Col de l’Aigleton par le Rivier d’Allemont

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
1000m
Durée :
1 jour

Un objectif modeste, mais offrant un superbe panorama et de nombreuses possibilités de variantes plus longues. – Auteur :

Accès

De Grenoble, prendre la Direction du Bourg d’Oisans via la D1091. Avant le Bourg d’Oisans, à Rochetaillée, prendre à gauche en direction du Col du Glandon. Suivre la route jusqu’au hameau du Rivier d’Allemond (terminus de la route en hiver, le col étant fermé). Se garer sur le parking à la sortie du hameau.

Précisions sur la difficulté

Pas de difficultés techniques notables, mais les règles de prudence et de sécurité inhérentes à toute activité hivernale s’appliquent.

Les infos essentielles

  • Carte IGN : 3335 ET
  • Altitude minimum : 1 264 m
  • Altitude maximum : 2 266 m
  • Distance : environ 10 km
  • Balisage : rouge/blanc (GR) puis hors sentier.
  • Matériel : DVA, pelle et sonde.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Du parking s’orienter vers le nord-est, pour rattraper le GR 549, que l’on suit vers le nord, jusqu’aux environs de 1650m d’altitude.

On sort alors de la forêt, pour remonter la combe au mieux vers le nord, puis vers l’ouest après un large replat, pour déboucher au Col de l’Aigleton.

Descente par le même itinéraire.

Sortie du 4 mars 2018

Entre vagues de froid et redoux rapide, chutes de neige et pluies abondantes, le manteau neigeux est pour le moins instable ces derniers temps. Partis du Rivier d’Allemont avec pour objectif initial la pointe du Sciallet, nous décidons donc rapidement de nous rabattre sur l’itinéraire plus sûr du Col de l’Aigleton.

Premiers partis ce matin, nous nous relayons pour faire la trace à travers une forêt resplendissante dans son habit d’hiver.

Dans les pentes raides de la combe, un bouquetin nous observe placidement peiner dans 30cm de neige lourde à souhait.

Le replat à mi-chemin est le bienvenu. Le soleil tape dur, autant sur les corps que sur la neige : les coulées incessantes sur le versant opposé nous confortent dans notre changement d’itinéraire.

La montée finale au col est plus facile, des skieurs venus du versant Prabert sont descendus du col jusqu’au replat et nous profitons de leur trace de remontée.

Nous nous attardons un moment au col d’où la vue est superbe. La descente, plutôt agréable sur le haut de l’itinéraire se fera plus difficile à mesure de la descente, dans une neige très (trop) transformée.

Dernière modification : 9 mars 2018
De Prabert en boucle : Pas de la Coche, Col de la Vache, Col de l’Aigleton et descente sur Vallon du Vénétier

A propos

Auteur de ce topo :

Randonnée réalisée le 4 mars

Topo publié le 10 mars

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

  • par deniseLe 11 mars à 07h27

    et bien si vous etes montés jusqu"au col bravo avec cette couche de poudre vous n’avez pas peur j’ai vu les pentes sous le col seulement ce été je n’y mettrais pas les crampons de mes raquettes comme quoi la baraka ça passe parfois !

  • par VertacomicorienLe 11 mars à 14h34

    Bonjour denise,

    La pente maxi que nous ayons mesuré sur l’itinéraire était à 28°, sur un très court passage. C’est pentu, mais cela reste en deça du seuil theorique des 30°.

    Au vu des conditions de neige, et de l’actualité récente en montagne, nous avons pris toutes les mesures que la prudence nous imposait.

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !