Col de Barmerousse (2220 m)

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
1445m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Entre les refuges de Varan et de Platé, un beau col, peu fréquenté. Quand on aime, on ne compte pas (et en montagne, on y revient). En dehors des chemins surfréquentés

Accès

Départ et arrivée : Parking du Coudray, Commune de Passy 74.

Itinéraire

Carte IGN : 3530 ET Samoëns.

Temps : 5 h 40 l’A/R (sans pause).

Dénivelé : 1445 m.

Itinéraire : Parking du Coudray - Refuge de Varan - Col de Barmerousse - Ruines de Barmerousse - Chalets de Platé - Les Egratz - Charbonnière - Le Coudray.

Difficulté : Montée assez soutenue du Col de Barmerousse et descente des Egratz entre Platé et Charbonnière à éviter par temps humide.

C’est aussi une longue mais très jolie balade. Comme toute balade dépassant les 1000 m de dénivelé, il faut mieux avoir un minimum d’entraînement pour ne pas galérer.
C’est seul que j’ai effectué cette sortie.

On évolue dans un cadre très sauvage et sans personne. Il faut préciser qu’une des raisons vient peut être de ce que sur la carte IGN aucun tracé n’existe (même en pointillés noirs). Ce n’en est que plus agréable. Mais sur le terrain, le chemin est bien là.

Au départ du parking du Coudray (1112 m) suivre le balisage du refuge de Varan. A ce refuge (1620 m) près d’un bassin, un panneau indique le Col de Barmerousse en 2 h 00. En réalité sans courir et tout en prenant des photos j’aurai mis du Coudray au Col 2 h 05 dont 0 h 55 pour gagner le refuge.

Bien que non carté, on ne peut vraiment pas se perdre sur cet itinéraire car le balisage est digne des balisages italiens. Pourtant il n’y a pas de nebbia par ici. Par contre, même avec les très nombreux points rouges, je ne voudrais pas me trouver là haut avec du brouillard car il n’y a pratiquement pas de cairns et les points rouges sans visibilité, il faut mettre le pied dessus pour les voir.

J’ai dépassé le refuge de Varan juste avant qu’un groupe de randonneurs ne le quittent. Ce sera les derniers êtres humains que je verrai avant les chalets de Platé.

A partir de Platé (2032 m) c’est à nouveau la foule des circuits connus. Entre Platé et Charbonnière, dans la rude descente des Egratz j’ai même rencontré des randonneurs vus en début de mois lors de notre Tour du Viso entre Queyras et Italie.

De Charbonnière au Coudray on retrouve avec plaisir l’ombre de la forêt.

Pour effectuer cette rando, je suis parti assez tôt (7h20 du parking) pour deux bonnes raisons :

  • Plus sympa de monter Barmerousse à l’ombre qu’en pleine cania ;
  • Compte tenu de la météo prévoyant des orages dans l’après midi, il fallait mieux rentrer tôt. C’est la raison pour laquelle j’ai fait la balade non-stop préférant zapper le casse-croûte plutôt que dans prendre une bonne dans la descente des Egratz.
    Et c’était la bonne option.

Cette balade est beaucoup plus sauvage que celle du Tour des Fiz et tout aussi agréable.

Dernière modification : 16 mai 2018
Passage du Dérochoir (2220m) - Col de la Portette (2354m) - Chalets de Platé (2032m)

La carte du topo « Col de Barmerousse (2220 m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours