Col des Ottans (2502m)

Difficulté :
Difficile
Dénivelé :
1700m
Durée :
1 jour
La carte

Auteur : (Avertissements et Droits d'auteur)

Très jolie randonnée dans un secteur sauvage.

Accès

Au bout de la route de Sixt-Fer-à-Cheval, vallée du Giffre.
En juillet et août, le parking au plan des Lacs est facturé 5€ sauf si vous êtes matinal et que le gardien du péage n’est pas encore en poste (ce qui est conseillé vu la longueur de la course).
Sinon, vous pouvez vous garer au parking juste après Nambride, gratuit toute l’année.

Itinéraire

Carnet de route

  • Carte : IGN TOP25 3530ET Samoëns
  • Lien IGN : Col des Ottans
  • Altitude de départ : 900m
  • Altitude max : 2549m
  • Distance : 20km
  • Dénivelé total positif : 1700m
  • Dénivelé total négatif : 1700m

Matériel (en début de saison)

  • Piolet
  • Crampons

Topo

Aller au bout de la route D907 puis prendre un large chemin qui passe juste devant le chalet de la réserve, continuer ce chemin qui monte très légèrement un bon moment.

1 km après avoir passé un petit lac à l’eau cristalline, on pénètre dans le cirque du Bout du Monde d’où jaillissent beaucoup de cascades surtout en début de saison.

Continuer sur ce chemin quasi plat jusqu’à une buvette (chalet du Prazon) et de là, bifurquer à gauche pour emprunter le pas du Boret.

Ce pas peut paraître impressionnant vu du bas mais il est bien large et de plus il est équipé d’une main courante.

Pour les personnes sujettes au vertige, on peut aussi passer par le fond de la combe mais cela rallonge considérablement la randonnée (même dénivelé mais plus de 4km en plus).
Cette option peut être choisie à la descente pour faire varier les plaisirs !

Une fois le pas franchi, continuer jusqu’à la buvette du Boret. De là, prendre à gauche direction le refuge de la Vogealle.

Par un sentier assez raide, on prend vite de l’altitude et la vue sur les sommets du Haut Giffre se découvre.

On passe à côté d’une roche trouée avec à côté, la cascade du Dard.

Ensuite, on traverse un pierrier avant de rejoindre un plat juste avant le refuge de la Vogealle.

Du refuge, continuer vers le lac de la Vogealle mais ne pas aller jusque celui-ci, prendre à droite le GR du tour des Dents Blanches, 350 mètres après le refuge.

Ce sentier prend vite de l’altitude et la vue sur les dents Blanches y est magnifique.

Continuer en passant par un col au pied de la tête de Perua.

À partir de là, en début de saison l’enneigement peut être problématique, ne pas hésiter à mettre les crampons car une glissade serait fatale (barres rocheuses).

Soyez attentifs aux ponts de neige au-dessus des nants parfois minces !
Ouvrez vos oreilles !

Par une sente schisteuse, on atteint le col de Sageroux (2407m).

La suite de l’itinéraire se fait plutôt sur une arête facile schisteuse, admirer l’ambiance qui règne là haut !
C’est magique surtout si vous êtes seul comme je l’ai été ce jour là !

Un bastion (la tête des Ottans) se contourne par la droite (versant Sixt) le chemin n’est pas très bon soyez vigilants avec vos appuis.
On peut monter au sommet par le nord une fois revenu sur l’arête, point culminant de la randonnée.

Après une courte descente, on atteint le col des Ottans.

Si le cœur vous en dit, on peut continuer par un sentier facile jusque là où s’arrête la randonnée et où démarre l’alpinisme en direction du petit Ruan...

Retour par le même itinéraire en prenant si besoin l’option fond de la combe pour éviter le pas du Boret.

Dernière modification : 16 mai 2018
Lac de la Vogealle (2001m)

La carte du topo « Col des Ottans (2502m) »

Ouvrir en grand !

Chargement de la carte en cours