Circuit des 7 sommets de la station de Saint-Lary-Soulan

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
2100m
Durée :
1 jour

Randonnée permettant de faire le tour de pratiquement tout le domaine skiable de Saint-Lary-Soulan par les crêtes en passant par sept sommets. Même si ce circuit se trouve proche des remontées mécaniques, il offre de très beaux paysages sur la vallée d'Aure et la réserve naturelle du Néouvielle. Cet itinéraire est très peu fréquenté hormis à proximité du col de Portet (accessible en voiture par une piste carrossable) et propose un parcours de crêtes intéressant... – Auteur :

Accès

De Lannemezan, prendre la direction d’Arreau (D929) puis celle de Saint-Lary-Soulan et se garer sur la parking du téléphérique.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de Route

  • Carte : IGN TOP 25 1748 ET Néouvielle - Vallée d’Aure
  • Altitude de départ : 1550m
  • Altitude maximale atteinte : 2626m
  • Horaire : environ 8 h
  • Dénivelé : 2100m
  • Distance : 24,4km
  • Sortie réalisée le 26/08/2013

Difficultés

  • Le chemin de crêtes entre le Soum de Matte et le Pic Cabanou est à prendre au sérieux. Les crêtes sont aériennes et parfois étroites. De plus, sur cette partie-là du circuit, il n’y a aucun cairn pour aider (hormis sur les sommets).
  • La majorité de la randonnée n’a pas de sentier (une partie du circuit se fait sur les pistes de ski).

Itinéraire

Le départ s’effectue sur le parking du téléphérique de Saint-Lary-Soulan. Prendre alors le téléphérique du Pic Lumière pour monter à la station du Pla d’Adet (environ 8 € Aller-Retour en 2013).

Une fois au Pla d’Adet, se rendre au pied des pistes de ski. La randonnée peut alors commencer.

Prendre en direction du téléski de la Ludette puis enchaîner par le téléski de Garlitz. La montée est pentue mais permet de vite prendre de l’altitude. Suivre ensuite une sorte de chemin menant jusqu’en haut du télésiège du Soum de Matte (2055m).

Monter par le téléski des Crêtes pour s’approcher du premier sommet de la journée. À partir d’ici, nous sortons des remontées mécaniques et rentrons dans un milieu beaucoup plus sauvage, sans traces de sentiers ni cairns.

Continuer toujours en direction du premier sommet. Une fois arrivé au Soum de Matte (2377m), on peut voir tout le chemin de crête à effectuer jusqu’au Pic Cabanou (2527m).

Suivre la crête en la prenant par la face Sud, moins abrupte (côté Enclave de la commune de Vignec). Arrivée au Pic d’Arrouye (2566m).

Suivre ensuite la crête de Hêche-Barrade pour arriver au sommet le plus haut de cette crête : le Pène Male (2582m). Puis continuer vers le Pic Cabanou (2527m), dernier sommet de cette crête.

Descendre en direction du téléski des Isards pour arriver à 2037m (au pied de nombreux départs de remontées mécaniques) et changer de vallon. Puis monter par le téléski d’Arrouyes.

Une fois en haut de ce téléski, suivre une sente facilement visible qui mène sans difficultés au sommet du Pichaley (2626m).

Descendre ensuite au col de Jétas, puis monter au Montarrouyet (2473m) et enchaîner par le septième et dernier sommet de la journée : le Pic de Montarrouyes (2462m).

Prendre le cap d’Armade. Descendre en direction du col de Portet en passant par la crête de la Soumaye. Nous arrivons donc au col de Portet (2214m).

La partie finale de cet itinéraire est le retour au Pla d’Adet. Ce retour se fera en passant par les pistes de ski. Ce passage est facile, il ne faut juste pas choisir la mauvaise piste de ski. Descendre la piste Isards, puis Terramère. Remonter par la piste Corniche, puis descendre ensuite par les pistes Balcon du Lita puis Bouleaux permettant d’arriver au téléphérique du Pic Lumière. Redescendre par le téléphérique au parking à Saint-Lary-Soulan (800m).

NB : penser à se renseigner des horaires d’ouverture et fermeture du téléphérique sinon se rendre directement en voiture au Pla d’Adet.

Dernière modification : 16 mai 2018
Le GR10 d’Hendaye à Saint Lary

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 9 janvier 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 9 janvier 2017 à 20h21

    Les lacs au pied du Sommet du Pichaley dans la réserve naturelle du Néouvielle sont juste MAGNIFIQUES, comme en attestent les SUPERBES PHOTOS #17 et #19 !
    MERCI de nous partager ça !
    D’après les différentes photos que j’ai pu voir, il n’y a guère que dans les Pyrénées qu’on trouve des lacs d’un bleu aussi beau que ça.
    Dans les Alpes, il y a de beaux lacs qui s’en rapprochent dans Belledonne mais le cadre général me paraît un cran en-dessous quand même.

  • par Le 10 janvier 2017 à 22h19

    Merci pour le commentaire. En effet, dans la réserve du Néouvielle, les lacs sont tous magnifiques et certains avec des couleurs différentes. Pour randonner souvent dans Belledonne il est vrai que certains s’en rapprochent (Lacs Merlat, Claret, David ou Longet...). Mais pour moi, je trouve le Massif du Néouvielle plus sympa car beaucoup moins fréquenté que les Alpes et plus sauvages en règle générale avec une végétation et des couleurs différentes... C’est un endroit que je conseille vivement.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !