Circuit de Chaumienne - Serre du Mouton (1353m) - Serre de la Pierre Plantée (1386m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
900m
Durée :
1 jour

Au sud-est du massif Central, le plateau ardéchois est entaillé par de profondes vallées séparées par des "Serres" (crêtes étroites) parallèles, dont celui de la Pierre Plantée. L'érosion due aux intenses Épisodes cévenols à dégagé un relief jeune et vigoureux. Les versants nord sont recouverts de forêts. Les versants sud, plus minéraux, sont souvent recouverts de landes et les ascensions se déroulent dans des paysages sauvages et magnifiques. – Auteur :

Accès

Village de Mayres, sur la N102, à 30km à l’ouest d’Aubenas, direction Le Puy.
Parking en amont du pont sur l’Ardèche, rive gauche, à gauche en montant.

Précisions sur la difficulté

  • Le Circuit de Chaumienne est décrit dans le TopoGuide "L’Ardèche à pied", il est coté "difficile"
  • Dans tous les cas, traversée de la fréquentée N102
  • Dans "l’option camping", il faut longer cette même N102 sur 280m, l’accotement est large
  • C’est un versant sud, attention aux incendies possibles en été, préférer une ascension matinale
  • Sentiers raides à la descente

Les infos essentielles

  • Carte  : IGN TOP25 2837 OT
  • Altitude de départ : 575m (Mayres)
  • Distance : variable selon l’option choisie
    départ de Mayres : 13,5km
    départ du camping et descente directe : 11,5km
    ajouter 5km AR pour le Serre de la Pierre plantée
  • Dénivelées
    Circuit de Chaumienne : 800m env.
    Serre de la Pierre Plantée : 100m
  • Horaire : 5/6h00 (Circuit de Chaumienne)

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Le sens de la randonnée

  • Le TopoGuide "L’Ardèche à pied" décrit la boucle de Chaumienne dans le sens horaire, repris ici
  • Les résidents du camping des Rives de l’Ardèche pourront débuter la randonnée par Aleyrac et feront la descente directe, très belle, par la Source minérale de la Peyralade, le château des Montlaur et la chapelle Saint-Médard
  • Les deux options sont décrites

Balisage

  • Circuit de Chaumienne : blanc/jaune
  • Descente directe sur le camping : blanc/jaune
  • Balises à certaines intersections
  • Quelques panneaux fléchés

De Mayres à Aleyrac

  • 2,5km

Du parking, traverser le petit pont sur l’Ardèche, sud, et passer en rive droite.

Prendre à droite, ouest, le Chemin du Chambon et suivre le cours de l’Ardèche vers l’amont.

Franchir une barrière et atteindre la petite route de desserte du hameau de Cautet.

Descendre cette petite route à gauche, nord-ouest, passer devant l’entrée du camping des Rives de l’Ardèche, traverser le pont sur la rivière et atteindre le carrefour d’Aleyrac.

D’Aleyrac à la Croix de Chaumienne

  • 4,8km

Prendre à gauche, ouest, direction Aleyrac et atteindre la balise homonyme 50m plus loin.

Prendre le sentier à droite, nord-est, direction Croix de Chaumienne 4,8km.

Traverser le hameau du Vieux Mayres et atteindre la N102.

Traverser, passage piéton, et prendre une ruelle en face, nord-ouest, direction Chaumienne.

Remonter tout le versant sud et atteindre le plateau au carrefour de la Croix de Chaumienne, balise, croix.

Village ruiné de Chaumienne

  • 0,5km AR
  • Le hameau a été habité jusqu’en 1971, il est désormais totalement en ruines

De la croix, prendre le chemin au sud-est sur 25m.
Repérer un sentier à gauche, nord-est, qui tend à disparaître sous la végétation, atteindre le hameau au mieux.
Retour par le même sentier car celui du sud, en pointillé sur IGN, est impraticable, "avalé" par les genêts.

De la Croix de Chaumienne à Mayres

  • 5,5km

Prendre à droite, sud-est, le sentier balisé, direction Mayres 5,5km.

Monter au Serre du Mouton, détour possible par la plate-forme du pylône, propice à une pause.

Descendre jusqu’à la croix du Rocher Girat.

Poursuivre la descente par un sentier très raide sur environ 200m de D-.

Atteindre une bifurcation vers 880m d’altitude environ, poteau fléché.

Prendre à gauche, sud-est, direction Mayres et le Buisson, atteindre le village.

Le Serre de la Pierre Plantée

  • 5km AR
  • + 2h00 AR

De la Croix de Chaumienne, prendre la piste non balisée à droite, est. À une bifurcation, continuer en face. Le chemin de droite sera pour le retour (à gauche en descendant).

Passer devant la ferme de la Veuve.

Passer par un collet, alt. 1311m, étrange empilement rocheux à droite, monter sur le plateau supérieur.

Sur le replat, une sente à droite mène au sommet, petits amas rocheux, panorama étendu.

Revenir par le même itinéraire.
Environ 200m après la ferme, prendre un chemin à gauche, sud-est, et rejoindre l’itinéraire balisé.

Descente directe sur le camping d’Aleyrac

  • 6km (de la Croix de Chaumienne au camping)

À la bifurcation de l’altitude 880m, prendre à droite, nord-ouest, direction Peyralade, Vieux Mayres, Montlaur.

Atteindre le carrefour de Peyralade, cabane ouverte, poteau fléché.

  • AR possible à une source minérale, itinéraire fléché et balisé en jaune
  • + 500m AR ; D +50m
  • Source peu abondante, ferrugineuse et gazeuse
  • Petite erreur sur le tracé IGN, la source fléchée est celle inférieure, alt. 750m env.

Au carrefour, prendre à droite, nord, direction Montlaur. Le sentier remonte de 40m.

Atteindre un carrefour sur une crête où se situent les ruines du château des Montlaur et la chapelle Saint-Médard.

Prendre en face, nord-ouest et rejoindre la N102, croix.

Suivre la N102 vers l’amont, droite, nord et rejoindre le hameau du Vieux Mayres.

Traverser la N102 et revenir au camping par le sentier de l’aller, pris en sens inverse.

Dernière modification : 16 mai 2018
La Tour des Poignets (1533m), Rocher d’Abraham (1494m) en boucle

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 14 juin 2017

Topo publié le 8 juillet 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 12 juillet 2017 à 00h00

    Salut Alain.

    • Passionnant ton village de Chaumiène (autre orthographe, apparemment plus normale que l’autre).
      Il était en fait sur un itinéraire reliant Aubenas à Pradelles par le chemin des crêtes. Un hôpital ainsi qu’une voie y sont mentionnée en 1194.
      On peut restituer le tracé du chemin de Thueyts à Chaumiène en regardant simplement le relief et en consultant le cadastre de 1848 : il y est encore appelé "chemin ferrat de Thueyts à Chaumiène". Il doit suivre le serre séparant les vallées de l’Ardèche et de la Fontaulière. Il doit vraisemblablement correspondre au chemin médiéval.
      Il passe par Combaluze et Brige, arrive sur la crête au sommet de Fort et Fenadou (passage apparemment au nord ou au sud de ce dernier) vers 1100m, puis rejoint Chaumiène par le sommet de Pradal et le Serre de la Pierre Plantée.

    Un péage et pulvérage (latin "pulver" = poussière, taxe prélevée lors du passage des troupeaux transhumants en raison de la poussière soulevée et du nettoyage des déjections en tous genres - on devrait s’en inspirer aujourd’hui notamment pour les déjections canines sur les trottoirs) sont enregistrés au moins depuis 1308.
    Après Chaumière, une transaction de 1283 entre Falcon, abbé de Mazan, et Pons de Montlaur, seigneur de Mayres, donne un tracé précis de la "strata antiqua" servant de limite aux terrains en jeu. Elle encore mentionnée sur le cadastre napoléonien de Mayres ("chemin de Pradelles à Chaumiène"
    Elle passe donc par la Croix de Chaumiène, la crête de Malassaure, la plaine des Rochers d’Astet, Banne (encore mentionnée en 1386)), la Peyreyre, le mas de Talhac (actuellement Mas du Taillet), le Serre de Blanchon, Peyra Abeilha (Peyre Beille).
    Dons une partie du GR de Pays - Tour de la Montagne Ardéchoise.

    Sur le cadastre, dans la commune de Lanarce, la route est appelée "Chemin de Pradelles au bois de Bauzon", et dans la commune de Mazan "Chemin de Pradelles à Chaumiène ".
    Il est fait état de l’auberge de Peyre Beille en 1532. Bien sûr, cette auberge est bien plus connue sous le terme de "Auberge Rouge"

    De Peyrebeille à Pradelles, le chemin est confondu ou parallèle à la N102 (on en voit un petit morceau en pointillés sur la carte IGN), s’en détache au niveau de la "Font Besse", longe le Signal de la Narse au NE et le Suc de Mauras au SO, atteint La Fayette. De la il rejoint Pradelles vers l’ouest en passanr par "la Chausse".

    Il semble qu’il y ait eu deux itinéraires de Thueyts à Pradelles, l’un d’été par Chaumiène, l’autre d’hiver par Mayres.

    J’ai fait un tracé sur GoogleEarth, je t’envoie le KMZ par courriel.

    Le village était encore "habité" en 1960, il est vite retourné à la nature. "Tempus fugit ... fugit irreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore" (les Géorgiques, Virgile).

    Ci-dessous une "chabotte" (garde-manger) de Chaumiène.
    http://www.panoramio.com/photo/27433759?source=wapi&referrer=kh.google.com

    Question annexe : ces rochers sont-ils les mêmes que les tiens ?
    http://www.panoramio.com/photo/103315370?source=wapi&referrer=kh.google.com

    Quelques sources.

    Mazan-l’Abbaye, cadastre de 1838, tableau d’assemblage.
    Mayres, cadastre de 1838, tableau d’assemblage.
    Lanarce, cadastre de 1828, tableau d’assemblage.
    M. André, "La fondation de l’auberge de Peyrabeille".
    M-C Merle-Comby : "Quand les troupeaux de l’Hôtel-Dieu hivernaient en Provence".
    P.Y.Laffont : "Châteaux, pouvoirs et habitats en Vivarais, Xème - XIIIème siècles".

    Plus récemment.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Au%C3%9Fenansicht_der_Auberge_Rouge.jpg

    Actuelle.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Auberge_de_Peyrebeille.JPG

    Reconstitution.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Auberge_de_Peyrebeille,_Ansicht_der_K%C3%BCche.jpg

    Le four à pain de l’auberge
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Le_four_de_l%27auberge_de_Peyrebeille_MB.jpg

  • par Le 12 juillet 2017 à 00h52

    Bonsoir hereme
    Merci pour tes recherches, les lieux sont passionnants en effet.
    Je n’ai pas pu voir la chabotte, ayant déjà eu bien du mal à me frayer un passage dans les genêts jusqu’au restes du mur.
    Beaucoup de sentiers sont très anciens, souvent pavés et avec murets de soutènement et aussi murets pour guider les animaux. Chemins médiévaux mais les Romains sont aussi passés dans le coin. Une légende fait passer Jules himself...
    L’Auberge Rouge, j’y suis passé devant en voiture, très vite, c’est pas un coin où il fait bon s’arrêter...
    Les rochers, ne sont pas les même que sur ma photos. Il s’agit de la Roche Trouée, située au-dessus du hameau de la roche, lui-même situé en rive G de l’Ardèche à l’ouest de Mayres. Je suis monté le voir. Il n’y a pas de sentier et j’ai laissé de nombreux morceaux de peau des mollets, arrachés par les genêts et autres épineux des versants sud des régions chaudes.
    Pour Chaumienne, j’ai une source selon laquelle la dernière Cyprien Pagès serait descendu en 1964 et le dernier habitant en 1971. Mais la date a peu d’importance.
    Il est certain que l’itinéraire des crêtes n’était pas praticable l’hiver. Pourquoi deux itinéraires ? Celui du "bas" était-il dangereux en été avec les orages et les brutales crues de l’Ardèche ?

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !