette et de celui qui descend directement des Lacs bessons (nord-est).

Poursuivre la descente sur une bonne sente qui entre dans une zone plus boisée et qui rejoint le balise 424 (panneaux).

Laisser la direction du refuge de Cougourde (gauche / nord-est) et prendre à droite (sud-ouest) le bon sentier du G.R 54 jusqu’au Lac du Boréon qui nous ramène au bout de plusieurs heures à la balise de départ (n°370).

Dernière modification : 12 août 2018
Cime de l’Agnel (2927m)

A propos

Auteurs de ce topo : , ,

Topo publié le 13 septembre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Un habitué du MercantourLe 29 juillet 2017 à 09h11

    Sur la photo 23, une erreur : le sommet indiqué comme étant le Baus est en fait le Bastione, qui se situe entre le Brocan au S et le sommet de 2974m non nommé sur IGN, avant le Baus au N.
    Cordialement.

  • par Le 22 août à 20h16

    Attention à l’enneigement, prévoir l’équipement au cas ou, je n’ai pu monter au sommet à cause de la présence de trop nombreux névés et ce dès le lac de Baissette. Je suis pourtant parti fin juillet.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !