Col Blanchâtre (3088m) et le ravin de la Noire

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
670m
Durée :
demi-journée

C'est noir, blanc, vert, rouille... C'est le fond d'un océan à 3000m. C'est au pied du sommet de la Tête des Toillies. – Auteur :

Accès

Départ du Refuge de la Blanche.

Pour y accéder, c’est 2h de Saint-Véran par le GR58 ou 1h du parking de la Mine de Cuivre (attention, accès réglementé en été).

Précisions sur la difficulté

Ca peut être délicat en début d’été si la neige est encore présente, dans le passage sous la Petite Tête Noire.
Nécessite une bonne visibilité et une bonne lecture du terrain pour la partie hors sentier entre la crête frontière et le retour sur le Lac de la Noire.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : IGN TOP25 3637OT Mont Viso - Saint-Véran
  • Altitude minimum : 2500 m
  • Altitude maximum : 3088 m
  • Distance : environ 6.5 km
  • Dénivelé : 670m
  • Horaires : comptez entre 4 et 5 h (pour le rêve)
  • Balisage : jaune jusqu’au Col de la Noire puis inexistant

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du refuge de la Blanche, se diriger vers le Col de la Noire par un sentier bien balisé. Après avoir traversé un torrent, on aborde une montée assez directe coupée par un replat vers 2750m . On est dominé par un énorme pierrier qui vient de la crête que l’on va rejoindre.}

Après ce répit, ça continue dans un univers de plus en plus minéral, avec des roches aux couleurs entre noir, vert et rouge.
Au col de la Noire , se diriger vers l’est par une trace bien visible qui commence sur l’arête avant de contourner la Tête de la Petite Noire par le Nord. On domine l’immense pierrier que l’on a contourné en montant.
Un court passage peut être délicat à négocier en présence de neige ou par temps humide, avant de revenir sur l’arête puis dans un grand replat à l’altitude 2969m.

La trace continue toujours vers l’est au pied du sommet de la Tête des Toillies pour rejoindre le col nommé "Blanchâtre" sur certaines cartes (mais pas sur l’IGN). On est sur la frontière franco-italienne. Un couloir impressionnant file tout droit dans le versant italien.

  • Ne pas manquer d’observer la paroi de la Tête des Toillies. On y devine des formes en coussins allongés/déformés. Ce sont... c’étaient... du basalte en pillow lavas... La trace "fossile" d’un rift océanique.

Une trace part sur la crête frontière et contourne par l’ouest (du côté France) un petit bastion rocheux vert sombre (serpentines) puis on continue sur l’arête par une trace toujours bien visible.
Lorsqu’on commence à avoir une bonne vue plongeante sur les Lacs du Longet (une bonne idée pour y aller serait de suivre la frontière), il est temps de repérer (coté France) un petit couloir blanc pas trop raide bordé par des calcschistes beige clair bien remarquable dans cet univers de roches massives vertes et noires.

Ça s’élargit dans une pente schisteuse et il faut rejoindre une draille au pied d’une barre en obliquant de plus en plus vers le Nord. On la contourne pour rejoindre le ravin de la Noire et un lac non nommé vers 2890m.
Il suffit de suivre S-O le déversoir assez plat, puis trouver une bonne draille légèrement ascendante vers l’Ouest pour franchir un petit escarpement avant de redescendre vers le lac de la Noire.

Remonter Nord par le sentier balisé vers le Col de la Noire (1) et redescendre au refuge par l’itinéraire de montée.

Remarques

C’est une rando assez courte si l’on part du refuge, mais qu’il convient de ne pas prendre à la légère eu égard au terrain, et à la nécessité de bien se repérer hors sentier.

  • Prendre garde à la traversée entre le Col de Noire et le Col Blanchâtre en cas de neige ou de conditions humides / froides.
  • Cela peut être une bonne alternative pour commencer l’itinéraire 5448. Une fois sur la crête frontalière, la suivre jusqu’aux lacs du Longet, ou l’on reprend alors l’itinéraire décrit.
Dernière modification : 16 mai 2018
Pic de Caramantran (3025m) Punta Dell’Alp (3033m) Rocca Bianca (3059m)

A propos

Auteur de ce topo :

Randonneur au long cours depuis ... bien longtemps. J'ai une prédilection pour les Alpes et plus particulièrement La Clarée, le Queyras et la Haute Ubaye.

Topo publié le 20 septembre 2016

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Afficher les commentaires précédents (3).
  • par Le 20 septembre 2016 à 12h24

    Beau topo. Les précisions géologiques sont très intéressantes.

  • par Le 20 septembre 2016 à 13h14

    Topo enregistré, le jour où je visiterai ce secteur. Un coin intéressant

  • par Le 20 septembre 2016 à 13h59

    Même avec une formation de géologue, je continue de trouver ces endroits un peu "magiques"... et puis... penser que l’on marche sur le fond d’un océan à 3000m d’altitude... ça laisse une grande place au rêve, non ?

    D’un point de vue moins poétique et plus scientifique, il est intéressant de comparer l’affleurement de basalte en coussin de la Tête des Toillies (très déformés) à celui du Collet Vert dans le massif du Chenaillet.

  • par Le 24 septembre 2016 à 22h03

    Photo 12 : c’est ça la tête des Toillies ?

  • par Le 24 septembre 2016 à 22h35

    Ca pourrait, non ?
    Disons que c’est une partie de son profil. Etonnant non ? Ce qu’on peut arriver à discerner sur une paroi en se laissant aller un peu ... et je promets qu’il n’y a aucune substance illégale derrière ça ;)

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !