Col de Cenise (1724m) et Rochers de Leschaux (1936m), par Morsulaz

Difficulté :
Moyenne
Dénivelé :
680m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Une belle balade en terrains débonnaires et vallonnés, praticable aussi bien l'été que l'hiver. Après une montée tranquille jusqu'aux immenses étendues du plateau de Cenise, la suite s'effectue sur une bosse de lapiaz un peu plus tourmentée jusqu'aux Rochers de Leschaux, où la bosse s'interrompt brutalement pour offrir une magnifique vue plongeante sur la vallée du Petit Bornand. Vue omniprésente sur l'impressionnante face nord-ouest des Bornes, allant du Bargy jusqu'au Jallouvre.

Accès

Bonneville ou Cluses - Mont Saxonnex - Morsulaz, parking à la Pellaz après le pont. L’été, il est possible de monter jusqu’au Frachets.

Itinéraire

  • Altitude départ : 1260m.
  • Altitude sommet : 1936m.
  • Durée : 5h.
  • Carte : IGN TOP25 3430ET La Clusaz - Le Grand Bornand.

Période

Praticable aussi bien à pied l’été qu’à ski ou en raquettes l’hiver. Pas d’exposition aux avalanches significative l’hiver sur l’itinéraire habituel. La montée aux Rochers de Leschaux se déroulant sur un lapiaz, il faudra absolument éviter le début de l’hiver tant que les crevasses du rocher n’auront pas été bouchées par suffisamment de neige compacte, ainsi que les chauds après-midis printaniers. Cette partie de l’itinéraire est assez paumatoire en cas de brouillard.

Difficulté

La montée au col de Cenise ne présente aucune difficulté, notamment en suivant la route des Frachets. La poursuite vers les Rochers de Leschaux se fait sur un lapiaz présentant quelques jolies crevasses traversées l’été par un sentier, où il faudra faire un peu attention (notamment avec de jeunes enfants). L’hiver, le terrain reste vallonné et facile, mais peut nécessiter un peu d’orientation au delà du col de Cenise selon les conditions.

Itinéraire

Depuis Morsulaz, plusieurs options s’offrent pour rejoindre le col de Cenise.

  • Par la route des Frachets. C’est l’option la plus facile, souvent damée l’hiver par les nombreux passages. La pente est faible sur toute la longueur, et la montée peut souvent se faire sans raquettes ou à skis de fond. L’été, la route est carrossable jusqu’aux Frachets, réduisant le dénivelé de 310m.
  • Par les pentes du versant ouest du Châtelard, débonnaires et légèrement boisées. C’est plus court, et souvent préféré par les skieurs. On montera à gauche de la petite combe venant du sommet.

Pour continuer vers les Rochers de Leschaux, se diriger vers la base de la bosse et remonter un peu à droite le long d’une croupe vers la crête de la bosse, un peu boisée. On suit ensuite cette crête peu marquée et irrégulière en contournant des creux de lapiaz suivant un parcours assez ludique entrecoupé de petites montées et descentes, suivant approximativement le sentier d’été. Le sommet se dévoile au dernier moment, lorsque la crête s’interrompt brutalement par le précipice plongeant sur la vallée du Petit Bornand.

Le retour se fait par le même itinéraire. L’hiver, le relief débonnaire mais tourmenté des Rochers de Leschaux se prête plus à l’exploration ludique qu’au "dévalement" de grandes pentes. Plus bas, les skieurs alpins s’offriront les belles pentes de la face Ouest du Châtelard, alors que les skieurs nordiques préféreront les paisibles vallons en direction des Frachets et une tranquille glisse sur la route enneigée.

Détails de la sortie

Sortie effectuée par une belle journée de fin février 2013 en skis de rando nordique. Beau temps avec nuages bas le matin, devenant brumeux dans l’après-midi. Quasiment seul sur tout l’itinéraire.

Départ à 14h de Morsulaz, montée tranquille suivant les multiples traces dans la face Ouest du Châtelard. Quelques pérégrinations exploratoires aux alentours du col de Cenise.

Montée aux Rochers de Leschaux en suivant une trace bien marquée. L’accroche de mes skis montre sa limite dans les parties transformées et regelées de la trace (on est déjà en fin d’après-midi), mais on s’en sort en traçant à côté. Arrivée au sommet à 17h, entouré d’un magnifique paysage se laissant de plus en plus envahir par la brume.

Redescente ludique, alternant petites descentes et remontées entre bosses et creux du lapiaz. Par endroits, la neige regelée en surface complique un peu la chose. Magnifique coucher de soleil au col de Cenise, puis descente tranquille dans le calme du soir par les vallons des Frachets puis le long de la route enneigée... Retour à 19h.

Dernière modification : 16 mai 2018

La carte du topo « Col de Cenise (1724m) et Rochers de Leschaux (1936m), par Morsulaz »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Photos « Col de Cenise (1724m) et Rochers de Leschaux (1936m), par Morsulaz »

Départ de Morsulaz. Montée... Les vallons en direction du col de Cenise, et derrière les Rochers de Leschaux. Regard arrière vers le Grand Bargy. Arrivée vers le col de Cenise. Montée au Rochers de Leschaux, regard arrière vers le plateau de Cenise. Derrière le lapiaz tourmenté, vue vers le Môle et le Chablais. Regard vers l'Aiguille Verte, le Roc des Tours, l'Etale, le Charvin. Arrivée au sommet. Depuis le sommet, vue sur la vallée du Petit Bornand et le plateau des Glières. Vue sur le chemin de descente vers le plateau de Solaison. Du sommet, vue plongeante sur la vallée. Regard vers le col de Cenise et le Bargy. Retour en direction du plateau de Cenise. Vue sur le plateau de Solaison et la Pointe d'Andey. Derrière les creux du lapiaz, vue sur le Jallouvre, la Pointe Blanche et la Pointe de Balafrasse. La Pointe Blanche et le Jallouvre dominent l'immense plateau de Cenise. Regard en direction du col de la Buffaz. Le Bargy prend les couleurs du soir. Seuls les sommets voient encore le soleil. Descente vespérale vers les Frachets. Dernières lueurs sur le Grand Bargy. Soirée paisible... On se laisse glisser sur la route, face à la Pointe du Midi.