Abonnez-vous à notre newsletter !

Cime de la Coche (2328m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1150m
Durée :
5h30

Ascension en Oisans, difficile, courte mais raide, d'une cime qui domine de plus de 1000m le Vénéon et le vallon de Lanchâtra et qui permet d'admirer quelques sommets mythiques comme la Roche de la Muzelle, l'Aiguille du Plat de la Selle ou la Tête de Lauranoure. – Auteur :

Accès

Du Bourg d’Oisans, en Isère, pénétrer par la D530 dans la vallée du Vénéon, passer le Bourg d’Arud et stationner sur le parking du Plan du Lac (1186m) situé à droite de la route.

Précisions sur la difficulté

  • Sentier escarpé et très raide à partir du hameau de Lanchâtra, équipé à deux endroits de mains courantes câblées afin de bien négocier des barres rocheuses.
  • Randonnée alpine réservée aux personnes ayant le pied sûr, non sujettes au vertige et ayant l’habitude de gravir des degrés de pente importants.
  • Bâtons recommandés pour cette course par la voie normale (montée en face sud-ouest par le pas de la Coche de Lanchâtra).
  • Piolet indispensable pour atteindre (ou descendre) le sommet par sa face est, dont la pente atteint par endroit les 50 degrés, et y ajouter éventuellement des petits crampons.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : TOP 25 - 3336 ET "Les Deux Alpes - Olan - Muzelle"
  • Altitude minimale : 1247 m
  • Altitude maximale : 2328 m
  • Distance : environ 10km
  • Horaires : comptez entre 5h00 et 6h00
  • Balisage : type PR / couleur jaune jusqu’au Col de la Coche Lanchâtra, puis hors sentier pour monter à la cime.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du parking du Plan du Lac, emprunter la longue passerelle qui franchit le Vénéon et suivre, à droite, la direction du village de Lanchâtra (panneaux).

Arrivé au village (1440m), le remonter et bifurquer à droite en direction du pas de la Coche de Lanchâtra, par son sentier escarpé.

Celui-ci s’enfonce dans les bois, puis en sort rapidement pour venir buter sur une première barre rocheuse.

Il longe celle-ci vers le nord et bifurque brusquement à l’est en proposant de négocier plusieurs ressauts rocheux où il faudra mettre les mains, puis un mur muni d’une main courante câblée.

  • Ce brusque changement de direction permet d’obtenir une impressionnante vue sur la Vallée du Vénéon, dominée à cet endroit par la majestueuse Aiguille du Plat de la Selle.

Plus haut, traverser à nouveau une zone boisée, puis une seconde barre rocheuse également équipée d’un câble et même de quelques barreaux métalliques de via-ferrata.

Le sentier redevient herbeux, mais reste toujours raide et finit par atteindre un grand replat herbeux (2090m) situé au pied de la face est de la Cime de la Coche.

  • Cette face est caractérisée par un grand plan incliné herbeux de pratiquement 250m qui mène directement au sommet et paraît relativement aisé pour l’atteindre... Il n’en est rien car ses pentes sont très raides et atteignent par endroit les 50 degrés.

Suivre le sentier balisé qui redescend légèrement vers le sud-ouest et contourne la cime de la Coche.

Celui-ci traverse un ravin abrupt et cet endroit peut poser problème car la trace du sentier est quelquefois usée, ravinée et précaire.

Le traverser avec une extrême prudence mais ne pas insister s’il n’est pas en condition.

  • Lors de la sortie de l’auteur, c’était le cas, et nous avons fait demi-tour pour finalement décider d’attaquer la face est et son grand plan incliné herbeux et extrêmement pentu (piolet obligatoire).

Poursuivre le sentier qui mène directement au pas de la Coche Lanchatra (2179m).

Là, suivre la large croupe herbeuse qui monte nord-est et permet d’atteindre relativement aisément le sommet de la Coche (2328m).

Descente :

  • Par le même itinéraire.
  • Pour les plus les plus courageux, par le plan incliné de la face est, avec une extrême concentration ET UN PIOLET.
Dernière modification : 6 juin 2019
Le Miroir des Fétoules

Sensibilisation

Pour une montagne plus propreLe milieu que vous allez traverser durant cette randonnée est fragile. Faites attention à la flore et ne dérangez pas la faune locale. Rapportez vos déchets chez vous et ramassez aussi ceux que vous trouverez. Vous soutiendrez ainsi le mouvement KeepTheMountainsClean

A propos

Auteur de ce topo :

Habitant les Bouches-du-Rhône et passionné de randonnée sportive depuis 2009, j'ai commencé logiquement à faire mes "armes" dans les magnifiques calanques de Marseille, puis j'ai étendu à la Provence, les Alpes et maintenant, tout simplement "la montagne", où qu'elle soit !!!

Randonnée réalisée le 1er juin

Topo publié le 6 juin

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 7 juin à 20h06

    Raide ! ca en à l’air oui.

  • par Le 7 juin à 23h30

    Un vrai mur, la face Est, nous n’avons pas eu le choix, le sentier permettant de contourner la cime et de rejoindre la pas de la coche était pratiquement impraticable et complètement raviné sur un passage d’environ 100 mètres, trop dangereux. Il sera sûrement réaménagé. Depuis le Pas de la Coche, la montée nord-est est assurément plus douce.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !