Circuit des Pierres Dorées autour d’Oingt

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
600m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une agréable randonnée entre bois et vignes pour découvrir le Beaujolais, tranquillement, et ses pierres dorées qui jalonnent le parcours. Ne pas oublier d'observer en route les cadoles, les jolis villages traversés ainsi que le château de Rochebonne...

Accès

Depuis Lyon, prendre A6 direction Paris, sortie 33.1 33.2 vers Limonest-Roanne. Suivre ensuite la D385 vers Lozanne, poursuivre encore jusqu’à Le Breuil. Prendre alors Le Bois d’Oingt par la D338. Dans le village, passer devant la place centrale, et prendre à gauche vers Oingt (D120). Se garer sur les places prévues à cet effet à l’entrée du village.

Itinéraire

  • Carte IGN 2930 ET - Villefranche-sur-Saône - Vallée de l’Azergues - Beaujolais
  • Distance : 15km
  • Dénivelé : 600m environ
  • Horaires : 5h environ
  • Difficulté : hormis l’orientation qui peut poser problème, aucune. A de nombreux endroits, la sortie peut être écourtée en rejoignant plus directement Oingt.

Descriptif du parcours

Du parking (525m), gagner les ruelles du village, et s’y perdre. Le village est tout petit mais très joli et surprenant, il vaut la peine de s’y attarder.

Redescendre ensuite et suivre le GRP Beaujolais-Bugey qui emprunte d’abord la route de Theizé. On passe à La Gratte (525m) puis aux Fontaines, et on sort d’Oingt. Là, le GRP laisse la route et monte à gauche dans des lotissements jusqu’à Charmont (570m). Profiter de la vue dégagée sur le Mont d’Or et les Monts du Lyonnais...

Prendre le chemin qui suit quasiment une courbe de niveau entre les vignes. Il mène au col du Bansillon (575m). En chemin, une cabane en pierres est en restauration (coordonnées de l’association qui la restaure disponibles sur place pour ceux qui voudraient participer).

Au col, prendre la route à droite et la laisser immédiatement pour longer le site d’aéromodélisme sur un large chemin. On gagne une petite butte, qui fait face à une butte plus impressionnante qu’on contourne par la gauche, en sous-bois.

Arriver aux Quatre Chemins (530m). Prendre la direction de la Montée des Marronniers, vous n’aurez pas à monter d’1m. On avance en limite vigne-bois, et la vue est agréable... Bientôt arrive un grand mur de pierres, et les premières cadoles... Non loin de là : une tour du télégraphe Chappe.

Descendre alors sur le village de Theizé (460m), en allant jeter un œil à la Madone. Le village est très joli lui aussi. Passer sous la petite voûte, visiter le village, et notamment l’imposant Château de Rochebonne.

Descendre ensuite vers Le bourg (455m) puis la "salle pluraliste" (430m). Poursuivre le chemin au milieu des vignes en direction des Brudets (423m). On y rencontre une belle cadole isolée, un talweg bucolique (le Merloux)...

Gagner ensuite la Voie du Tacot (416m) et Lanfert (410m) immédiatement après. De loin, jolie vue sur le village de Moiré. Poursuivre jusqu’au hameau le Boucairon (382m). En face : Le Bois d’Oingt.

Mais, pour le gagner, il faut s’enfoncer loin dans un talweg qui va contourner le l’étang de Nizy avant de remonter sur le bourg. Arrivé aux Tourrières (355m), l’aller-retour vers le centre est peut-être dispensable. Poursuivre la rue des Tourrières et gagner le parking des randonneurs (359m).

Remonter alors vers le nord en direction du Bois du... Sud (423m) et poursuivre par Layet d’en Haut (472m) jusqu’à un lieu-dit les Verchères. Laisser la route et prendre un chemin à gauche qui va descendre dans les vignes, croiser la D120 (seul passage délicat, il y a de la circulation) pour remonter enfin vers Oingt par Dalbepierre (477m).

Les cadoles

Ce sont de petites cabanes en pierres sèches construites pour servir d’abri au vigneron. On a tendance à les penser très anciennes, elles datent souvent du XIXe voire du XVIIIe siècle... On les appelle aussi cabornes dans le Mont d’Or.

Le télégraphe de Chappe

Un certain Claude Chappe a mis au point en 1794 un télégraphe visuel par sémaphore. Il fallait disposer environ tous les 25km une tour visible de la précédente, pour faire faire des petits sauts de puce (de grande puce quand même) au message à transmettre... Il n’avait apparemment pas pensé à envoyer des satellites en orbite. On ne lui en veut pas.

Le Château de Rochebonne

Il date du XIVe siècle, mais fut très vite rasé, parmi les vicissitudes de la guerre de Cent Ans. On a reconstruit par dessus, et son aspect actuel date en réalité du XVIIe siècle.

Dernière modification : 16 mai 2018
Petite balade dans le "Pays des pierres dorées", monts du Beaujolais

La carte du topo « Circuit des Pierres Dorées autour d’Oingt »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours