Cime de Chamineye (2921m), Couloir Ouest

Difficulté :
Alpinisme AD
Dénivelé :
1250m
Durée :
1 jour

Le beau couloir charismatique de la face ouest du Chamineye, séparant les sommets sud et nord. – Auteur :

Accès

De Nice, remonter la vallée du Var jusqu’à Plan du Var puis direction vallée de la Vésubie (Lantosque/Roquebilière).

Au niveau de Roquebillière, aller au village de Belvédère puis la route de la Gordolasque jusqu’au parking du Countet.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Informations Pratiques

  • Altitude départ : 1690m
  • Altitude arrivée : 2921m
  • Période : De décembre à mai, quand il y a de la neige dans le couloir
  • Pente : 40° en moyenne avec passages à 45-47° sur la fin.
  • Cotations : PD+/AD-.

Du Pont du Countet au Refuge de Nice

Du Pont du Countet (1690m), prendre le sentier le long du Vallon de la Gordolasque, au bout de 10 minutes on arrive à un croisement avec à droite le sentier passant par le Mur des Italiens et à gauche un sentier un peu plus direct passant en rive droite du torrent.

Prendre le sentier de gauche (terrain moins escarpé) car plus rapide. Il s’élève par une pente douce en lacets puis se faufile entre les grandes dalles inclinées du verrou. Un petit passage sur une dalle de 10m en diagonale et très facile.

On atteint rapidement le 1er replat (2000m environ). Suivre le sentier qui prend maintenant un grand couloir de 100m.

Puis on arrive vers 2120m à un replat d’où l’on aperçoit le Barrage du Lac de la Fous. On suit le sentier facilement jusqu’au barrage puis on longe le Lac sur quelques centaines de mètres.

On accède au Refuge par un ressaut assez raide.

  • Du Refuge de Nice au Lac Niré

Du Refuge de Nice, suivre le GR52 qui s’enfonce dans le haut vallon de Niré.

Quelques mètres plus haut, on arrive au pied d’un vallon escarpé : c’est le Vallon de la Fous, il faut le laisser et continuer sur le GR.

Sur le ressaut suivant, le terrain est particulièrement escarpé mais un bon sentier permet de monter sans problème. On arrive donc rapidement au Lac Niré (2353m).

  • Du Lac Niré au sommet

Traverser la grande combe plate de Niré jusqu’aux Lacs Supérieurs de Niré (2400m).

Monter ensuite à gauche dans un grand cône herbeux (ou neigeux suivant la période), le grimper jusqu’aux pied des barres supérieures et prendre une espèce de large vire inclinée sur la droite et rester dans cette lignée jusqu’à atteindre le Vallon de Chamineye.

Dans la combe, traverser franchement à droite pour atteindre le cône neigeux du couloir ouest.

Remonter ensuite le grand couloir ouest, pente moyenne de 40° avec un bon 45° sur le haut, 2 passages mixte possibles suivant la période.

On rejoint la brèche entre les 2 sommets.

Prendre à droite dans la face neigeuse un couloir de droite à gauche menant au sommet.

Point de vue

Un excellent panorama vous attend au sommet sud, on voit à peu près tout le Mercantour, en particulier les trois 3000 vésubiens alignés ! On peut voir aussi le Viso et la Suisse, au loin

La descente

Par le couloir ouest

  • Par la voie normale : Du sommet désescalader un bout de l’arête sud-est puis rejoindre un couloir mixte herbo-neigeux à 45°, le descendre puis rejoindre la face sud pas très inclinée. Descendre jusqu’à la Baisse Montolivo puis tirer à droite dans un large couloir qui descend jusqu’à la Combe de Niré (2400m). Pente à 35° en moyenne.

Impressions personnelles

  • Magnifique couloir à faire en neige, pas trop difficile s’il est en condition, comme ce jour-là, pas très long non plus.
  • Dormir au Refuge d’hiver de Nice est conseillé, la neige transforme vite et reste très longtemps dans la Combe de Niré (névés jusqu’en septembre !!) et permet de couper la course en deux.

Vidéo

Dernière modification : 16 mai 2018
Cime de Chamineye (2921m) en traversée avec la Cime Montolivo (2794m)

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Altitude Sans Frontière

Jeune passionné de 18 ans, à 1000% de sports montagne & nature ! J'ai découvert la montagne à 14 ans, avec mon père. "La Montagne ça vous gagne" se confirme pour mon cas puisque je suis de plus en plus mordu… Arpentant tous les terrains en toutes saisons, on ne peut plus s'en passer. Une belle addiction ! Je suis un amateur de sommets oubliés ou très peu fréquentés (tout ce qui touche au (...)

Topo publié le 24 avril 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 26 avril 2017 à 08h38

    Pwaaa ca envoi ! très beau finish. Vous vous reposez quand ?

    J’ai monté qu’une fois dans du 45°- 50° en neige (Brèche de Tuquerouye), en survêt, sans guêtres, sans chaussures étanches et avec des crampons à verglas (10€ à inter). Ca compte comme du 60° du coup ?...
    Encore Bravo

  • par Le 26 avril 2017 à 18h45

    tu est fou

  • par Le 26 avril 2017 à 18h48

    si tu veut faire un beau couloir, samedi on fait le couloir Nord de la courbe, si tu veut t’y coller prévient moi (sous réserve de bonne condition)surtout qu’il à neiger

  • par Le 26 avril 2017 à 18h52

    Il fallait bien commencer la montagne d’une manière, certes n’importe comment... J’ai beaucoup appris depuis.

  • par Le 26 avril 2017 à 19h05

    Ok, il a pas mal neigé oui. Merci pour l’invit’, mais j’ai un peu de mal avec la neige fraiche et surement lourde. Pour monter dans du 40 le WE dernier en neige en ramollissement j’ai déjà du prendre sur moi. Un mauvais souvenir d’avalanche sans conséquence physique ... je me soigne petit à petit.
    J’espère (sous conditions) samedi faire la face sud du Bure et les Grottes, projet que j’avais switché au dernier moment le we dernier pour Rubren/Malacoste.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !