Circuits de Chagnon (dont la Cave du Curé)

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
470m
Durée :
1 jour

Le pittoresque village de Chagnon est perché à mi-hauteur dans la partie aval et étroite de la vallée de la Durèze. Cette rivière encaissée posa bien des problèmes techniques aux Romains lors de la construction de l'aqueduc du Gier. Les vestiges sont nombreux, l'aqueduc étant dédoublé au passage de la vallée, long contournement plus franchissement par un siphon. Trois randonnées, balisées par la commune permettent de découvrir le patrimoine local. Courtes, elles peuvent être parcourues l'une après l'autre. Toutes trois sont magnifiques, surtout les passages en adret. Facultative, dans la catégorie des "randonnées insolites", la traversée des 82m de la "Cave du Curé" nécessitera un éclairage et, selon la saison, obligera le visiteur à un prendre un bain de pied... – Auteur :

Accès

Village de Chagnon, dans les monts du Lyonnais, au nord-ouest de Rive-de-Gier.

Parking à l’entrée sud-est du village, panneau des circuits.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Cartographie

  • IGN TOP25 2932 ET

Balisage

  • Circuits entièrement balisés (au top), jaune + chiffre de la couleur du circuit
  • Quelques panneaux indicateurs

Difficulté

  • Circuits sur sentiers, chemins et petites routes de desserte de hameaux et fermes isolées
  • Le circuit 2 traverse la D65 et longe sur 200m la D37 ; toutes deux sont peu fréquentées
  • Certains passages sont escarpés

L’enchaînement des Trois circuits

  • Ils sont décrits dans l’ordre parcouru, qui est aussi l’ordre numérique
    • Sortie du 16/03/2017

Circuit 1, bleu, La Cave du Curé

  • Départ : 360m (parking)
  • Point bas : 320m
  • Point haut : 390m
  • Dénivelée : 110m
  • Distance : 2,2km
  • Horaire : 1h00

Du parking, gagner le centre du village au nord-ouest.

Au carrefour, prendre à droite, direction Pont du XIVe.

À une bifurcation, prendre à gauche et arriver devant l’église.

Contourner l’église, la Pierre de Chagnon est incrustée dans le mur de la façade est.

Continuer la descente jusqu’à l’intersection avec un chemin pavé.

  • À gauche, se situe le four à pain restauré.

Descendre le chemin pavé et franchir le pont dit "Romain" qui date du XVIe siècle.

Prendre la petite route à droite, est, qui longe la Durèze et atteindre le carrefour avant la dernière maison.

Prendre le chemin qui monte à gauche, est, et atteindre une intersection.

Prendre à gauche, sud-ouest, panneau direction Cave du Curé.

Le sentier devient horizontal et passe par endroits dans une tranchée. L’aqueduc est en dessous.

À une intersection, faire le court aller retour vers la Tranchée Supérieure, à droite, panneau de direction.

  • Hélas, pas de panneau explicatif sur cette excavation qui suit la courbe de niveau une dizaine de mètres au-dessus du tracé définitif de l’aqueduc, on peut penser à une erreur de tracé

Le sentier arrive vers une petite terrasse.

  • À droite, le long du sentier, des "trous" sont des effondrements de la voûte de l’aqueduc
  • Au bout de la terrasse, un effondrement plus important permet d’accéder à la conduite, l’orifice de gauche est la sortie de la Cave du Curé

De la terrasse, prendre le sentier à droite, panneau Village-Pont du XIVe.

Le sentier descend et arrive à une intersection, jonction avec le Circuit 3.

  • À droite, on peut monter vers l’orifice d’entrée de la Cave du Curé, panneau

Prendre à gauche, sud, et rejoindre la vallée de la Duréze et le pont.

Circuit 2, rouge, Le Regard

  • Départ  : 320m (Pont sur la Durèze)
  • Point bas : 310m
  • Point haut : 440m
  • Dénivelée : 230m
  • Distance : 4km
  • Horaire : 1h30

Du pont, rester en rive gauche et prendre la petite route à droite, est, qui longe la Durèze et atteindre le carrefour avant la dernière maison.

Prendre le chemin de droite, sud-est, qui longe la Durèze, panneau direction Le Regard.

À une intersection, prendre à gauche, nord-est, et commencer à remonter, panneau direction Le Regard.

Franchir un ru et atteindre un panneau informatif Regard de Colombier.

  • Le regard se situe à quelques mètres à droite, en aval
  • Plusieurs "trous", dus à l’effondrement de la voûte de l’aqueduc sont visibles

Atteindre une petite route sur le plateau, la suivre à droite, nord-est.

Au carrefour de la cote 426m, prendre à droite, nord-est, jusqu’à l’intersection avec un chemin.

Prendre ce chemin à droite, sud-est. Il se divise de suite, prendre à droite, sud, et descendre dans la vallée de la Durèze.

  • Ce sentier n’est pas représenté sur IGN

Au détour du sentier, l’aqueduc apparait. Descendre un muret, petit passage délicat et continuer la descente.

Franchir la Duréze par une passerelle et remonter sur la D65, la traverser et prendre la petite route en face, sud, direction la Violère.

Atteindre la D37 et la longer à droite sur 200m.

Prendre une petite route à gauche, ouest. À une intersection, prendre à droite, nord. Après quelques mètres, un chemin succède au goudron, le suivre jusqu’au parking de Chagnon.

Circuit3, vert, Les Échèdes

  • Départ  : 360m (parking)
  • Point bas : 320m
  • Point haut : 430m
  • Dénivelée :130m
  • Distance : 5,5km
  • Horaire : 2h00

Du parking, gagner le centre du village au nord-ouest.

Au carrefour, prendre à gauche, direction Aire de pique-nique.

À la sortie du village, prendre une petite route montant à gauche, la Côte de l’Aqueduc, ouest, direction Les Échèdes et atteindre le hameau.

Dans le hameau, croix, prendre un chemin qui descend à droite, nord.

Atteindre un panneau informatif, un vestige de l’aqueduc se situe à gauche sous un abri.

Continuer la descente. À une bifurcation, prendre à gauche, nord-ouest.

Franchir la Durèze à gué et la longer à gauche, ouest.

Atteindre un carrefour vers un ruisseau et prendre à droite, nord-ouest.

Remonter ce petit vallon boisé et rejoindre une piste sur le plateau.

Prendre à droite, sud-est, et descendre dans les vergers.

  • Dans la descente, la piste, récente, à coupé l’aqueduc et les orifices sont visibles de chaque côté

Atteindre la vallée de la Durèze que la piste traverse pour passer en rive droite.

Rejoindre une petite route. Prendre à gauche et franchir la Durèze pour repasser en rive gauche.

De suite, à une bifurcation, prendre à droite, direction La Cave du Curé.

Passer par l’aire de pique-nique et arriver au débouché d’un petit vallon venant de la gauche.

Prendre le sentier à gauche, nord, direction Cave du Curé, et remonter le raide sentier.

Remonter un muret par des marches ou le contourner. Le sentier devient plat, l’aqueduc passe en dessous.

Arriver à l’entrée de la Cave du Curé. Continuer jusqu’à une intersection.

Prendre à droite, sud, et descendre rejoindre le Pont du XIVe.

Le traverser et remonter au village.

La Cave du Curé

  • Lampe nécessaire
  • Faire le traversée dans le sens Entrée —> Sortie pour éviter d’éventuels problèmes de croisement
  • La galerie est basse, il faudra se courber
  • Des bottes seraient idéales pour la traversée, mais pas pour la randonnée, des sandales plastiques pourraient être intéressantes...
  • La galerie est peut-être sèche en été

L’aqueduc devait traverser quatre passages en siphon pour franchir les vallées, et surtout emprunter plus de trois kilomètres de galeries souterraines en onze tunnels pour franchir les escarpements rocheux dont la cave du Curé est un bel exemple à visiter. Les romains ont percé la montagne. L’aqueduc est construit sous le tunnel. La Cave du Curé doit son appellation au fait que, pendant la Révolution, elle aurait servi de cachette soit à un prêtre, soit à des objets religieux.

Par le Circuit 1
De l’intersection avec le Circuit 3, prendre à droite et remonter jusqu’à l’entrée de la Cave du Curé, panneau.
Traverser le tunnel (l’aqueduc commence après une dizaine de mètres), et en sortir à la petite terrasse
Reprendre le Circuit 1 dans le sens déjà parcouru

Par le Circuit 3
Le Circuit 3, passe devant l’entrée de la Cave du Curé, panneau.
Traverser le tunnel, et en sortir à la petite terrasse du Circuit 1
Suivre le Circuit 1 dans le sens du balisage, sentier fléché à gauche
Rejoindre le Circuit 3 à l’intersection

Le pont-siphon de la Durèze

  • Hors itinéraire

Sur la D65, entre la vallée du Gier et Chagnon, environ 1,5km après être entré dans la vallée, prendre à droite la petite route qui mène à Genilac.
Les vestiges sont bien visibles dans un pré à gauche, en rive droite de la rivière. Un vestige est plus difficile à voir en rive gauche, un haut mur dissimulé par la végétation et entouré d’une décharge clôturée (une honte).

Sur le plateau de la rive droite, sur la petite route entre Leymieux et Rive-de-Gier, environ 600m à l’est du virage de la cote 420m, un chemin agricole sur la gauche, nord-est, mène au réservoir de chasse du pont-siphon sis au milieu des vergers. Ce qui rend sa visite délicate quand les arbres sont couverts de fruits.

Informations

Traversée de la Cave du Curé le 16/03/2017

Me voici donc à l’entrée de cette Cave du Curé, un orifice plus large que haut dans des rochers compacts.

Je sors la frontale emmenée tout exprès pour ce passage et la fixe sur mon chef. Je me baisse et c’est parti...

L’entrée franchie, je peux me redresser. Il s’agit d’un tunnel et l’aqueduc est construit à l’intérieur, avec sa voûte, un double plafond...

L’aqueduc ne débute pas de suite, des pierres ont été prélevées pour des constructions locales.

Je médite un instant sur la condition des esclaves de Rome qui ont construit cet ouvrage de plus de 80km de long. Avec aussi une pensée admirative pour les ingénieurs et géomètres de l’époque.

L’aqueduc n’est ni large ni haut et je dois courber l’échine. Mais ce n’est pas suffisant, le sac à dos touche la voûte, je dois fléchir les jambes et continuer "à cacasson".
La progression est peu confortable.

Ce n’était qu’une étroiture. Bientôt le plafond est plus haut et je peux progresser simplement un peu courbé.

Un autre problème surgit, l’eau. Le sol est humide, puis recouvert par une fine pellicule d’eau. Des pierres permettent de progresser sans se mouiller.

Mais le niveau de l’eau monte. 1cm, 2cm, 5cm, 10cm. Mouillé pour mouillé, je continue.

Enfin, après 82m de traversée souterraine, je parviens à la sortie sur la petite terrasse. Elle est en versant sud et il est 11h30.
Je vais anticiper la pause casse-croûte et laisser sécher tout ce bazar au soleil, avec un certain succès.

Dernière modification : 19 juillet 2018
Circuit de la Durèze (Valfleury)

A propos

Auteur de ce topo :

Topo publié le 22 mars 2017

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par Le 25 mars 2017 à 20h31

    Bonsoir Alain.
    Passionnant le lien sur l’acqueduc du Gier.
    #31 : pouquoi doubler le tunnel creusé dans la roche par un ouvrage en pierre maçonnée ? A moins que la roche ne soit pas très étanche.

  • par Le 25 mars 2017 à 20h43

    Je parlais de la tranchée supérieure.

  • par Le 26 mars 2017 à 00h01

    Bonsoir hereme,
    J’ai compris. L’article passionnant est celui sur la tranchée supérieure.
    Quand à l’aqueduc dans le tunnel, c’était peut-être pour respecter ce qu’aujourd’hui nous appelons un "cahier des charges" : l’ouvrage devait être entièrement en maçonnerie, sauf les conduites forcées des siphons qui étaient en plomb, et donc toxiques.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !