Col de Chamont en boucle par Fréland

Difficulté :
Facile
Dénivelé :
300m
Durée :
demi-journée
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

C'est un coin très mignon et très vallonné, en plein cœur du Pays Welche et qui offre une belle vue tout du long, de part et d'autre du Col de Chamont. Côté Nord-Est du col, vers Fréland, vue sur l'omniprésent et très esthétique Kalblin (924 m). Côté Sud-Ouest, vue sur le non moins esthétique Grand Faudé (coiffé de sa Tour, 773 m) et sur la Tête des Faux (1208 m). Et la commune de Fréland est vraiment pleine de charme. C'est une de nos TOP balades dans les Vosges, que l'on a hâte d'essayer au printemps, quand les arbres fruitiers sont en fleur. Avantage non négligeable : elle est accessible assez rapidement, à 51 minutes de Mulhouse et à 1 heure de Strasbourg (d'après Google). Autre avantage notable par rapport à la plupart des balades dans les Vosges : une grande partie du parcours se situe hors forêt, offrant ainsi une vue dégagée sur ces belles contrées vallonnées.

Accès

De la plaine d’Alsace

Rejoindre Kaysersberg sur la D415, à l’entrée de la Vallée.

Traverser Kaysersberg sur la D415, direction du col du Bonhomme, puis bifurquer à droite en direction de Fréland, sur la D11.3 (ou D11.III).

Entrer dans Fréland. Le parking se trouve à droite de la route principale (Grand Rue), sur la Place de la 36ème Division d’Infanterie U.S.

Il faut tourner à droite juste avant le 52 de la Grand Rue qui sert à la fois de Mairie et de Poste et 1 maison après l’Hôtel Restaurant du Kalblin (48 Grand Rue).

Il y a quelques places contre la Mairie et contre la maison de l’autre côté. Au total, il y a une dizaine de places.

Si vous voulez obtenir l’itinéraire en voiture depuis chez vous via Google Maps, vous ne pourrez pas mettre le nom de la Place pour la destination. Mais à la place mettez "50 Grand Rue Fréland".

Du Col du Bonhomme

Traverser Le Bonhomme et Lapoutroie sur la D415.

Google Maps nous fait rejoindre la D11.3 (ou D11.III) sur la gauche environ 2 km après avoir traversé Hachimette.

Mais on peut aussi prendre à gauche dans Hachimette sur la D11.4 (ou D11.IV) qui rejoint la D11.3 (ou D11.III) au bout de 4 km environ. C’est un peu plus court mais plus long d’après Google Maps donc la route doit être moins bonne.

Le mieux c’est de prendre à gauche quand Fréland est indiqué (dans Hachimette ou après mais ne l’ayant pas fait, je ne peux pas dire avec certitude).

À titre indicatif, voici quelques kilométrages et temps de trajets d’après Google Maps :

  • 16,3 km et 0h18 du Col du Bonhomme
  • 19,4 km et 0h27 de Colmar
  • 36,7 km et 0h39 de Sélestat
  • 62,8 km et 0h51 de Mulhouse
  • 84,4 km et 1h00 de Strasbourg

Comme vous pouvez le voir, on y est assez vite, même en venant de loin dans la plaine d’Alsace car c’est très roulant (il n’y a pas de lacets à gravir et il n’y a pas de petite route, pas même la route finale).

Itinéraire

Crédits extérieurs au site AltitudeRando

C’est sur le site WEB de l’Office de tourisme de la Vallée de Kaysersberg que j’ai trouvé cette belle boucle. Ils proposent au total 10 randos en boucles de longueurs, dénivelés et difficultés variables. Ce topo est tiré de la fiche rando n° 10.

Voici les liens :

Merci beaucoup à l’Office de tourisme de la Vallée de Kaysersberg pour ces fiches gratuites, très bien faites et qui permettent d’arpenter une bien belle vallée.

À ma connaissance cette initiative est plutôt unique, en tout cas dans les Vosges.

Mais s’il y a d’autres vallées des Vosges qui mettent en ligne gratuitement d’autres circuits de randos aussi bien faits, je suis preneur.

La Rando en chiffres

  • Effectuée le : 15 août 2016
  • Participants : 4 personnes (ma femme, nos 2 filles et moi)
  • Distance : environ 7 km
  • Dénivelé : environ 300 m cumulés
  • Altitude au départ : 420 m (parking)
  • Altitude point bas : 420 m (parking)
  • Altitude point haut : 679 m (Col de Chamont)
  • Durée indicative : 2 / 2h30 d’après l’Office de tourisme de la Vallée de Kaysersberg. En ce qui nous concerne, nous avons mis 6h30, mais avec un pique-nique prolongé par une longue pause béate et avec de très fréquentes pauses photo (environ 400 photos prises !...).

Difficultés éventuelles

  • Le parcours se fait en grande partie sur des portions de routes mais qui sont globalement peu empruntées par les voitures. En tout cas, nous y avons croisé peu de voitures en ce 15 août 2016.
  • Le chemin n’est pas évident à trouver partout. Il vaut mieux être muni d’une carte IGN des environs.

En tout cas j’ai échoué une 1ère fois à trouver le chemin en essayant déjà de faire cette boucle en novembre 2015.

Mais je n’avais imprimé que la fiche rando n° 10 du site WEB, qui est certes très bien faite mais tout de même assez sommaire.

Et quand nous sommes arrivés au point coté 568 au-dessus de Fréland (entre les sommets de la Rochette et de la Bourse Noire), j’ai cru que nous étions déjà arrivés au Col de Chamont ... ;oD

Dans les jours qui ont suivi, j’ai découvert le site Géoportail et grâce à la carte IGN des environs j’ai mieux compris comment j’avais pu me méprendre.
Depuis cette date, je ne pars plus jamais randonner sans avoir imprimé au préalable la carte IGN du coin à partir du site Géoportail, voire un fond de carte Google maps.

Indications de parcours

Par rapport au parcours proposé par l’Office du tourisme dans la fiche rando n°10, nous avons effectué une seule petite différence.

Entre l’antenne-relais (cotée 650 sur la carte IGN) et le point coté 561 sur la carte IGN, nous n’avons pas trouvé le chemin censé faire un crochet à travers champs pour rejoindre la route plus en amont.
Nous avons donc coupé tout droit en restant sur le chemin en lisière de forêt et qui offre d’ailleurs une belle vue en direction du Kalblin.

Sur le parking, à côté de la plaque avec le nom de la place, se trouve un balisage indiquant Choe et Col de Chamont à gauche par losange rouge. On conservera ce balisage losange rouge jusqu’au Col de Chamont.

Depuis le parking, traverser la Grand Rue, pour se retrouver côté gauche dans le sens de la montée.

Remonter environ 20 m et tourner à gauche dans la Rue de l’Eglise.

Passer entre l’église (à gauche) et le cimetière (à droite), ceint de son superbe mur de buis aux allures de remparts.

Immédiatement après le cimetière, tourner à droite le long de l’aide Sud du cimetière puis à nouveau à droite pour longer l’aile Ouest du cimetière.

Puis le chemin commence à s’éloigner du cimetière en s’élevant au-dessus, direction NO.

On entre dans un court passage qui serpente un peu en forêt puis on ressort au milieu des champs, à nouveau direction NO.

Lors du court passage en forêt et de la montée dans les champs qui suit, on gravit environ 60m de dénivelée sur 300m, ce qui constitue la partie la plus pentue de toute la rando avec un pourcentage de 20% environ.

Quand vous arrivez au bout de la montée face à un banc avec le chemin losange rouge qui oblique à gauche et un autre chemin qui part à droite, ce sera la fin des plus gros efforts d’ascension de toute la balade.

Sur le reste de la balade, on aura des pourcentages de montée beaucoup plus doux.

Et pour vous aider à faire passer la montée, vous pourrez admirer la belle vue à droite vers Fréland, dominé par le Kalblin et le Col de Fréland.

Au niveau du banc, il faut donc obliquer à gauche, direction SO, en conservant le balisage losange rouge.

On passe à côté de quelques maisons à gauche et de pâturages à droite. Après un peu plus de 200m, le chemin fait un nouveau virage à gauche à 90°, direction SE, en lisière de forêt.

Au bout de 400m, on rejoint une route. Ne pas prendre à gauche vers la forêt mais à droite, plein Ouest vers un autre croisement à 50m avec des panneaux.

Cette intersection est le point coté 568 sur la carte IGN.
Pour les voitures, un panneau indique le "Col de Châmont" à droite.
Pour les randonneurs c’est aussi indiqué à droite mais sur une vieille pancarte rouillée devenue illisible à moins de s’approcher. On est toujours sur le balisage losange rouge.
On continue donc à droite, direction NO, le long de la route.

Au bout de 200m environ, on entre à nouveau en forêt sur 200m environ.

Ensuite, on en ressort, direction NE, en longeant la lisière de la forêt.

Vers le Sud-Est on commence à apercevoir 2 petits sommets jumeaux séparés par un col, le tout ayant une allure de dos d’âne, comme sur certains panneaux de signalisation routière.

  • Le sommet de gauche s’appelle Vorhofkopf de Kaysersberg.
  • Le sommet de droite s’appelle Vorhofkopf d’Ammerschwihr.
  • Et ils sont séparés par le Col du Herrenwasen.

Sur cette portion, on trouve un banc magnifiquement placé face au Kalblin et au Col du Herrenwasen.

Au bout de 200m environ, on entre à nouveau en forêt.

Au bout de 100m environ, on laisse le chemin à droite et on poursuit à gauche en obliquant vers le NO.

100m plus loin, on tombe sur une intersection dans un virage en épingle.

On prend à gauche, direction, O-SO.

On poursuit en forêt direction SO sur environ 400m

On chemine pendant encore 400m pour arriver jusqu’au Col de Chamont, au milieu de pâturages, avec quelques maisons à droite et la vue sur le Col de Fréland.

Au fur et à mesure qu’on se rapproche du Col et qu’on s’éloigne de la forêt, le Kalblin refait progressivement son apparition à droite du Col de Fréland.

Au Col de Chamont, on trouve 2 sculptures modernes se faisant face et symbolisant la rencontre de l’homme et de la femme.

De l’autre côté la vue s’ouvre vers le sud-Ouest et notamment la Tête des Faux.

On aperçoit également le très esthétique sommet du Grand Faudé mais au niveau du col, le versant gauche et quelques bosquets sur ce versant empêchent de bien le voir dans l’immédiat.

Ce n’est qu’en commençant à s’éloigner du col que l’on pourra bien l’admirer, malgré la présence d’une ligne à haute tension ...

À proximité du col, en montant légèrement à gauche, vers le Sud-Est, on pourra trouver un banc au pied d’un arbre pour pique-niquer ou simplement s’asseoir.

Depuis le Col de Chamont, on descend en longeant la route qui part vers le SO en direction de Lapoutroie.

Si on ne veut pas rester au bord de la route, on peut la longer à travers champs, du côté gauche (au moins au début. Et c’est ce qu’on a fait).

Petit à petit, la route s’oriente plein Sud.

Environ 500m après le col, on arrive à une intersection. Laisser la route qui part à droite presqu’en épingle vers Ribeaugoutte et Lapoutroie.

Continuer sur le large chemin à gauche au balisage peu clair (cercle jaune et disque rouge alors que l’Office du tourisme annonçait disque jaune ...), direction SE.

Profiter encore de la vue sur le Grand Faudé et la Tête des Faux.

Au bout d’un peu moins de 400m, on entre à nouveau en forêt.

200m plus loin, on arrive à un pylône d’antenne-relais assorti d’un local technique.

Sur le local technique se trouve un balisage triangle vert indiquant de tourner à gauche devant le local technique pour revenir sur Fréland.

On tourne donc à gauche devant le local technique de l’antenne-relais, direction SE.

Au bout de 100m, on se retrouve en lisière de forêt et le Kalblin se dévoile à nouveau au fur et à mesure qu’on descend, avec de beaux pâturages au 1er plan.

Au bout de 400m environ, on sort complètement de la forêt et on rejoint à nouveau une petite route.

On ne reste pas longtemps sur cette route puisqu’au bout d’une centaine de mètres, on la quitte en obliquant à gauche, plein Est sur un
chemin balisé triangle vert (variante V.R. pour Voie Romaine).

Très jolie vue sur le Kalblin au NE.

On rejoint à nouveau une petite route, que l’on prend à gauche, direction NO.

Peu après on arrive la route fait une épingle et on continue vers le SE.

Nouvelle intersection où l’on prend à gauche vers le NE.

Nouvelle intersection où l’on prend à droite en gardant la direction NE.

Ensuite, on ne quitte plus la route qui oblique progressivement sur la gauche, d’abord plein Nord puis NO et nous ramène sur Fréland.

Vigilance sur cette portion de route finale. De toute les routes empruntées, c’est celle où il y a le plus de passage de voiture.

À noter que sur la gauche de la route on peut trouver encore un banc bien placé, face au Kalblin et au versant opposé de la vallée de Fréland.

En continuant sur la route, on finit par arriver au niveau de l’église et du cimetière, pour boucler cette belle boucle.

On termine en revenant sur nos pas (on descend la Rue de l’Eglise, on tourne à droite sur la Grand Rue et le parking est sur la gauche après environ 20m).

Détails sur notre sortie du 15/08/2016

Conditions météo : Très chaud (maximale proche de 30°C). Assez beau, avec peu de nuages vers le Nord-Est mais pas mal de nuages vers le Sud-Ouest. Les nuages ont été plus envahissants au fil de l’après-midi, cachant le soleil un peu plus souvent.

Au Col de Chamont, j’ai laissé ma femme et mes filles pique-niquer sur le banc et j’ai commencé la descente à travers champs vers le Sud pour photographier le Grand Faudé sans attendre au cas où après ça deviendrait plus compliqué à cause de l’orientation du soleil ou de la couverture nuageuse.

Ensuite je suis revenu sur mes pas et je les ai retrouvées à l’ombre d’un bosquet, profitant du cadre et de la température idéale.

En refaisant le chemin avec elles, je n’ai évidemment pas pu m’empêcher de reprendre en photo les mêmes sujets qu’avant mais avec une couverture nuageuse et un ensoleillement un peu différents ...

Tout au long du chemin, nous avons eu la chance de faire d’agréables rencontres (insectes, animaux, belles fleurs).

Mise en garde contre les tiques

Seul petit bémol en arrivant dans la voiture : notre aînée découvre une tique sur une de ses jambes ...

Habitués à ces sales bestioles minuscules, et très prudents avec elles, car ma femme a déjà attrapé la maladie de Lyme (on espère d’ailleurs qu’elle en est définitivement remise mais rien n’est sûr), nous étions munis d’un tire-tique et lui avons retirée sans attendre.

Nous rappelons aux randonneurs dans les Vosges que les tiques prolifèrent particulièrement dans ce massif du fait d’altitudes et de végétations qui leur conviennent particulièrement.

À titre indicatif, elles aiment bien se trouver sur les genêts, les fougères et les herbes hautes en général. Et dès qu’on passe à proximité, elles sont susceptibles de nous sauter dessus.

Dans les Vosges, nous essayons autant que possible de marcher sur des chemins larges ou avec une présence minimale de genêts, de fougères et de hautes herbes.

Pour cette raison, j’affectionne les pistes ou les routes forestières autant que possible.

Malgré cela, nous trouvons une tique environ 1 randonnée sur 3 dans les Vosges alors que nous n’en avons jamais trouvée dans les Alpes ...

Dernière modification : 16 mai 2018
Le Bâa, Orbey, Tour du Faudé, Col de Bermont et Barischire en boucle par Lapoutroie

La carte du topo « Col de Chamont en boucle par Fréland »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours