Cime de Roccassièra (1501m) par Calençon, Vallée de la Vésubie

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1200m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Cette cime représentative de l'arrière-pays niçois, qui peut s'atteindre par plusieurs itinéraires, offre un superbe panorama entre la mer Méditerranée et le massif du Mercantour.

Accès

En arrivant de Nice, prendre la RD6202 jusqu’à Plan du Var. Prendre à la sortie du village au rond-point à droite en direction de la vallée de la Vésubie par la D2265. Juste avant d’arriver à Saint-Jean-la-Rivière, tourner par l’épingle à droite sur la RD19 vers Duranus. S’arrêter sur le bas-côté de la route au niveau du hameau de Calençon, à la hauteur du Vallon de l’Imberguet et de la balise n°122a située sur le bord gauche de la route.

Itinéraire

La sortie en quelques chiffres :

  • Carte : IGN TOP 25 n°3741 ET "Vallée de la Vésubie"
  • Distance : environ 12 kilomètres en tout. Sentier en aller-retour jusqu’au Col de l’Autaret, puis boucle pour la cime
  • Altitude de départ : Hameau de Calençon, 440m
  • Point culminant  : Cime de Roccassièra, 1501m
  • Temps de marche  : 5h30 hors temps de pauses.
  • Balisage : rectangles jaunes sur un sentier bien marqué, même si en cette période préhivernale la neige a parfois masqué la piste dans les combes en versant ubac
  • Période : Randonnée effectuée le 9 décembre 2012. Peut se dérouler "les pieds au sec" d’avril à décembre, selon l’arrivée des premières neiges

Le parcours :

Au départ de la balise n°122a en bord de route, le sentier bien indiqué va s’élever assez rudement parmi les chênes disséminés dans le flanc de ce vallon de Riméote orienté sud-ouest. Derrière nous à l’ouest on aperçoit déjà la Madone d’Utelle et son sanctuaire sur sa crête, tandis que la crête de Saint-Antoine est visible vers l’Est.

On parvient aux ruines de Riméote au milieu de cette première montée. Le sentier devient moins marqué, mais toujours aussi raide pour atteindre le replat du Collet de Boïèra à la balise n°123 où nous passons à côté d’un pylône EDF. De là, la vue est déjà bien dégagée sur les sommets de la Haute Vésubie, de la Madone de Fenestre et jusqu’aux Merveilles et Turini, ce point de vue étant "coupé en deux" par le sommet triangulaire de la Cime de Bonvillars.

Le chemin quasiment de niveau conduit jusqu’à la baisse de Briquet. L’ascension reprend dès la balise dépassée. On se retrouve dans l’ombre d’un versant ubac où les conifères prédominent. Le sentier grimpe entre les arbres et décrit quelques passages dans de petits pierriers. On franchit un court ressaut rocheux (possibilité d’en suivre la crête ou de la contourner) avant de déboucher sur le large replat du Col de l’Autaret à la balise n°448. De là on distingue nettement les 200 mètres de dénivelé qu’il reste à gravir pour atteindre la cime de calcaire morcelé. Au nord se découvrent les sommets frontaliers vers la Vésubie, la silhouette élancée du Mont Mounier émerge à l’ouest depuis la ligne du replat. Au sud s’étale le vallon de Contes avec le Férion qui borde son flanc ouest et le regard porte jusqu’à la mer.

Emprunter le sentier montant de droite à la balise (le sentier de gauche est celui par lequel nous arriverons au terme de notre boucle autour du sommet). Le chemin s’engage à travers une nouvelle portion de forêt sur la crête pour gagner la cime. Celle-ci est défendue par quelques ressauts rocheux aisés à franchir. On débouche sur la crête au point côté 1494 sur la carte. Devant nous vers le nord se profilent les arêtes de Roccassièra, individualisées en deux ou trois blocs de pierres, fragmentées à tel point qu’on a du mal à distinguer la cime. Une borne est là pour nous aider à la matérialiser. La vue depuis l’un de ces promontoires rocheux est superbe, malgré l’altitude modeste de la cime.

Franchir les arêtes successives en s’aidant un peu des mains, toujours en suivant le sentier bien marqué qui navigue entre les roches. Notre descente d’abord vers le nord va s’incurver vers le nord-est entre pins, petits pierriers et touffes d’arbustes. On rejoint le Col de Lobe et à sa hauteur la balise n°449.

S’engager sur le sentier de gauche qui, par une longue traversée légèrement vallonnée, va nous faire regagner le Col de l’Autaret par un versant qui hésite entre ombre et lumière, tout en profitant d’une belle vue sur les sommets environnants et le vallon de Peïra qui se trouve à main droite.

A partir du Col, retour par le même itinéraire qu’à la montée.

D’autres infos :

  • La randonnée décrite dans le site Randoxygène du CG06 en lien ici. Il me semble que le dénivelé indiqué par le Conseil Général (1060m) soit "un peu juste", car il y a quelques petites remontées sur l’itinéraire qui n’ont pas été prises en compte.
  • Présentation du village de Duranus et ses environs sur le site "Provenceweb", lien ici.
Dernière modification : 16 mai 2018
Mine de l’Eguisse (970m), Vallée de la Vésubie

La carte du topo « Cime de Roccassièra (1501m) par Calençon, Vallée de la Vésubie »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Cime de Roccassièra (1501m) par Calençon, Vallée de la Vésubie »

La crête de la Madone d'Utelle au départ La balise du départ sous les barres de l'Imberguet Chênes et genévriers Petits éboulis La crête de la Madone d'Utelle se dessine Les ruines de Riméote Une végétation accoutumée aux fortes chaleur de l'été, et au manque d'eau Collet d'Huesti et sanctuaire Les cimes enneigées vers La Colmiane La Cime de l'Autaret. Nous emprunterons le col éponyme dans le creux sur la gauche La Cime de Bonvillars qui partage les cimes du Mercantour en deux Sur la gauche, l'Argentera, sur la droite, le Gélas Premier replat après la rude montée Cette neige aura presque disparu lorsque je descendrai quelques heures plus tard Droit devant, la balise du collet et la montée qui se poursuit dans le vallon ubac pour rejoindre le Col de l'Autaret Le Collet de Boïèra Regard sur le sentier parcouru, avec le sanctuaire de la Madone d'Utelle, et le Mont Vial et ses antennes sur la gauche A l'ombre de la cime de l'Autaret, la neige commence à bien tenir Tête de Parabosquet, du sac de bécasse, Castel Ginesté et Brec d'Utelle En contrebas du sanctuaire, le village d'Utelle et au loin la crête du Mont Tournairet au-dessus des Granges de la Brasque Au Col de l'Autaret, vue sur la mer par le vallon de Contes. Mont Ours sur la gauche La balise du col avec le Brec d'Utelle en arrière-plan Ces cirrus seront les plus gros nuages vus dans le ciel pendant la sortie La crête de Roccassièra et à droite les marnes sur lesquelles s'engage le sentier à l'aller Balise à la fourche Les saisons hésitent encore... La vallée vers les villages de Coaraze et Bendejun, sur la droite la longue crête du Férion Dans la montée sur la crête Pins à crochets et pins cembro Le Brec d'Utelle et le Mounier couvert de neige Depuis la cime, un bon aperçu... ...des sommets du Mercantour... ...de la Vésubie à la Vallée des Merveilles L'arrière-pays Mentonnais et le plongeon vers la mer, un peu dans la brume... Des pins aux allures tourmentées Dans la descente de la Cime. Le col de Lobe est en bas à gauche sur la photo. La balise du Col de Lobe et le cheminement entre neige et sentier depuis le sommet La cime de Bonvillars vue d'un peu plus près Le sentier de retour au soleil... ...et lorsque le soleil n'atteint pas le sol Le Mounier à ras du replat au retour au Col de l'Autaret Dernier regard pour le sommet du jour...