Col de la Sachette (2713m) en traversée, de Tignes à Peisey-Nancroix

Difficulté :
Moyen
Dénivelé :
900m
Durée :
1 jour

Une porte d'entrée dans le Parc de la Vanoise, rando dans le vallon de la Sache, entre le Mont Pourri et la Grande Casse. Retour par le vallon des Lanches et Rosuel. – Auteur :

Accès

De Bourg-St-Maurice, direction Val d’Isère et Tignes (D902).

Puis direction Tignes (D87).

Dans le village des Boisses, le départ se situe dans l’épingle, peu après une passerelle skieur et le télésiège des Boisses.

Itinéraire

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours

Infos pratiques

  • Carte IGN : TOP 25 3532 ET Les Arcs / la Plagne
  • Lien IGN : Col de la Sachette
  • Altitude départ : 1813 m
  • Altitude au Col : 2713 m

Sortie du 03/09/2005

Pour cette rando, en traversée, il faut soit 2 véhicules, soit une âme charitable qui fasse la taxi. J’ai pris la 2ème option... Pour un départ de Tignes (Les Boisses) et retour par le vallon de Rosuel (Peisey-Nancroix).

Montée

Bienvenue dans le royaume des chamois.

Une ambiance de haute montagne pour cette rando sans difficulté.
Départ des Boisses par une petite route en terre.
Puis on trouve la direction des Chalets de la Sache, Vallon de la Sache et Col de la Sachette.

Sentier bien balisé, pas de difficulté.

Penser à lever la tête, le chamois vous guette.

Descente

Par le Plan de la Sache, direction Rosuel, les Chalets de la Plagne, et le lac de la Plagne.

Petit crochet possible, pour un petit rafraîchissement, au Refuge d’Entre le Lac, situé au bord du lac de la Plagne.

Arrivée sur le Refuge de Rosuel, une autre porte du Parc de la Vanoise.

Peisey Nancroix info

Peisey-Nancroix est une vallée suspendue au-dessus de l’Isère, au cœur de la Haute Tarentaise : son nom viendrait de pesetum, lieu où abondent les épicéas. Son territoire s’étend de 1 100 à 3 779 mètres d’altitude, au sommet du Mont Pourri qui, avec Bellecôte (3 417 m) ferme la vallée.

Vers 1792, commence l’exploitation d’une mine de plomb argentifère, d’abord concédée par le gouvernement sarde à une compagnie anglaise.
C’est ce qui explique le nom de Monts d’argent donné par les révolutionnaires français.

Napoléon Bonaparte alors Premier Consul décide en 1802 d’y installer le siège de l’École Française des Mines, aujourd’hui Mines ParisTech qui sera rapatriée à Paris lorsque la Savoie retourne à la Maison de Savoie en 1815.

La population atteint alors 1 600 habitants, mais les filons sont de plus en plus difficiles d’accès et des problèmes d’inondation des galeries amènent la fermeture définitive de la mine en 1866 soit six ans après le rattachement de la Savoie à la France.

Diaporama de la sortie

Dernière modification : 16 mai 2018
Refuge de la Martin (2154m) en boucle par les Brévières et les Rochers de la Grande Paréi

A propos

Auteur de ce topo :

Site web : Diaporando (Jicé)

Sommets à perte de vue, grands espaces, belles lumières, faune et flore... La montagne nous offre le décor, à nous d'inventer l'histoire qui va avec... Un passionné qui a trouvé SAVOIE, celle qui mène vers les sommets...

Topo publié le 13 novembre 2014

(Avertissements et Droits d'auteur)

Commentaires

Chargement en cours Chargement en cours...
Veuillez patienter ...
Nouveau commentaire
Nous vous conseillons de vous connecter !

Astuce : Si votre commentaire est long, aérez-le en créant des paragraphes. Pour cela, il suffit de laissez une ligne vide entre ceux-ci !