Circuit des Hautes Chaumes du Forez (Loire)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
510m
Durée :
1 jour

Magnifique randonnée dans la partie "Loire" des Hautes Chaumes du Forez, un itinéraire existant dans la partie "Puy de Dôme". L'itinéraire est très varié, forêts, plateaux d'alpages aux horizons immenses (les Hautes Chaumes), jasseries isolées et necks volcaniques. Si l’atmosphère est limpide, malgré la distance, la vue porte jusqu'aux Alpes. – Auteur :

Accès

  • De Montbrison, traverser le centre ville et prendre la D 69 en direction de Châtelneuf. On arrive à un croisement de 4 routes à l’altitude de 924m. Continuer en face, la D 69 en direction de Courreau (et non de St-Bonnet-le-Courreau). On traverse le hameau de Courreau, pour atteindre un autre carrefour de 4 routes à la Traverse, 1058m.
    Prendre à gauche, la D44, en direction de Roche sur 175m et se garer sur le grand parking à droite. (Panneau informatif sur le bassin versant du Lignon.)
  • De Boën, gagner St-Bonnet-le-Courreau, puis Courreau par la D 20. Ensuite itinéraire identique à celui venant de Montbrison.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Carnet de route

  • Carte : Série bleue 2732 E au 1:25000
  • Départ : 1050m
  • Point bas : 990m
  • Points hauts :
    • Dôme 1421m (erreur sur IGN 2016 : 1412m)
    • Dôme 1413m
    • Grande Pierre Bazanne : 1394m
    • Petite Pierre Bazanne : 1344m
  • Distance : 21,5km
  • Horaire : 5/6h00
  • Sortie du 04/12/2016

Balisage

  • Nombreux balisages qui se superposent parfois
    • Blanc/rouge du GR3
    • Jaune/bleu
    • Jaune L4
  • Balises à la plupart des intersections

Difficultés

  • Randonnée sur sentiers, chemins et petites routes de desserte de jasseries et hameaux isolés
  • Longueur
  • Traversée de la déserte D44
  • Orientation par temps de brouillard
  • Troupeaux dans les landes en période d’estive
  • En hiver, en cas d’enneigement, cet itinéraire est réservé aux randonneurs très expérimentés

Du parking aux Jasseries de Garnier

  • Balisage blanc/rouge (variante GR3)

Du parking, longer à droite, ouest, la petite route de desserte des Jasseries de Garnier sur environ 200 mètres jusqu’à la ferme du Rocher, alt. 1063m, carrefour, balise la Traverse.

Prendre la large piste à droite, nord-ouest, direction Liaison vers GR3 - Garnier.

Cette piste longe le béal de Garnier, un canal creusé au Moyen Âge et destiné à augmenter le débit du Vizézy et alimenter Montbrison en eau potable.

Cette piste de faible pente traverse le Bois de la Regardière. À la cote 1185m, ignorer une piste descendante à gauche et rejoindre la petite route des Jasseries de Garnier, balise Ruisseau des Planches, cote 1260m. Sur IGN, le nom est Ruisseau de Chorsin.

Suivre la petite route à droite, nord-ouest, direction Liaison vers GR3 - Garnier, jusqu’aux Jasseries de Garnier, parking, table d’orientation, auberge ouverte en saison, balise.

Des Jasseries de Garnier aux Combes

  • Balisage blanc/rouge (GR3)

Prendre la piste d’alpage, ouest, direction GR3 Cote 1421.

Après 300 mètres, bifurcation peu évidente car le sentier n’est pas très marqué, prendre à gauche, sud-ouest, un sentier qui longe une clôture, balisage blanc/rouge manquant mais balisage jaune PR10.

Arriver au carrefour de la cote 1421m (1412 sur IGN 2016), balise.

Prendre à gauche, sud-est, direction Grande Pierre Bazanne.

Traverser la ligne de crête de trois dômes successifs et rejoindre le Plan Chevalat, cote 1366, jasserie abandonnée, intersection.

Prendre le chemin de droite, sud, balisage peu visible sur un pin isolé à gauche.

Après environ 270 mètres, bifurcation, prendre à gauche, est.

Traverser une parcelle forestière, en sortir et atteindre la balise Grande Pierre Bazanne, cote 1386m.

Prendre le sentier à gauche, nord, pour faire l’aller retour au neck volcanique.

Reprendre le sentier, est, direction les Combes, carrefour, balise.

Des Combes au carrefour de la Griotte

  • Balisage jaune/bleu
  • Si on traverse le bois à l’est, si on franchit une clôture et si on remonte un peu à gauche, on trouve la Petite Pierre Bazanne

Prendre le chemin à gauche, nord-est.

Rrejoindre une piste au niveau de réservoirs, cote 1332m. Prendre à droite, est.

Arriver au carrefour de la cote 1292m, balise 1291m.

Prendre un court sentier à gauche, nord, qui rejoint une petite route.

Suivre cette petite à gauche, nord-ouest, elle devient très vite une piste et la suivre jusqu’au carrefour de Jas du Compère, cote 1311m, balise.

Prendre à droite, nord-est, jusqu’à rejoindre une petite route et la suivre à gauche, nord, jusqu’à l’intersection avec une piste à la cote 1191m, balise Glizieux.

Suivre la petite route à droite, est, jusqu’au carrefour de la Griotte, cote 1123m.

Du carrefour de la Griotte à la Farge

  • Balisage jaune L4

Prendre la petite route à gauche, nord, jusqu’au hameau de Montvadan.

Dans le hameau, carrefour, prendre à gauche, balisage peu visible.

Après un réservoir d’eau, une piste prolonge la petite route, la suivre jusqu’au hameau des Cognères.

Continuer la petite route et traverser la D44 pour prendre un sentier qui descend dans le vallon du Vizézy.

Traverser la rivière et remonter sur le hameau de la Farge.

  • Attention, bourbier possible après le pont
  • Après des pluies, il sans doute préférable de rejoindre le parking en longeant la D44 sur 1,3km

De la Farge au parking

  • Pas de balisage

À la ferme, trouver une petite route, la suivre jusqu’à rejoindre la D44 et la longer à droite, nord, sur 200 mètres, jusqu’au parking.

La chapelle Saint-Roch de Courreau

Elle n’est pas sur l’itinéraire, mais sur la D69, à 300 mètres à l’est du carrefour de la Traverse.
Elle date du XVIème siècle.

Les Hautes Chaumes du Forez dans le Puy de Dôme

Informations

Dernière modification : 19 juillet 2018
Pierre sur Haute (1631m) par la vallée et la cascade de Chorsin

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 9 décembre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 11 décembre 2016 à 18h43

    Salut Alain. #7 : je pense avoir la réponse à ta question.

    En consultant l’excellent site de Hubert Houdoy, ce dernier écrit :

    "1
    C’est en allant de Courreau aux jasseries de Garnier que l’on découvre le ruisseau de Chorsin. Contrairement aux apparences, ce n’est pas lui qui forme la cascade de Chorsin. C’est le ruisseau de Pierre Brune. Sur le passage de la voie romaine des crêtes (?), Courreau est un très ancien quartier. Il appartient à la commune de Saint-Bonnet-le-Courreau.
    2
    Dans le fond du vallon, un très petit plan d’eau signale le lieu-dit Les Planches. De la route qui descend de la montagne de Courreau, on le découvre avant de traverser le gué. C’est ensuite que l’on remonte sur le versant de la montagne de Garnier.
    3
    Le ruisseau que traverse la route, à gué naturel ou sur un petit pont, est le ruisseau de Chorsin. C’est à proximité du gué des Planches qu’est installée la prise d’eau du béal comtal. Elle existe depuis l’année 1200.
    4
    Dans le fond, les jasseries de Garnier. Le jas se nommait Garney en 1206. Les loges sont bien alignées, le long de la raze de Garnier. En aval de la route, le ruisseau de Chorsin descend rejoindre le ruisseau de Pierre Brune. Nous le suivrons cet après-midi. Leur confluence se fait dans la vallée de Chorsin. C’est une ancienne vallée glaciaire, aux parois abruptes. "

    Ou encore :

    " Vallée de Chorsin

    (a) Géographie du Forez. Dans les monts du Forez, la vallée de Chorsin doit son nom au village de Chorsin, sur la commune de Sauvain.

    (b) Histoire des Hauts des monts du Forez. Dans la noblesse du Forez, il existait une famille de Chorsin. Elle a quitté les hauteurs des monts, pour la plaine, après Zacharie de Chorsin.

    (c) Comme son nom ne l’indique pas, la vallée glaciaire de Chorsin est celle du ruisseau de Pierre Brune. C’est lui qui tombe à la cascade de Chorsin. Au moins deux beaux chemins permettent d’accéder à la cascade, à partir de la Fontfort, et de remonter le vallon glaciaire de Pierre Brune. A cause des barres rocheuses, il est plus scabreux de remonter du village de Chorsin aux jasseries de Molinvé. La vallée de Chorsin sépare la montagne de Courreau des jasseries de Coleigne.

    (d) Capté par le béal comtal sous les jasseries de Garnier, au lieu-dit "les Planches", le ruisseau de Chorsin est un tributaire du ruisseau de Pierre Brune. Il y avait des chemins pour suivre ou s’approcher de ce ruisseau. Ils ont disparu. Suivre le ruisseau de Chorsin de ses sources, dans les tourbières, à sa confluence dans le ruisseau de Pierre Brune est une aventure.

    Un autre site relatif à la pêche précise :
    " Le Pierre-Brune est une petite rivière qui dévale au fond d’une vallée encaissée d’où il ne ressort que temporairement a la hauteur du pont de la pierre. Il présente donc un faciès très "cascadant".

    Il rejoint le Lignon peut avant le barrage de Pontabouland. Confluence du Pierre-Brune (à gauche) et du Lignon (à droite)
    Dans sa partie amont, il reçoit les eaux du Chorsin connu localement sous le nom du Ruisseau des Planches , ruisseau qui prend ses sources sur les estives de Garnier. "

    Donc point pour IGN.

    • " Attention, bourbier possible après le pont " : y-a-t’il donc quelques narses qui traînent dans le coin ?

    Extrait de Gaspard des Montagnes, Henri Pourrat, 1930, qui en évoque une de manière plutôt ... boueuse :
    " Gaspard auparavant l’emmena vers le bois. C’était pour qu’il l’aidât à porter le cadavre dans une narse, sous les premiers sapins. Ils l’y poussèrent, l’y envasèrent. Une eau noire, gargouillante, déborda, couvrit l’herbe. Puis l’herbe fangeuse reparut, le lieu tremblant s’aplanit. "

    • A propos de la Pierre Bazane, dans son "Essai de classification des monuments pré-historiques du Forez", 1872, Louis-Pierre Gras, secrétaire-archiviste de la Diana, écrit :

    " A un quart de lieue plus loin, du côté du midi, est la pierre Bazanette ou petite Bazane. C’est un faisceau de colonnes basaltiques de forme et de longueur diverses, posées obliquement dans la direction du nord au midi. Les pierres Bazane et Bazanette sont mentionnées en 1317 (Revue Forézienne, 2ème vol. P ; 253).

    Il existe beaucoup d’autres pierres rmarquables dans les anciens titres et dont les noms peuvent servir d’indices pour de nouvelles recherches. Elles sont les "Trespeires" (Apinac), les "Sepeires" (Lérigneu, Chalain d’Isoure), les "Pierres-Jay" près de Poncins, les "Roches-Garries" ou "Grand’Olles" près "le pont du Diable" (Saint-Georges-en-Couzan), la "Roche-Beranne’, anciennement "Soberana" près Roche, etc. "

    Si tes pas te portent dans ces coins-là ...

  • par Le 12 décembre 2016 à 16h37

    Bonjour hereme
    Merci pour tes recherches.
    Il y avait bien une voie romaine passant par Courreau. Je l’ai sans doute empruntée lors de ma dernière rando (à paraître).
    Plus de bourbier au gué des Planches, il y a un gite et des touristes en saison. Mais, un peu plus au nord, j’ai eu, il ya qq années du mal à traverser le Ruisseau de Pierre Brune vers l’alt. de 1330 et aussi la Goutte de l’Oule.
    Ces plateaux sont pleins de tourbières et, après de grosses pluies, on a l’impression de marcher sur une éponge bien détrempée.

    Beaucoup de pierres dans la région, pas toujours faciles à localiser et parfois dans des propriétés.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !