Cime des Collettes (1513m), Vallée de l’Estéron

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
550m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

La Vallée de l'Estéron, c'est la carte postale discrète et merveilleuse de la Provence. Il s'y cache des espaces restés sauvages, plantés de villages du midi authentiques et préservés, accrochés en belvédères orgueilleux au sommet d'éperons rocheux (Bonson, Gilette, Cuébris, Tourette du château, Pierrefeu, Sigale...) dominant la vallée où coule la rivière qui rejoint plus bas le Var. C'est le chant des cigales, les forêts de chênes, d'oliviers, de hêtres, de pins sylvestres, les arbustes piquants du houx, les vallons verdoyants et les crêtes arides, les clues et les blocs de calcaire au-dessus de nos têtes. Il existe une multitude d'itinéraires possibles dans ce décor préservé rattaché au Parc Naturel Régional des Préalpes d'Azur. Des sorties qui n'ont rien en commun avec d'haletantes courses en haute montagne certes, mais qui s'arpentent d'abord avec le cœur et les yeux...

Accès

Remonter la Vallée du Var depuis Nice. Au Pont Charles-Albert, traverser le fleuve et monter la RD17 jusqu’au village de Gilette. Continuer par la RD227 et la RD27 jusqu’au village de Toudon.

Itinéraire

La sortie en quelques points :

  • Carte : IGN n°3642 ET "Vallée de l’Estéron"
  • Distance : environ 10 kilomètres en boucle
  • Altitude de départ : village de Toudon 970m
  • Point culminant  : Cime des Collettes 1513m
  • Temps de marche : environ 3h30, hors pauses
  • Balisage : rectangle jaunes sur un sentier bien marqué

Et Dieu inventa le copier-coller

Bon, je n’ai pas trop envie de me fatiguer, alors zou : direct le lien avec la sortie décrite sur le site Randoxygène du Conseil Général des Alpes-Maritimes, ici même. Pfff, bon ok, je vais me fendre d’un petit commentaire personnel. N’empêche, concernant les livres édités par le CG06, je l’ai déjà dit il me semble pour un autre topo mais j’en profite pour le répéter ici, ils sont gratuits, très bien faits, disponibles dans tous les Offices du Tourisme du département et donnent de bonnes idées de sorties rando, canyoning, VTT, raquettes à neige... avis donc aux amateurs cherchant des choses à faire dans le 06 qui bougent un peu plus que le tricot et l’enfilage de perles.

Le parcours

Départ donc du lavoir à la balise n°61. Grimpette dans les ruelles du village pour émerger dans la verdure sous le regard austère de la cime de la Clappe. A la balise n°62, prendre le sentier de gauche (on remarquera que le chemin de droite est en fait notre itinéraire de retour, une fois notre boucle bouclée).

Le chemin monte à peine dans une facile traversée qui nous conduit à travers des vallons en dévers émaillés d’antiques restanques. Au bout d’un replat où l’on découvre les ruines d’anciennes maisons pastorales, le sentier bifurque vers la droite et nous fait passer sous les premiers blocs de calcaire avec en guise de prélude minéral une belle cheminée de pierre grise postée comme une sentinelle silencieuse.

Ici se trouve la partie la plus délicate à franchir ; peu après en effet, on se fraye un passage à travers le relief aux allures de mini-canyon. Les murets où s’appuie le sentier en lacets ne sont pas de trop pour aider à faire traverser les adultes comme les enfants. Cette portion de chemin à mon sens est à éviter en cas de grosse pluie, mais tant que le sol reste sec, tout se passe bien.

On gagne la balise n°91 et la Baisse des Collettes. Le chemin va se poursuivre par un large mouvement tournant à travers les bois un peu plus sombres et frais de cet ubac orienté nord-est.

Au croisement de la balise n°92, prendre le sentier à droite qui nous fait gagner par une courte montée la Cime des Collettes d’où l’on pourra admirer un sympathique paysage sur les vallées et les sommets environnants. Au printemps ou après l’arrivée des premières neiges, le panorama gagnera en majesté avec les cimes du Mercantour saupoudrées de banc.
Le Mont Vial et le Mont Brune tout proches, le relief vallonné de l’Estéron, le Mont Mounier vers le nord et les montagnes des Alpes de Haute-Provence au loin compléteront cette vision de paysages riches et contrastés.

Redescendre à la balise n°92 et prendre à droite pour poursuivre la boucle entamée. Le retour au village se fera par un sentier moins accidenté qu’à l’aller, toujours entre zones herbeuses, blocs de calcaires épars, et forêts mêlant feuillus et conifères. Passage par les balises n°63 puis 62, et retour au lavoir où il fera bon se rafraîchir !

Pour celles et ceux qui voudraient en voir plus...

Comme indiqué dans le paragraphe de présentation, la Vallée de l’Estéron c’est aussi (et surtout) des villages à découvrir qui souvent servent de point de départ des balades.

Voici donc le lien sur le site "Côte d’Azur Nature" la page dédiée à la Vallée de l’Estéron.

Tout un tas d’autres infos concernant le moyen et haut pays du département y sont d’ailleurs également répertoriées. Il n’y a plus qu’à piocher dedans !

Dernière modification : 29 juin 2018
Bau de l’Arc (988m), Vallée de l’Estéron

La carte du topo « Cime des Collettes (1513m), Vallée de l’Estéron »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Cime des Collettes (1513m), Vallée de l’Estéron »

Le départ depuis Toudon. Derrière, la Cime de la Clappe La balise n°61 dans le village... ...la même et le joli lavoir à arcades d’époque derrière Le sentier s’ouvre à travers les ruelles du village Première montée en-dessous de la Clappe Le début des sous-bois, pin sylvestre ici sur une portion de sentier au faible dénivelé Encore de fines colonnes végétales... ...aux ombres graciles Comme souvent à ces faibles altitudes, méli-mélo de feuillus et de conifères Le sentier à flanc de colline, toujours aussi sympa La balise n°90 au milieu de la traversée à flanc de colline Bon je suis pas géologue mais là c’est grave : une pierre qui pèle :) Une belle aiguille de calcaire gris Dans le passage peu avant la baisse des Collettes où cela va se compliquer un peu... ...le chemin va se faire plus étroit entre les blocs... ...plus raide et plus instable... ...regard sur le passage consolidé une fois passé Une autre vue sur le mini-canyon La cime est quelque part là haut La balise n°91 de la baisse Le mont Mounier vers le nord, un peu enneigé et encombré de nuages bas Au bout de la montée la cime Vers l’est-sud-est, le Mont Vial et ses antennes Vers le sud-ouest, la vallée bosselée de l’Eséron Vers le nord-ouest, le Mercantour Vers l’ouest, le Mont Brune Vue sur le mont Mounier presque caché par les nuages et au loin, des sommets dans le secteur de la Tinée La redescente dans les sous-bois Encore un regard pour la vallée de l’Estéron comme souvent embrumée Sentier du retour Coupé en deux Sur le retour au-dessus du village, les vestiges d’un incendie... ...sur une colline que la végétation recolonnise déjà Des parcelles boisées au retour comme à l’aller... ...qui nous accompagnent jusqu’en bas ou presque Presque arrivés !